Policiers, thrillers, romans noirs et crimes : rien de mieux en vacances que se laisser emporter par les scénarios angoissants de ce genre de romans, qui ont définitivement conquis tous les publics depuis une vingtaine d’années. Voici cinq romans, pour tous les goûts mais qui tous comportent une bonne dose de plaisir et de suspense. À lire dans un fauteuil, sur la plage, en bateau, n’importe où.

"Le coupable est un dangereux serial killer caméléon qui plongera les deux enquêteurs dans une poursuite aux sombres perspectives."

Pour qui aime les rythmes effrénés : Et tombent les filles, de James Patterson

Ce livre, le second opus de la célèbre série Alex Cross, a donné naissance au film Le Collectionneur de Gary Fleder, avec Morgan Freeman et Ashley Judd. Deux serial killers sèment la terreur aux États-Unis, un sur la côte Est et l’autre sur la côte Ouest. Leurs cibles sont des jeunes filles, jeunes et belles. Les cas sont-ils liés? Existerait-il une sorte de compétition macabre entre les deux? Alex Cross, le détective psychologue devra le découvrir.

Pour qui aime sourire : L’arbre à bouteilles, de Joe Lansdale

Le deuxième roman du maître Lansdale dédié à Hap et Leonard, le plus improbable et impayable couple du monde de la série noire. Dans la somnolente ville texane de Laborde, des disparitions et des délits inexpliqués surviennent chaque été, laissant la police désemparée. Seuls les deux compères impertinents au cœur en or sont en mesure de faire face à ces situations, en découvrant toujours quelque chose de «louche», même chez les gens les plus insoupçonnables. Le style direct et captivant de l’écrivain texan rend la lecture de ces aventures irrésistible.

Pour qui aime les histoires fortes : Le chuchoteur, de Donato Carrisi

Le roman qui a fait découvrir l’écrivain italien, et qui a séduit la critique comme le public du monde entier. Le criminologue Goran Gavila et la profileuse de personnes disparues Mila Vasquez sont sur les traces de plusieurs petites filles évanouies dans la nature. Le coupable est un dangereux serial killer caméléon qui plongera les deux enquêteurs dans une poursuite aux sombres perspectives.

Pour qui aime les coups de théâtre : La vérité sur l’affaire Harry Quebert, de Joël Dicker

Premier opus du prometteur écrivain Joël Dicker, c’est le noir type du «on ne peut plus le lâcher». Nous sommes à l’été 1975 et la jeune Nola Kellergan, quinze ans, disparaît mystérieusement de la tranquille petite ville d’Aurora, dans le New Hampshire. Trente-trois ans plus tard, Harry Quebert, un célèbre écrivain américain et professeur universitaire, est accusé d’avoir tué la jeune fille. Marcus Goldman, son élève et ami, se lance de sa propre initiative dans l’enquête pour réhabiliter le professeur mais aussi dans le but de trouver l’inspiration pour écrire son premier roman. Mais jamais il n’aurait pu imaginer ce qu’il allait découvrir, ni tous les secrets qu’une petite ville tranquille de province peut receler.

Pour qui aime le thriller psychologique : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, de Stieg Larsson

C’est le premier roman qui a lancé les succès du filon du polar nordique, le premier opus d’une trilogie qui a même été adaptée au grand écran. Le journaliste Mikael Blomkvist, aidé par l’intrigante hacker Lisbeth Salander, enquête sur un vieux cas: la disparition de la nièce d’un riche industriel, Henrik Vanger. Mais plus les deux héros fouillent dans le passé de la puissante famille, plus surgissent de dangereux secrets.