Fondée par les Phéniciens sous le nom original de Gádir au VIIIe siècle avant notre ère, Cadix représente une étape obligatoire pour tout visiteur de l’Andalousie : ville côtière parmi les plus anciennes de la péninsule ibérique, elle est un point de rencontre entre la culture européenne et celle nord-africaine. Cela se reflète dans les caractéristiques architectures mauresques, dans le charme pictural et cosmopolite de son centre historique et dans l’authentique hospitalité des habitants de cette ville de frontière (les gaditanos).

"Il s’agit d’un requin de petites dimensions dont la viande est marinée dans du vinaigre, de l’ail et du laurier, puis frite dans de l’huile bouillante. D’une saveur inimitable, c’est un plat à déguster de préférence dans des cornets en papier, et sera un en-cas simple mais savoureux. "

Idéale pour des vacances agréables en famille ou un voyage désinvolte entre amis, Cadiz offre une expérience à 360 degrés : ses plages urbaines (immanquable, celle de La Caleta), les promenades avec vue sur l’Atlantique (le must : la promenade de l’Alameda), les édifices historiques (en tout premier lieu la cathédrale Santa Cruz sobre el Mar et la Tour Tavira), les balades by night dans les bars et établissements, mais aussi et surtout pour les dégustations de ses spécialités gastronomiques, à savourer dans les restaurants caractéristiques ou en se promenant dans les rues du centre. Voici 4 traditions culinaires vraiment incontournables.

La friture de poisson

En passant la porte d’une des nombreuses boutiques spécialisées qui se trouvent sur le littoral, il est possible de déguster leur typique friture de poisson (pescaíto frito), où la saumonette marinée est accompagnée de poissons de plus petite taille, dont les harengs, merlus, surmulets et soles, mais aussi de seiches frites (chocos) et petits calamars (puntillitas). Le cornet à emporter, pour un déjeuner ou un dîner à savourer directement sur la plage, est un incontournable.

Le cazón

C’est une recette qui doit son origine à l’époque de la domination arabe. Il s’agit d’un requin de petites dimensions dont la viande est marinée dans du vinaigre, de l’ail et du laurier, puis frite dans de l’huile bouillante. D’une saveur inimitable, c’est un plat à déguster de préférence dans des cornets en papier, et sera un en-cas simple mais savoureux.

La sopa de gato

Son nom comporte le mot «chat»… mais non, point de chat ici : il s’agit simplement d’une soupe marinière, à cuisiner à l’étouffée : elle est préparée avec différentes variété de poissons, de l’huile, de l’ail et de l’oignon. Une fois la cuisson terminée, le plat est rehaussé par du jus d’orange et est accompagné de tranches de pain blanc.

Le gazpacho

Une soupe de légumes froide, composée de tomates, concombres et poivrons, assaisonnée d’huile, vinaigre et ail, et parfois servie avec des glaçons pour en accentuer les qualités rafraîchissantes. Le gazpacho andalou est un plat de tradition campagnarde, simple mais original, qui se sert également en cocktail.