Instituée par l’ONU en 2011 pour fêter l’un des sentiments fondamentaux dans la vie de tous, la Journée internationale de l’amitié est célébrée le 30 juillet. Nous vous proposons de découvrir quatre curiosités scientifiques sur ce lien social incontournable du développement de la sensibilité personnelle, ainsi que trois conseils utiles pour profiter de relations amicales fortes.

"Plusieurs études statistiques montrent que cultiver des relations avec un grand nombre de personnes réduit le risque de dépression, diminue le niveau de stress et, en définitive, allonge la vie. "

Un soutien fondamental

Les raisons pour lesquelles les amitiés sont une véritable panacée pour la santé sont multiples. Plusieurs études statistiques montrent que cultiver des relations avec un grand nombre de personnes réduit le risque de dépression, diminue le niveau de stress et, en définitive, allonge la vie. Les raisons sont assez faciles à deviner: les amis nous apportent un soutien psychologique dans les moments difficiles et peuvent nous aider à conserver un style de vie plus sain grâce à leurs conseils.

Plus d’amis, moins de douleurs

Les personnes qui ont le plus de relations amicales résistent mieux à la douleur. Voilà le résultat d’une étude menée cette année par l’Université d’Oxford, selon laquelle les personnes qui profitent d’un vaste réseau social produisent plus d’endorphines, substances émises par le cerveau qui génèrent des émotions positives et jouent le rôle d’antidouleurs naturels.

Effet miroir

Une vaste analyse menée conjointement par l’Université de Yale et celle de Californie montre que nous choisissons nos amis sur une base génétique, sans nous en rendre compte. Deux amis présentent en effet une plus grande affinité de leur ADN que deux parfaits inconnus. L’explication? Les chercheurs avancent que cela dépend peut-être du fait que nous sommes inconsciemment enclins à choisir les personnes qui nous ressemblent le plus.

Amis à la vie à la mort

D’après l’anthropologue britannique Robin Dunbar, les êtres humains sont capables de maintenir environ 150 relations sociales stables (ce qu’on appelle le nombre de Dunbar). Mais parmi toutes ces relations, combien correspondent vraiment au cercle des «meilleurs amis»? Il est évidemment difficile d’élaborer une estimation universelle mais, d’après une recherche publiée sur la revue scientifique PNAS, ce nombre est très limité. Les scientifiques soutiennent en effet que nous ne sommes capables de gérer en même temps que très peu de liens vraiment intenses. Les protagonistes peuvent par conséquent changer au fil du temps mais nous continuons à compter nos amis les plus proches sur les doigts d’une main.

Comment cultiver l’amitié?

La science explique une foule de choses mais il existe encore des domaines pour lesquels elle reste sans réponse. La question des relations amicales qui durent en fait partie. L’expérience nous enseigne qu’il n’existe pas de règles infaillibles en la matière et qu’il faut faire preuve à la fois de beaucoup de patience et de bonne volonté. Trois conseils de base peuvent toutefois être utiles:

  • Ne jamais penser que l’amitié est garantie. Par exemple, ce ne sont pas toujours les autres qui doivent maintenir le contact. Parfois quelques lignes via Whats App suffisent. En gros, ne disparaissez pas!
  • La confiance passe avant tout le reste. Faites ce que vous dites!
  • Défendez vos amis mais ne craignez pas de souligner leurs erreurs quand ils en font.

Credits photo: Mondadori Portfolio/Age Fotostock