Entre les provinces piémontaises de Cuneo et Asti s’étend une terre couverte de vignobles, riche en histoire et généreuse en excellences gastronomiques : il s’agit de Langhe, dont le paysage viticole et vinicole est inscrit (aux côtés de ses voisines Roero et Monferrato) au Patrimoine mondial de l’Unesco. L’automne est la meilleure période pour la visiter et savourer ses délices : c’est la saison de la précieuse truffe blanche et le climat pétillant augmente le plaisir d’un verre de bon vin.

"Ses extraordinaires qualités organoleptiques sont très appréciées dans la gastronomie régionale comme dans la haute cuisine internationale, pour atteindre un prix de plus de trois mille euros le kilogramme."

Des vins nobles

Langhe et vin : un binôme en symbiose qui dure depuis des siècles. Le vin est ici une question de culture, de tradition et de style de vie qui s’expriment dans une production pleine et de qualité, comprenant entre autres les Dolcetto, Barbera, Nebbiolo, Dogliani. Et au sommet, les deux princes de la production italienne : Barolo et Barbaresco, tous deux exclusivement produits d’un cépage d’exception, le Nebbiolo. Il s’agit de vins nobles, caractérisés par une intense robe grenat, un riche bouquet de parfums et saveurs pleines et harmonieuses. Destinés à de longs vieillissements, ils donnent le meilleur d’eux-mêmes après plusieurs années de repos en bouteille. Il existe deux façons de les découvrir. S’aventurer parmi les vignes pour faire connaissance avec les nombreuses caves petites et grandes qui parsèment les collines en suivant par exemple l’itinéraire fléché de la « Route du Barolo et des grands vins de Langa ». Ou bien rendre visite aux deux œnothèques régionales bien fournies qui se trouvent justement dans les villages de Barolo et Barbaresco (dans la province de Cuneo). Il est possible d’y déguster et acquérir une grande sélection d’étiquettes, produites par plus d’une centaine d’entreprises du territoire.

La truffe blanche

Mais le généreux terroir qui couvre les collines de Langhe (et de ses voisines Roero et Monferrato) recèle un autre trésor : Tuber magnatum, c’est-à-dire la truffe blanche, la plus rare variété et la plus recherchée au monde. Ses extraordinaires qualités organoleptiques sont très appréciées dans la gastronomie régionale comme dans la haute cuisine internationale, pour atteindre un prix de plus de trois mille euros le kilogramme, calculé en fonction des estimations annuelles et des dimensions de chaque champignon. Comme chaque année (et depuis plus de huit décennies), la foire internationale de la truffe blanche se déroule du 8 octobre au 27 novembre à Alba. La principale manifestation en est son marché, où chaque fin de semaine il est possible d’admirer, évaluer et acquérir les truffes blanches toutes fraîches cueillies. La zone de dégustation propose des plats traditionnels accompagnés de vins choisis. Outre cette foire, il existe un riche calendrier de rendez-vous gourmets, en présence de chefs prestigieux, scènes historiques, expositions artistiques et randonnées.

Credits photo: Shutterstock