Voyager avec des enfants n’est pas toujours facile, surtout quand on prend l’avion pour la première fois. Si les bébés peuvent souffrir à cause du changement de pression, vers 3-4 ans, le problème est plutôt le besoin des enfants d’être toujours en mouvement, tandis que vers l’âge de 6 ans ils peuvent avoir un peu peur. Mieux vaut donc se préparer à l’avance. Voici quelques conseils pour mieux affronter le vol, afin que tout le monde, des enfants aux parents, puisse voyager tranquillement et profiter de l’instant.

"Parlez à vos enfants du voyage que vous allez faire, planifiez avec eux les activités des vacances, racontez des histoires au sujet de votre destination, parlez des émotions et sensations que vous pouvez ressentir pendant le vol, en racontant par exemple les souvenirs de votre premier voyage en avion."

Réservez tôt

Lorsque vous réservez un vol, faites-le toujours bien à l’avance. Pour plusieurs bonnes raisons: tout d’abord assurez-vous de voyager près de vos enfants et que votre famille ne soit pas dispersée dans l’avion. Voler côte à côte rassure les enfants, ils se sentent dans leur environnement relationnel habituel et cela les aide à profiter du voyage. Si possible, cherchez un vol qui ne bouleverse pas trop les rythmes de sommeil de vos enfants, ceci est plus facile lorsque vous réservez tôt. Autres avantages: de meilleurs tarifs, la possibilité de choisir ses places assises et la liberté d’organiser le reste des vacances sans plus avoir à se soucier du vol.

Choisissez les bonnes places

Que ce soit un vol long ou court, il est probable que les enfants auront besoin des toilettes. Mieux vaut se renseigner à l’avance, surtout pour les vols low cost, sur la façon d’obtenir des sièges dans la zone arrière de l’avion, proche des toilettes. De cette façon, vous ne dérangerez pas les autres passagers et vous pourrez vous déplacer plus facilement, selon les besoins des enfants.

Gérer l’anxiété

Les enfants sentent les émotions de leurs parents: si vous êtes anxieux, vous transmettrez votre inquiétude à votre enfant. Il vaut mieux que ce soit le parent le plus tranquille qui gère les premières étapes du vol, quand l’embarquement et le décollage peuvent être difficiles, même pour les adultes. Pour les petits, profiter d’une vue d’en-haut permet de surmonter le vertige, mais si l’anxiété prend le dessus, vous pouvez prendre des mesures en parlant à l’enfant, par exemple de souvenirs agréables, ou en l’aidant à respirer profondément, en inspirant et en expirant calmement avec lui (et en comptant à voix haute «101, 102, 103» pour marquer les temps de respiration).

Gardez l’enfant en mouvement

Pendant les vols intercontinentaux, faites faire à votre enfant au moins toutes les deux heures une petite promenade dans l’allée. S’il ne dort pas, il est important de lui laisser étirer et se dégourdir les jambes, pour lutter contre la monotonie du vol et pour stimuler sa curiosité et son activité cognitive. Si votre enfant doit rester assis pendant longtemps, emportez deux petits jeux, un qu’il aime bien et auquel il est habitué, et un autre, nouveau, pour capturer son intérêt pendant un certain temps.

Faites-le boire

Les changements de pression subis en avion constituent un gros problème pour les nourrissons qui ne sont pas encore en mesure de se déboucher les oreilles seuls. Assurez-vous que vous avez un biberon et faites-le boire pendant le décollage, même juste de l’eau: la succion et la déglutition vont gérer le changement de pression. La sucette peut remplir aussi cette fonction.

Créez un récit

La peur de l’inconnu finit par se faire sentir et à l’âge de 5-6 ans les enfants pourraient être un peu inquiets au sujet du vol. Parlez à vos enfants du voyage que vous allez faire, planifiez avec eux les activités des vacances, racontez des histoires au sujet de votre destination, parlez des émotions et sensations que vous pouvez ressentir pendant le vol, en racontant par exemple les souvenirs de votre premier voyage en avion.

Credits photo: Mondadori Portfolio/Age Fotostock