Vous aimez les croisières ? Et bien, il semble que vous ne soyez pas les seuls ! Il arrive que certains habitants des mers et des océans décident d’accompagner les navires, en les escortant sur de plus ou moins longues distances, pendant leur voyage. Avec un peu de chance, tout en restant confortablement installés à bord avec votre famille, vous pourriez avoir le plaisir de pointer du doigt et de guider le regard de vos enfants vers un groupe de dauphins, ou vers un albatros majestueux. La nature offre des émotions qui valent la peine de passer un peu de temps à scruter le bleu des mers et des cieux, dans l’attente de découvrir des merveilles. Vous êtes prêts ? Alors, tous sur les ponts extérieurs, avec jumelles et appareils photo ! Une expérience pour les plus petits aussi, pourquoi pas avec un cahier et des crayons, pour immortaliser sur le papier, avec des dessins et des notes, la surprise de leur rencontre avec les animaux, sur la route de votre croisière.

"Vous pourriez aussi voir un petit oiseau noir qui ressemble à une hirondelle et qui vole au ras de l’eau : il s’agit de l’océanite tempête, au caractère audacieux et aventureux. "

En Méditerranée

Quelles sont les créatures qui se cachent dans les eaux de la mer Méditerranée et que vous pourriez avoir la chance de croiser du regard ? Pourquoi pas le plus sympathique, le plus joueur, et probablement le plus intelligent des cétacés ? Nous parlons des dauphins bien sûr, dont vous pourriez rencontrer des spécimens de différentes espèces, et vous amuser à les reconnaitre. Par exemple, s’ils sont petits, avec un dos foncé et des flancs clairs, ce sont des dauphins bleus. S’ils ont une bande couleur sable et un masque noir autour des yeux, il s’agit du Delphinus delphis, autrement dit, le dauphin commun, que vous pourriez rencontrer plus facilement dans la mer Ionienne, la mer Egée ou près de Gibraltar. Si vous en voyez un qui est un peu plus grand, et bien cela signifie que vous avez rencontré le plus célèbre, le grand dauphin, également appelé souffleur ou dauphin à gros nez, celui qui est habituellement engagé au cinéma et à la télévision ! Quelle que soit leur espèce, si vous voyez un spécimen, faites attention, vous pourriez en voir d’autres, car ils se déplacent généralement en groupes. Mais si d’aventure vous ne faisiez aucune découverte dans les eaux, peu importe, vous pouvez toujours jeter un coup d’œil au ciel, car le spectacle est aussi fascinant que parmi les vagues. Vous remarquerez par exemple les mouettes, omniprésentes et, de votre point de vue privilégié à bord, vous aurez l’occasion d’admirer leur vol, pendant qu’elles suivent le navire. Mais vous pourriez aussi voir un petit oiseau noir qui ressemble à une hirondelle et qui vole au ras de l’eau : il s’agit de l’océanite tempête, au caractère audacieux et aventureux. On peut le voir aussi la nuit, en pleine mer, et même dans des conditions météorologiques peu favorables.

Dans les océans

Sous les infinis déserts bleus de l’océan se cache une vie foisonnante. Les espèces que l’on peut apercevoir parfois à travers les vagues et qui affleurent à la surface n’en représentent qu’une partie infime, et là encore, les dauphins sont des acteurs fondamentaux du spectacle. Mais sur la scène de l’Atlantique, du Pacifique et du sud de l’Océan Indien, un majestueux oiseau de mer leur vole souvent la vedette : l’albatros. Vous devriez le reconnaitre très facilement, avec son envergure remarquable qui, selon les espèces, peut varier de 175 cm à 360 cm. Impressionnez vos enfants en leur racontant que l’albatros est un véritable aviateur, et qu’il peut voler pendant 800 kilomètres sans perdre de vitesse, sans s’arrêter, en planant au-dessus des vagues de l’océan ! Si vous êtes dans le nord de l’Atlantique, vous pourriez repérer le fulmar boréal, certes pas aussi rapide que l’albatros, mais capable de survoler l’océan sur des kilomètres et des kilomètres. Semblable à une mouette, mais plus robuste et avec un cou épais, c’est un oiseau qui aime les longs voyages et ne déroge jamais à ses habitudes : chaque année, il retourne au même endroit pour pondre un seul œuf, et jusqu’à présent, il ne s’est jamais perdu !

Dans les mers froides

En admirant la beauté des fjords de Scandinavie ou les côtes enchanteresses de l’extrême sud de l’Amérique du Sud, votre œil pourrait être attiré par quelques renflements sur l’eau : vous avez peut-être repéré un groupe d’épaulards. Dans ce cas, vous les reconnaitrez facilement grâce au noir brillant de leurs grands dos, aux deux taches blanches autour de leurs yeux et à leur ventre blanc. Expliquez aux enfants que les longues nageoires dorsales des orques font la différence : celles des mâles sont plus hautes et droites, celles des femelles plus arrondies et souples. Près de la côte norvégienne, on peut apercevoir, avec un peu de chance, les dos étincelants et les grandes nageoires caudales des cachalots, des rorquals et des baleines à bosse. Si vous êtes assez proches de la côte, alors vous pourrez admirer les fous, ou sulidés, de grands oiseaux blancs et minces qui plongent dans la mer à la recherche de poissons.

De quoi aurez-vous besoin ?

Un bon œil et surtout beaucoup de patience, mais aussi un soupçon de technologie, ça ne fait pas de mal ! Un appareil photo avec une bonne capacité de zoom et une bonne paire de jumelles, par exemple de 10 x 50, l’idéal pour les observations en mer. Encouragez les enfants à tenir un journal de ces rencontres naturelles : à la maison, ils pourront ensuite recréer les moments uniques expérimentés à bord, en enrichissant leur cahier avec les photos que vous aurez prises. Donc, il ne vous reste qu’à profiter du « safari photo » à bord… en excellente – et sauvage – compagnie !

Credits foto: AGE/MONDADORI PORTFOLIO