Le premier document dans lequel il est fait mention du couscous est un livre de cuisine découvert dans la région qui correspond aujourd’hui à l’Andalousie. Ce vieil ouvrage du XIIIe siècle contient la recette originale de ce plat désormais célèbre dans le monde entier, symbole d’intégration et de dialogue. Né au milieu des dunes du désert, le couscous est un plat savoureux, susceptible de contribuer au bien-être quotidien et de mettre tout le monde d’accord.

"Un bouquet d’herbes aromatiques, beaucoup d’épices, des raisins secs et de la menthe fraîche, voilà les traditionnels ingrédients méditerranéens qui accompagnent les grains de semoule dorés. "

Cuisiner avec le tajine

Le couscous ou seksou, comme l’appelle les Berbères du désert, est traditionnellement préparé avec de la semoule de blé dur obtenue par mouture grossière, puis travaillée à la main, laissée à sécher au soleil et conservée au frais sous les tentes. Ces tâches étaient par le passé réservée aux femmes. Dans le monde arabe, le couscous est cuisiné dans le tajine, récipient en terre cuite au couvercle conique et coloré typique. Sa cuisson doit être très lente : grâce à la condensation, les herbes aromatiques et les épices libèrent leurs parfums et confèrent au plat sa saveur si particulière. Pendant des siècles, le couscous a représenté l’aliment par excellence des peuples du Sahara, consommé le soir tous ensemble après une longue journée de voyage, devant un feu pour réchauffer la nuit étoilée.

Un long voyage à travers le monde

Présent dans toute l’Afrique du Nord, le couscous peut se vanter d’une longue tradition. Son histoire à travers le bassin méditerranéen est liée à l’essor des échanges commerciaux, à bord de navires chargés d’épices et de blé. Les historiens du passé évoquaient déjà cette préparation aux XIIe et XIIIe siècles. Depuis le Maghreb, qui est considéré sa terre d’origine, le couscous s’est tout d’abord répandu dans tout le Moyen-Orient, le long des rives de la Méditerranée. Aujourd’hui, de la Jordanie à la France et de la Turquie à l’Espagne, en passant par la Libye et de nombreuses autres contrées, il est très facile de trouver un bon plat de couscous. En Italie, on le célèbre chaque année lors de la Cous Cous Fest, événement international qui a pour cadre enchanteur la petite ville sicilienne de San Vito Lo Capo, dans la région de Trapani.

Ingrédients traditionnels et plus originaux

Légumes coupés en morceaux, viande, raisins secs et épices en abondance entrent dans la composition de la recette de base. Piment, coriandre frais et une pincée de cumin et de paprika doux rendent son goût unique. Aliment antioxydant grâce aux vertus des épices, le couscous a conservé son âme originelle tout en évoluant. Aujourd’hui, il est toujours préparé avec des ingrédients traditionnels comme l’agneau mais suit aussi de nouvelles tendances : les mariages audacieux et créatifs ne manquent pas, par exemple avec de l’avocat, du fromage fondu ou des fraises comme à New York. La version vegan est aussi délicieuse. Les multiples variantes du couscous en font un symbole de dialogue et d’amitié entre les peuples.

Credits photo: Shutterstock

1 of 7