Cuisine et bien-être psycho-physique vont de pair et la recherche scientifique, qui se penche depuis quelque temps sur le sujet, peut nous venir en aide quand nous essayons d’apporter une certaine régularité à notre régime alimentaire et obtenir un effet bénéfique sur notre humeur ou notre qualité de vie. Voici quelques lignes directrices utiles.

"Cerises, raisin ou épinards : le dénominateur commun est leur capacité à apporter à notre corps de la mélatonine. Elle agit sur l’hypothalamus et a pour fonction de réguler le cycle sommeil-veille. "

Quand nous nous sentons au bout du rouleau: le poisson

En 1999, le psychiatre Andrew Stoll publie la première étude dédiée à l’effet positif des Omégas 3 sur les états dépressifs. Depuis, d’autres recherches provenant de différentes sources viennent confirmer l’efficacité d’un régime riche en poisson, surtout le saumon, les harengs, les sardines et le thon. Pour un repas inoubliable, vous pouvez choisir la bouillabaisse du restaurant Miramar qui se dresse sur le charmant vieux port de Marseille (au 12, quai du Port). Il est dirigé par le chef Christian Buffa qui a été formé auprès du prestigieux Institut français Paul Bocuse. Cette soupe de poisson à l’étouffée, typique du sud de la France, doit comporter de la rascasse, du surmulet, du congre et du grondin, parfumés au safran.

Quand le changement de saison nous épuise: les pâtes

La diminution du nombre d’heures d’ensoleillement abaisse les niveaux de dopamine et provoque parfois la perte de la bonne humeur ou de la curiosité envers les nouveautés. Avec un inconvénient supplémentaire chez les femmes, qui souffrent de baisses de dopamine quatre fois plus importantes que les hommes. La nutritionniste Elizabeth Somer apporte une solution efficace : il faut augmenter les glucides, par exemple en cuisinant un beau plat de pâtes à la tomate, qui aura de plus l’avantage d’être simple à préparer. Pour une touche de fantaisie, il suffit de suivre la suggestion du chef étoilé Davide Oldani, patron du restaurant D’O (Cornaredo, dans la province de Milan, rue Magenta 18): en plus du basilic, ajouter une pincée de menthe fraîche hachée sur l’instant, elle apportera de la fraîcheur et exaltera le parfum de la tomate. Ou bien, vous pouvez cuisinier les pâtes comme pour un risotto: à la poêle plutôt que plongées dans l’eau bouillante. Il suffira d’ajouter l’eau au fur et à mesure comme pour un riz pilaf: l’amidon contenu dans les pâtes servira de liant et le résultat sera particulièrement crémeux.

Quand nous souffrons d’insomnie: les bananes

La National Sleep Foundation américaine a listé une série d’aliments qui aident à mieux dormir. Les bananes sont idéales: outre la mélatonine, elles fournissent du potassium et du magnésium, des minéraux qui favorisent le relâchement musculaire. Pour une recette simple et ludique, il suffit d’envelopper une banane dans une crêpe avec de la crème de cacao pour lui donner une forme de tube, puis de la découper à la manière des sushis.

Quand nous avons du mal à nous réveiller: café et chocolat

Le truc est de prendre de la caféine, l’idéal est donc de se préparer une belle tasse de café accompagnée d’un petit morceau de chocolat, de préférence noir. Le chocolat contient lui aussi de la caféine et il est capable de stimuler les récepteurs sérotoninergiques qui offrent une sensation de bien-être (d’après Laura Rossi, chercheuse auprès du Centre italien de recherche pour les aliments et la nutrition) et de bonheur. Le tiramisu est une excellente solution pour marier les deux ingrédients… mais il ne faut pas être au régime ! Sinon, vous pouvez faire fondre le chocolat au bain-marie avec un zeste d’orange et l’utiliser pour tartiner des morceaux de pain de la veille. Et pour sortir des sentiers battus, n’hésitez pas à oser un mariage insolite : avec des aubergines, préparées comme un gratin mais avec du chocolat et des fruits secs à la place de la tomate et du fromage.