Une île des Caraïbes où est né le « Nouveau Monde » et où l’on peut découvrir les traces du passage des conquérants. Une île qui brille parmi les plus belles des Caraïbes, notamment pour ses plages comme celles de Punta Cana, Saona, Bayahibe : un paradis pour la détente. Une île riche de tradition culturelle, de grands danseurs de bachata et de merengue, et dont les habitants sont connus pour être chaleureux et joyeux. Une île qui produit quelques-uns des délices les plus appréciés au monde – liqueurs, cigares, friandises –, des petits plaisirs auxquels il est difficile de renoncer si vous descendez sur ces terres et si vous vous attardez à travers ses rues. Voici les différents visages qui nous font tant aimer la République dominicaine.

"Ici, les artisans exposent les célèbres Limé, les « poupées sans visage », des petites sculptures en argile rouge peintes à la main qui représentent des femmes aux vêtements colorés avec des grands chapeaux, mais dont on n’a pas dessiné les traits. "

Artisanat à La Romana

Il n’y a pas qu’une seule façon de vivre cette petite île, mais pour se familiariser pleinement avec ses habitants et ses traditions, vous pouvez par exemple aller à la découverte de son artisanat local. Pour cela, dirigez-vous tout simplement vers le centre de la petite ville de La Romana. Le Parque Central est un emplacement en plein air avec des jardins, l’église Santa Rosa de Lima bordant ses limites, et de nombreux petits étals bigarrés. Ici, les artisans exposent les célèbres Limé, les « poupées sans visage », des petites sculptures en argile rouge peintes à la main qui représentent des femmes aux vêtements colorés avec des grands chapeaux, mais dont on n’a pas dessiné les traits. L’histoire raconte qu’elles sont sans visage afin de rappeler que le peuple de ce pays est un sancocho de raza : un mélange de races. Sur place, les artisans adorent créer aussi des produits d’usage courant (ustensiles pour la cuisine et la maison) avec des coquillages ramassés sur les fonds marins, ou avec du bois et des coques de noix de coco. Mais ce qui fascine avant tout, ce sont les pierres précieuses. La plus célèbre et typique de l’île est le larimar, de couleur bleue.

La citadelle des artistes

La culture indigène de la République dominicaine est fièrement présentée dans le village en pierres d’Altos de Chavón, non loin de La Romana. Réplique d’un centre médiéval italien, le lieu est très apprécié des artistes locaux qui y ont ouvert de petites galeries d’art, y travaillent et y exposent leurs œuvres. Altos de Chavòn est devenu la citadelle des peintres et sculpteurs caribéens, et depuis quelques années, une école internationale de design s’y est également implantée. En marchant dans ses ruelles, il est impossible de ne pas tomber sous le charme d’une toile ou d’une petite sculpture aux vives couleurs des Caraïbes : c’est l’occasion de connaître les artistes qui les ont créées et de rapporter chez soi une œuvre unique.

Petites gourmandises pour ravir le palais

Il n’y a pas de plaisir plus doux que celui du shopping à déguster, et dans ce domaine, la République dominicaine saura vous extasier. Il suffit de marcher dans le centre de la capitale, Saint-Domingue, qui a été le premier établissement d’une colonie européenne en Amérique à l’époque de Christophe Colomb. Au cœur des territoires qui deviendront « les Amériques » s’accumulent les échoppes ou vous trouverez les produits typiques qui vous permettront de ramener avec vous le goût et les parfums de l’île, comme le café et le sucre de canne. Au nord de la zone coloniale se trouve le Mercado Modelo, le marché colonial, une immense zone couverte où toutes les productions locales se rencontrent. Que mettre dans votre sac ? Bien entendu un cigare fait main, puisque plusieurs établissements en fabriquent sur l’île, comme la Tabacalera de Garcia à La Romana. Sur les étals, il y a les meilleurs cigares locaux, des Montecristo aux Vega Fina. Et avec un bon cigare, vous pouvez aussi déguster un rhum dominicain, en accompagnant cette précieuse liqueur de méditation avec un délicieux chocolat … dominicain, bien sûr!

Credits foto: Shutterstock