Vous pourrez admirer ces photos dès cet été à bord des navires de la flotte ! Ces clichés sont aussi exposés lors de la grande exposition à Gênes.

"Naturel et spontanéité, pas de pose, pas de modèle : il s'agit de photos de bonheur personnifié, capturé de manière simple et immédiate."

Ni trucages, ni filtres, ni poses artificielles. Ce qui surprend et procure des émotions, c'est le bonheur naturel, pur et spontané de personnes comme vous qui est représenté sur les 10 photos de la « floating exhibition » qui seront exposées à partir de cet été dans les halls décorés des navires Costa.

Ces clichés représentent un petit avant-goût de « Oliviero Toscani. Ladro di Felicità2 », l'exposition qui aura lieu du 6 juillet au 14 octobre au sein du prestigieux Palazzo Ducale de Gênes, la ville où siège la Compagnie. Toutes les photos (plus de 150) ont été réalisées par le grand photographe italien et son équipe dans un lieu très spécial : la croisière aux Caraïbes du Costa Pacifica, partie le 31 mars dernier, très exactement le jour du 70e anniversaire de Costa.

Regards d'enfants et d'adultes, embrassades, sourires, baisers, geste affectueux… Capturer le bonheur des passagers et de l'équipage a assurément représenté un grand défi pour un maître comme Oliviero Toscani car, comme il l'explique lui-même : « il est plus facile de photographier les horreurs, les guerres et le malheur que la paix, l'amour et le bonheur.

Avoir ce dernier comme thème à photographier a été pour moi un privilège, et un véritable challenge. » Mais quel a été le « territoire de chasse » à bord du Costa Pacifica ? Où s'est caché le bonheur qu'Oliviero Toscani et son équipe sont allés capturer ? « Comme nous ne pouvions pas savoir à l'avance où nous allions trouver le bonheur, nous sommes partis à sa recherche dans les méandres du navire. La diversité des nationalités et des cultures rencontrées a rendu notre recherche encore plus passionnante et stimulante », raconte le photographe.

Et de conclure, à propos de l'art de la photographie et de cette expérience inédite : « Un photographe doit être plusieurs personnes à la fois. L'auteur, qui décide de quoi photographier. Le décorateur, qui choisit quoi faire rentrer dans la scène. Le scénariste, qui place les acteurs sur la scène. Le directeur de la photographie, pour les lumières. Et l'opérateur de la machine, qui prend la photo. Je n'aurais jamais pensé faire tout cela aux Caraïbes, sur un navire de croisière ! »