Votre croisière vers la Grèce est l’occasion rêvée de vous concéder lors d’un même voyage toutes les variantes d’un péché mignon dénommé « mezedes », ou simplement « meze ». Il s’agit de la version hellène des tapas espagnoles ou des hors-d’œuvre italiens. Là, les produits locaux se transforment en bouchées d’exception à déguster en compagnie d’un verre d’ouzo (le typique alcool à l’anis grec) ou avec un verre de vin local. Lorsque vous descendrez du navire à Athènes, ou bien sur les îles comme Santorin ou Mykonos, guettez ces enseignes : « mezedoleio », établissement qui propose des « meze » donc, ou bien « ouzeri », établissement qui propose de l’ouzo. Il s’agit de bars, caves à vins et bistrots où prendre un repas en toute décontraction et en goûtant aux amuse-bouche locaux.

"À Mykonos, profitez de l’escale de deux journées pour dîner à terre dans un mezedopoleio"

Savourer l’Acropole dans les ouzeri d’Athènes

Si vous choisissez le tour le plus classique et incontournable de la capitale grecque, celui du Parthénon, gardez un peu de place dans votre journée pour baguenauder dans le quartier animé de la Plaka, juste aux pieds du plus célèbre monument grec. Les petites boutiques de shopping et les ouzeri vous attireront immédiatement : choisissez le meilleur emplacement pour profiter pleinement de l’heure du déjeuner et commandez les « dolmades », des rouleaux farcis de riz et viande enveloppés dans une feuille de vigne, ou bien les « keftedes », des paupiettes épicées de viande d’agneau. Savourez-les accompagnés de l’indispensable tzatziki, une sauce à base de yaourt grec et concombres, et d’un petit verre d’ouzo. Et si vous avez envie de fraîcheur, optez pour la « horiàtiki salàta » : il s’agit de la typique salade grecque avec des olives, des oignons, de la feta et des concombres qui est connue dans le monde entier, mais la déguster avec les produits locaux n’a rien à voir.

Santorin et Mykonos, les îles du manger sur le pouce

Après une baignade sur la plage noire de Perissa, vous reviendrez vers la capitale Fira et parcourrez la route panoramique qui passe au bord de la caldera. À Santorin, une étape sur la terrasse d’un bar pour admirer toute l’île d’en haut est indispensable. Dégustez un verre du vin blanc local, l’Assirtyko, accompagné d’un amuse-bouche « meze » : vous aurez le choix entre la melitzanosalata, une délicieuse crème d’aubergines, ou la taramosalata, le célèbre tarama à base d’œufs de poisson et de pommes de terre, à étaler sur le pain, ou encore une portion de feta frite, ce typique et savoureux fromage de chèvre grec en version panée. L’île propose également un excellent hummus, une savoureuse purée de pois chiches typiques de Santorin, de câpres et oignons : plongez-y une tranche de pita, le pain en galette grec ! À Mykonos, profitez de l’escale de deux journées pour dîner à terre dans un mezedopoleio : la Chora, ce dédale de ruelles au centre de l’île offre une myriade de boutiques et établissements, où vous n’aurez que l’embarras du choix. Glissez votre nez à l’intérieur des établissements et laissez-vous charmer par leur atmosphère. N’oubliez pas de commander l’excellent poulpe au vinaigre (qui se mange froid en Grèce) et les feuilletés farcis comme la « tiropita » avec de la feta ou la « spanakopita » aux épinards, qui sont quant à elles servies chaudes pour dévoiler tous leurs arômes. Ensuite, étalez une autre sauce sur des croutons de pain, la « tirokafteri », à base de feta, yaourt et poivron frais, qui sera excellente également pour accompagner des légumes verts ou de la viande. Profitez de cette étape pour admirer la mer en bavardant et en goûtant aux amuse-bouche proposés : olives, poivrons verts farcis de fromage, haricots mijotés… vous vous sentirez accueillis comme à la maison!

Mezedes

Credits Photo: Feel good studio / Shutterstock