Les Caraïbes, c'est une affaire de goût : l'exceptionnelle cuisine créole allie à merveille les saveurs françaises, asiatiques, méditerranéennes et africaines. Laissez-vous tenter par les spécialités des plus belles piles, prenez note des adresses où les déguster lors de votre prochaine croisière !

"Chaque île abrite une multitude de saveurs à découvrir : embarquez à nos côtés pour un voyage au coeur des spécialités typiques de ces terres merveilleuses."

SAINTE- LUCIE, ENTRE ÉPICES ET BEIGNETS

À Sainte-Lucie, la spécialité ce sont les acras de morue. On les trouve partout, des restaurants chics aux vendeurs ambulants. Ils se préparent avec de la morue émiettée et un mélange de petits oignons, de piment, de persil, de poivre, d’ail et d’épices locales. De l’oeuf et de la farine permettent de les amalgamer avant de les faire frire, puis de les servir accompagnés d’une sauce créole piquante au tamarin. Dégustez-les sur la plage de Reduit, lieu incontournable de l’île, pourquoi pas en vous promenant sur le littoral jusqu’à la zone la plus au sud, moins fréquentée et où vous trouverez du poisson bon marché vendu dans de petites cahutes sur la plage. Autre option : en faisant route vers les Pitons, les deux sommets luxuriants symboles de l’île qui surgissent de la mer, faites une halte chez le chef Orlando Sachell. Il revisite la recette des acras en utilisant le plantain, une herbe médicinale présente dans le monde entier.

Vous aimez la morue, mais vous préférez la goûter dans une autre recette ? En arrivant à Rodney Bay, la baie située au nord de l’île où la plage est constellée d’hôtels et de petits restaurants, vous pourrez la déguster farcie aux bananes vertes : une association des plus surprenantes ! Avant de quitter l’île, n’oubliez pas d’acheter un souvenir « épicé » ! Faites un saut au marché de la capitale Castries pour rapporter un mélange d’épices colombo, connu sous le nom de « curry des Antilles », car les Indiens l’avaient eux-mêmes apporté sur ces terres. Savant mélange de cumin, de graines de coriandre, de gingembre, de poivre noir, de clous de girofle, de fenugrec et de curcuma, il est idéal pour aromatiser le riz, les légumes, le poisson et la viande.

LA MARTINIQUE, SUR LES TERRES DU MEILLEUR RHUM DU MONDE

Dans l’une des anciennes habitations de Martinique, c’est-à-dire les maisons de maître entourées de terrains agricoles et de petites industries, installé au milieu des piles de barils du meilleur rhum du monde en train de vieillir, demandez à vous faire raconter l’histoire de cet alcool à base de jus de canne à sucre fermenté. Il s’agit du rhum agricole, différent de celui connu dans le reste du monde, préparé à base de mélasse. Plus il vieillit, plus il devient goûteux et précieux : le rhum « paille » a reposé dans les fûts de chêne pendant douze mois, tandis que le rhum « vieux », plus ambré, y reste pendant au moins trois ans. Le meilleur endroit pour les déguster est l’une des distilleries de l’île, telle que celle de la famille Clément, où vous pourrez, en plus de l’usine de rhum, visiter une habitation typiquement créole.

En flânant dans les allées du grand marché aux épices de Fort-de-France, le plus ancien et le plus chaleureux de l’île, vous trouverez sans problème ces précieux alcools en vente. Vous pourrez alors goûter au Ti-Punch, ce cocktail composé de rhum agricole, de glace, de sucre de canne et de citron vert, ou dans ses versions aux fruits (excellent et rafraîchissant à l’ananas). Vous pourrez également rapporter comme souvenir l’un des rhums arrangés typiques, à savoir des rhums blancs parfumés avec des morceaux de fruits, des épices, de la vanille, du café et des feuilles d’aromates. La boisson idéale à partager avec vos amis à votre retour, lorsque vous leur raconterez votre dernière croisière !

LE GOÛT SURPRENANT DE TRINIDAD ET TOBAGO

Deuxième île de l’archipel, Tobago vous accueillera avec ses paysages parsemés de mangroves et de forêts pluviales luxuriantes et sauvages. Ici, la cuisine est spécialisée dans des saveurs résolument inattendues créoles typiques utilisent à profusion le gibier local, du lièvre, appelé lappe (à goûter cuit à l’étouffée avec le pelau, du riz épicé), au sanglier (quenk), en passant par l’iguane (tatoo), frit ou grillé. Ces spécialités sont généralement servies pour des occasions spéciales, comme des festivals gastronomiques ou lors de célébrations organisées pour le Carnaval, mais à Tobago les recettes qui vous surprendront ne se limitent pas à cela : pourquoi ne pas tester un sandwich de viande de requin, introuvable ailleurs ? C’est une institution. Appelé bake and shark, il est composé de deux tranches de pain frites renfermant la viande de requin, également frite, et garnies de légumes et de sauces épicées, à déguster à l’occasion d’une promenade au milieu des pavillons de Store Bay, par exemple. Si vous avez prévu de passer une journée à Pigeon Beach, arrêtez-vous plutôt dans un restaurant le long de la route et commandez un crab ’n dumpling, une soupe épicée de crabe accompagnée de gnocchis locaux, une autre spécialité nationale.

EN GUADELOUPE, AU MILIEU DES MOLLUSQUES GÉANTS

La Guadeloupe est la terre des lolo, ces petits étals de rue qui proposent du poisson frais et de la street food appétissante. À Pointe-à-Pitre, on en trouve dans la zone du marché de Saint-Antoine : déambulez en savourant un bokit, un beignet farci à la viande et aux épices au goût bien particulier, ou faites une halte sur la route de Sainte-Anne et de ses magnifiques plages. Farcis au thon, au jambon, au poulet ou à la morue, les bokit sont aromatisés grâce au fameux mélange colombo.

Ceux qui voudraient tester des goûts insolites opteront pour les bokit au lambi, un grand mollusque typique des Antilles qui ressemble à un escargot de mer surmonté d’une magnifique coquille rose et qui sert de base à de nombreuses recettes. À peine de retour au port, les pêcheurs le préparent par exemple avec des petits oignons, de l’oignon, de l’ail, du citron, du laurier, de la pulpe de tomates, du sucre de canne et du persil. Le résultat ? Un ragoût savoureux servi avec du riz et des légumes. Mais le lambi se goûte aussi frit, ou grillé et déposé sur une grande feuille de bananier avec un filet de jus de citron vert. À Grande- Terre, on le trouve au menu de tous les food trucks !

1 of 5