Facile, rapide, nourrissant. Pour un repas ou un en-cas savoureux, il n’y a rien de mieux qu’un bon sandwich : préparé de multiples façons, le sandwich est un aliment international, qui est même en train de devenir un véritable plat gastronomique. S’il est préparé avec des produits frais et des ingrédients de qualité, il constitue une nourriture savoureuse et saine à la fois, et il se prête à une variété infinie de combinaisons, de la plus simple à la plus sophistiquée. Voici quelques conseils pour préparer des sandwichs équilibrés et à la texture parfaite, car « construire » un sandwich, c’est tout un art !

"Le secret d’une consistance parfaite et d’unir croquant et moelleux, qui donnent à chaque bouchée un plaisir unique. "

Comment choisir le pain

Comme toujours en cuisine, tout est affaire de goûts et de préférences personnelles, mais il y a plusieurs précautions qui doivent être suivies pour obtenir le bon équilibre entre le goût et la texture. Le choix du pain dépend en effet de la garniture, et vice versa : on peut d’abord choisir le type de pain pour ensuite choisir la garniture la plus appropriée, ou procéder à l’envers, en sélectionnant les ingrédients et ensuite le pain idéal pour les accompagner. Des saveurs intenses et aromatisées se marient parfaitement avec du pain aux céréales ; les saveurs plus délicates avec un pain tendre et peu salé, tandis qu’un pain avec une croûte croustillante est idéal pour les garnitures simples, par exemple, avec la charcuterie.

Comment obtenir la combinaison parfaite

Le secret d’une consistance parfaite et d’unir croquant et moelleux, qui donnent à chaque bouchée un plaisir unique. Le croquant peut provenir du choix d’un pain croustillant ou recouvert de graines de sésame, ou en ajoutant des ingrédients comme le bacon ou des fruits secs (noix ou amandes). Le moelleux peut être obtenu avec un pain tendre, ou en ajoutant un peu d’huile d’olive, du fromage frais ou de la crème de fromage ; ou encore des sauces comme mayonnaise, aïoli, sauce cocktail, guacamole, ketchup, qui fournissent également un soupçon d’acidité (que l’on peut aussi obtenir avec quelques tranches de tomate). Attention toutefois à ne pas en abuser, car les sauces doivent faire ressortir les saveurs du sandwich, et non les couvrir. L'utilisation des légumes, tels que la salade, assure une touche de fraîcheur. Enfin, l’ingrédient principal : le conseil est d’en choisir un (par exemple la charcuterie, le poulet, le poisson, le fromage) et de construire autour de lui le reste du sandwich, en suivant la règle « un élément croquant, un élément moelleux, une touche d’acidité, une touche de fraîcheur », pour créer d’agréables nuances. Laissez-vous la liberté d’expérimenter, mais rappelez-vous que mélanger trop d’ingrédients peut conduire à un sandwich déséquilibré et lassant.

Comment assembler le sandwich

Cette phase a elle aussi son importance. Si possible, il vaut mieux préparer le sandwich au dernier moment, afin de préserver la fraîcheur et les saveurs ; mais si vous devez le faire à l’avance, une astuce consiste à tartiner la tranche inférieure d’une fine couche de beurre, ce qui la rend imperméable en évitant que le sandwich devienne humide. Pour ce qui est des quantités, considérez une proportion de 70 grammes de pain et 70 grammes de garniture. Disposez d’abord les ingrédients moelleux et les sauces sur la base du sandwich, puis disposez l’ingrédient principal et enfin l’ingrédient croquant. Enfin, il est important que la température entre les différents éléments du sandwich soit uniforme.

Les sandwichs dans le monde

Le pain farci est consommé aux quatre coins du monde. En France, la reine est la baguette, qui n’a pas besoin de grand chose pour devenir un délice – tout simplement gruyère et jambon, par exemple. Mêmes ingrédients pour le célèbre croque-monsieur, un sandwich grillé que l’on trouve aussi ailleurs avec des variantes, comme en Espagne et aux Pays-Bas. En Scandinavie et au Danemark en particulier, le grand classique est le smørrebrød, un sandwich au pain de seigle « ouvert » (sans la partie supérieure), tartiné de beurre et assaisonné au choix avec des harengs marinés, du pâté de foie de porc, de la viande salée, du rôti, du saumon, des fromages et des sauces. Au Brésil, on mange le pão de queijo, un petit sandwich à base de farine de manioc, œufs et fromage. Le bánh mì vietnamien est une baguette de farine de riz et de blé, farcie avec de la viande de porc, du tofu, des carottes, des concombres, de la coriandre. Pas besoin de présentations pour certaines spécialités qui ont conquis le monde : la pita grecque, le döner kebab turc, le hamburger américain.

Les sandwichs des chefs

Même les grands chefs s’amusent à expérimenter des sandwichs et proposent des créations gastronomiques dont vous pouvez vous inspirer pour personnaliser vos créations. Par exemple, le chef italien Claudio Sadler a préparé un pain cuit au four à bois garni avec du jambon cru, du parmesan, du vinaigre balsamique, des artichauts, des feuilles de salade fraîche, huile d’olive et poivre noir. La chef Kristin Frederick, qui travaille à Paris, propose un hamburger avec du fromage italien provolone, échalotes, beurre, huile, confiture de tomates et aubergines frites. Le chef Wolfgang Puck, une célébrité aux Etats-Unis, crée la recette d’un sandwich avec des crevettes grillées, bacon, laitue, tomate et sauce béchamel aromatisée aux échalotes.

Credits photo: OLYCOM/MONDADORI PORTFOLIO