Le printemps est comme un renouveau, qui s’accompagne du désir de rétablir les énergies et de se libérer des impuretés, physiques et pas seulement, accumulées pendant l’hiver. C’est exactement ce que permet un traitement bien-être unique en son genre, le massage ayurvédique, qui élimine le stress et régénère en même temps l’harmonie au plus profond du corps et de l’esprit. Son secret réside dans l’ayurveda, médecine traditionnelle venue d’Inde, dont les principes suivants sont à la base de l’efficacité des massages.

"L’ayurveda n’est pas seulement un ensemble de thérapies, c’est aussi et surtout une philosophie et une pratique de vie, qui vise à maintenir le bien-être général, à accroître l’énergie et à stimuler les émotions positives. "

Un art qui nous vient des dieux

L’ayurveda provient de la tradition orale, pas moins de cinq mille ans avant Jésus-Christ, mais sa forme actuelle, encore pratiquée en Inde aujourd’hui, se base principalement sur trois textes en sanskrit qui remonte à 2 500 ans : le Charaka Samhita, le Bhela Samhita et le Sushruta Samhita. Ce dernier raconte l’un des mythes de la naissance de l’ayurveda, transmis par les dieux aux hommes : Dhanvantari, avatar de Vishnu et médecin des dieux, s’incarna en Divodasa, roi de la ville de Käsi (Bénarès), et enseigna les principes de la médecine à quelques sages. Parmi eux, Sushruta, transcrivit ce qu’il avait appris pour que les hommes sachent comment se soigner et vivre en bonne santé.

Équilibre tous azimuts

L’ayurveda n’est pas seulement un ensemble de thérapies, c’est aussi et surtout une philosophie et une pratique de vie, qui vise à maintenir le bien-être général, à accroître l’énergie et à stimuler les émotions positives. Son principe fondamental est l’équilibre : corps, esprit et raisonne sont qu’une seule et même chose et l’ayurveda permet d’en assurer la parfaite harmonie. Il s’agit par conséquent d’un système complet qui se base sur divers exercices, le yoga, la désintoxication et la méditation, un comportement actif et sans excès, une routine quotidienne bien huilée et, bien sûr, les massages. D’autres facteurs déterminants sont une alimentation correcte (par exemple le régime végétarien sattvique à base d’aliments de saison, légumes secs, fruits frais, fruits secs et légumes à maturité) et une bonne hygiène personnelle, avec une attention particulière apportée au soin de la peau, des yeux et des dents.

Les forces vitales

Selon l’ayurveda, tout l’univers, comme l’homme, est composé de cinq éléments : espace, air, terre, feu et eau. Combinés de diverses manières, ils forment les doshas, trois substances (ou énergies vitales) qui se répandent dans notre organisme et en déterminent chaque aspect, physique et psychologique. Le Vata, l’énergie cinétique, contrôle les fonctions liées au mouvement, par exemple la circulation, et génère créativité et énergie. Le Pitta est l’énergie de transformation, qui régule le système métabolique, de la température du corps à la digestion, en relation avec l’intelligence et la satisfaction. Le Kapha, énergie de cohésion, commande les fonctions de la croissance, notamment le système immunitaire et l’hydratation, et se trouve à la base de l’amour et du pardon. Si les doshas se trouvent dans une condition d’équilibre, nous nous sentons bien ; s’ils sont au contraire dans un état de déséquilibre, les maladies apparaissent. Le but de l’ayurveda est de maintenir ou de rétablir leur harmonie.

Les bénéfices du massage

Des divers traitements ayurvédiques, le massage est celui qui a connu le plus de succès à travers le monde. En Inde, c’est une pratique commune et même souvent quotidienne, effectuée par des spécialistes comme par des membres de la famille, à la maison. En Occident, il s’agit davantage d’un service proposé dans les centres de bien-être et les spas. Le massage ayurvédique n’est pas seulement agréable et relaxant, il offre aussi de nombreux autres bienfaits : il aide à rétablir l’équilibre du corps, à le purifier des scories et toxines qui s’accumulent dans les tissus et à éliminer le stress. Il améliore aussi la circulation sanguine, recharge les batteries et améliore la conscience de soi-même. Le massage met en jeu toutes les parties du corps et permet de répondre aux attentes de chaque individu.

Les huiles

L’utilisation des huiles est fondamentale dans le massage ayurvédique. Leur premier avantage va de soi : en facilitant le travail des mains, elles évitent que la friction directe échauffe le corps et génère des douleurs. En second lieu, les huiles nourrissent et hydratent la peau. Mais leur application suit aussi des principes plus profonds : chaque huile est en effet indiquée pour stabiliser un dosha spécifique. L’huile de sésame est par exemple utilisée pour rééquilibrer le Vata, celle de coco pour le Pitta, celle de moutarde ou d’olive pour le Kapha. Grâce au mariage subtil des huiles et du travail des mains, le massage ayurvédique offre une expérience unique et globale.

Sur les navires Costa

Que peut-il y avoir de mieux qu’un moment de détente revigorant dans l’extraordinaire Samsara Spa, face à la mer et alors que l’on vit des vacances de rêve ? L’expérience vivifiante du massage Shirobhyanga vous attend à bord des navires Costa Favolosa, Costa Fascinosa, Costa Serena, Costa Pacifica, Costa Luminosa, Costa Deliziosa, Costa Diadema et Costa neoRomantica. Le flux de l’huile chaude à partir du troisième œil, entre les sourcils, fait disparaître les tensions. Le massage des mains, des bras, des pieds et du dos détend le corps et l’esprit en stimulant les marmas, points énergétiques et vitaux du corps qui, selon la discipline ayurvédique, rééquilibrent le bien-être de l’organisme.

Credits foto: Shutterstock

1 of 4