L’itinéraire estival vers les capitales nordiques vous réserve une occasion unique et délicieuse : celle de vivre les nuits blanches de Saint-Pétersbourg, qui ont « illuminé » les grands artistes avec le spectacle du soleil de minuit qui ne s’éteint jamais. La meilleure façon d’explorer la ville des tsars la nuit ? C’est évidemment avec le ventre plein ! Voici quelques idées pour vous guider dans la découverte de la cuisine russe.

"Parcourez le boulevard le plus célèbre de la ville, la Perspective Nevski, et asseyez-vous aux tables de l’un de ses restaurants à l’atmosphère bohème"

Restaurants et cafés d’ambiance

Vous venez de sortir de votre visite au musée de l’Ermitage et au Palais d’Hiver ? C’est donc probablement presque l’heure du dîner : parcourez le boulevard le plus célèbre de la ville, la Perspective Nevski, et asseyez-vous aux tables de l’un de ses restaurants à l’atmosphère bohème pour déguster l’une des typiques soupes russes. Les plus célèbres sont le borsch (à base de betterave et de viande émincée, enrichie de crème aigre) et le šči (avec du chou, accompagné de pain noir), mais vu que c’est l’été, vous pouvez choisir une bonne soupe froide comme la okroska (avec de la viande, des oignons, des concombres, des pommes de terre et de la bière). Vous finirez juste à temps pour un spectacle d’opéra ou de ballet, une autre institution des soirées dans la « Venise du Nord », peut-être au célèbre théâtre Mikhaïlovski, tout près de la Perspective Nevski. Si vous préférez la littérature, suivez les traces de Dostoïevski jusqu’aux rives du canal Griboïedov, où se déroule le célèbre roman Crime et châtiment : avec la superbe cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé en toile de fond, installez-vous à l’une des terrasses de restaurant et dégustez un filet de bœuf Stroganov, assaisonné avec une sauce à la crème aigre et à l’oignon, accompagné de champignons, ou une portion de pelmeni, les « ravioli » russes farcis de viande.

Street food gourmande

La soirée chaude et lumineuse vous donne envie de faire une promenade ? Votre destination : les rives de la Neva, pour admirer la spectaculaire succession de ses ponts, un tableau inoubliable. Évidemment, faites attention de vous trouver sur le bon côté, sinon vous devrez attendre le lendemain matin pour traverser le fleuve ! Arrêtez-vous à un kiosque pour goûter les typiques blinis à la confiture, au jambon, à la crème aigre ou au caviar rouge et noir ; ou une tchebourek, sorte de chausson frit, farci de fromage et d’herbes ou de viande de mouton. Accompagnez cela d’un kvas, une bière légère issue de la fermentation du pain noir ou d’une vodka typique. Et si vous avez encore de la place pour le dessert, optez pour la vatrouchka : un gâteau fourré de ricotta, de lait condensé, de confiture ou de fruits. Il y en a vraiment pour tous les goûts !