n gyropode intelligent. Le gyropode offre un moyen de locomotion nouveau et différent. Outre ses classiques deux roues, il possède des capteurs de stabilisation pour rester en équilibre et le conduire, debout sur la plateforme, simplement avec le déplacement du corps ! Les oscillations corporelles ajustent en effet la direction et la vitesse, la marche avant comme la marche arrière, en économisant les efforts de la marche. Le moteur est électrique et ne pollue pas. Il suffit de monter, enfiler son casque, effectuer quelques manœuvres pratiques et se lancer dans une exploration insolite des lieux et destinations à partir d’un point de vue différent… légèrement surélevé et à vitesse accélérée. Visiter une ville, mais aussi un site plongé en pleine nature juché sur un gyropode est une expérience unique. Nous vous expliquons pourquoi. Les muscles du conducteur (celui-ci est pratiquement immobile et détendu sur un gyropode) sont remplacés par un moteur silencieux qui gère les kilomètres à parcourir, à une vitesse supérieure à celle de la marche humaine (20 km/h). Un cerveau high-tech ajuste l’équilibre, et ses dimensions réduites lui permettent de se glisser n’importe où, surtout dans les endroits ou les moyens de locomotion classiques ne peuvent arriver. Confortable et amusant, à mi-chemin entre une trottinette classique et un hoverboard (le moyen de déplacement volant qui a fait rêver des générations entières, rendu célèbre par le film « Retour vers le futur »), le gyropode est le compagnon idéal pour certaines excursions originales des destinations Costa. Deux exemples parmi tous ? Le littoral et la plage caribéenne Grand Turk, ou bien un amusant tour dans le centre de Lisbonne, où les incessantes montées et descentes méritent bien une aide technologique !

"À Lisbonne, montez sur le gyropode et glissez-vous dans les étroites ruelles pavées ornées de céramiques dénommées azulejos, impossibles à parcourir avec d’autres moyens de locomotion."

À Lisbonne, montez sur le gyropode et glissez-vous dans les étroites ruelles pavées ornées de céramiques dénommées azulejos, impossibles à parcourir avec d’autres moyens de locomotion.

## La Grand Turk coloniale et la plage en gyropode
À votre arrivée auprès de ce petit bijou caribéen qu’est Grand Turk, plutôt que de marcher pendant des kilomètres en bord de mer sous le soleil, vous pourrez apprécier son architecture et ses eaux turquoise à bord du gyropode. Sous une brise caressante, vous admirerez d’un côté les eaux turquoise de la mer, juste à côté de vous, et de l’autre l’alternance d’architecture coloniale et des typiques maisons des Bermudes, basses, blanches, élégantes, et les chapelles. Vous passerez devant l’église la plus vénérée, celle de Saint Mary et ses typiques volets rouges qui ressortent sur le blanc de ses murs. Vous parcourrez les rues de la capitale Cockburn Town. Les deux artères principales de la ville : Front Street suivie de Duke Street vous accompagnent sur plusieurs kilomètres le long de la côte. Puis, en regardant vers l’intérieur, en parallèle aux deux grandes rues à quelques dizaines de mètres – il vous suffira de pénétrer dans une des nombreuses ruelles qui en partent – la vue s’ouvre sur les grandes salines de l’île, symbole de la richesse de Grand Turk à l’époque du commerce du sel, ce bien précieux qui était extrait ici. De retour sur la rue principale, tournez votre regard vers l’océan. Votre gyropode vous permettra d’arriver jusqu’à la plage : celle face au centre de Cockburn Town comporte un accès simple pour le gyropode. Flânez près de l’eau et admirez le panorama : le long littoral sablonneux se répartit ici en petites plages délimitées par des pontons et de petits quais. Choisissez-en un pour un plongeon dans ses eaux turquoise, ou pour admirer l’océan et la barrière de corail face à vous avant de repartir sur votre gyropode à la découverte de Grand Turk.

Lisbonne : des pentes ardues en deux roues

Lisbonne, la ville aux grandes montées… et descentes, célèbre pour son tram antédiluvien – la ligne 28 – qui grimpe sur ses rails pour atteindre le belvédère de la ville. Vous pouvez démarrer votre visite de la colline du fascinant quartier médiéval d’Alfama : montez sur le gyropode et glissez-vous dans les étroites ruelles pavées ornées de céramiques dénommées azulejos, impossibles à parcourir avec d’autres moyens de locomotion. Au-delà de ce dédale de ruelles, maisons de pêcheurs et aventuriers depuis le Moyen-âge aujourd’hui transformées en résidences et petites boutiques trendy appréciées de la movida citadine, vous verrez s’ouvrir devant vous un des plus beaux panoramas au monde : vous êtes arrivés sur deux roues au Château de Lisbonne. De ses remparts, vous vous amuserez à regarder en bas les toitures de tuiles rouges de la vieille ville, ou devant vous vers la cathédrale (Sé de Lisboa), l’église la plus ancienne du pays avec sa typique façade romane et ses deux tours. De nouveau sur votre gyropode, vous pourrez rejoindre le Miradouro de Santa Luzia, un autre point de vue panoramique d’où vous aviserez trois des sept collines qui dominent la ville, et le Tage qui la traverse. Vous entendez de la musique dans l’air ? Il s’agit du Fado, l’émouvante mélodie locale (à découvrir également au musée qui lui est dédié). Dès lors, au son du fado et avec la ville à vos pieds – ou faut-il dire à vos roues – vous pourrez vraiment dire d’avoir vécu une expérience inédite et surprenante !