Un voyage sans cesse renouvelé, sans destination précise, avec des compagnons différents et des émotions surprenantes. C’est un peu tout cela lire, dans un parcours qui offre des surprises, des points de vue ou de nouveaux personnages à chaque page. Nous commencerons à vos côtés un voyage en 5 étapes avec 5 livres distincts, qui nous mèneront à la découverte de villes sous un regard nouveau et insolite : suivez-nous.
Le roman noir et le roman policier ont notamment en commun trois villes : Madrid, Barcelone et Marseille.

Lisbonne

Partons du Portugal et du roman « Pereira prétend » d’Antonio Tabucchi. Il nous promène sur les places de la ville ; nous entrons dans les cafés et nous nous perdons entre les ruelles d’une mélancolique et séduisante Lisbonne. Le protagoniste est un journaliste casanier qui nous entraîne entre la rédaction de son quotidien et son foyer (entre le château et la cathédrale), passant par quelques pauses dans des établissements pittoresques. Nous y trouverons une ville fascinante, à découvrir à travers de nombreux petits détails.

Barcelone

Barcelone est une ville éclectique aux multiples facettes, parfaite comme cadre d’un récit policier, comme ceux qui ont pour héros le détective Pepe Carvalho, célèbre personnage de Manuel Vázquez Montalbán. Dans le roman « Les mers du sud », il est amené à enquêter sur la mystérieuse disparition d’un riche homme d’affaires de Barcelone. Le fil rouge de son enquête est un vers d’un poème italien. La ville devient le cadre de rebondissements et volte-face soudains.

Madrid

La capitale espagnole est la muse et un axe majeur de l’art et de la créativité, depuis toujours. Juan Madrid, l’un des plus surprenants écrivains de romans noirs consacre à la ville « Crónicas del Madrid oscuro ». Le premier rôle revient au Barrio de Las Maravillas, un quartier fascinant et dur. Il nous offre un regard lucide, qui se veut également une déclaration d’amour pour Madrid. Les pages en sont un hymne décrivant les voyous, les femmes au foyer, les vagabonds et les marginaux.

Marseille

Un roman policier où la corruption règne à Marseille, grâce à la plume de Jean Claude Izzo, qui a dédié à cette ville une trilogie (« Total Khéops », « Chourmo », « Solea »). Sous les traits du policier Fabio Montale, indulgent et compréhensif, il nous offre des atmosphères noires, de la poésie, de l’horreur, alternant pastis et parfum du basilic. Les personnages semblent sans cesse être sur le point de chuter, avec pour cadre le port et la mer.

Istanbul

Notre voyage se termine à Istanbul, avec l’œuvre « Istanbul », de l’écrivain Orhan Pamuk, prix Nobel de littérature 2006. Des détails de récits et d’épisodes autobiographiques se dessinent dans une ville intimiste et mélancolique. À travers la grande histoire et les récits personnels, il s’agit de saisir l’âme de la capitale turque. Un voyage entre rêve, philosophie et mémoire.

Ce tour nous a permis de faire des allers et retours dans le temps et nous plonger dans différentes atmosphères, en passant de ville en ville. Un florilège d’histoires, anecdotes, mais surtout d’émotions à vivre ensemble.