Tenerife, la sauvage Fuerteventura et l’île volcanique de Lanzarote. Les îles Canaries offrent des paysages différents et toujours à couper le souffle : voici où aller.

Climat doux, mer chaude toute l’année, étendues de sable doré et espaces naturels à couper le souffle : bienvenue aux îles Canaries. Un peu de mythologie renforce la fascination de ces îles. En effet, selon la légende, les vestiges de l’Atlantide, le paradis terrestre légendaire où les hommes vivaient avec Poséidon en paix et dans la tranquillité, reposeraient sur les fonds marins des îles Canaries. Toujours selon la légende, cet archipel serait composé des plus hauts sommets et montagnes de cette terre mythologique. C’est sans doute parce que ses paysages semblent provenir d’une autre planète, avec leurs chutes d’eau, leurs forêts de pins, leurs plages au sable noir et leurs paisibles oasis.

Les îles Canaries sont situées au large des côtes du Maroc dans l’océan Atlantique. D’origine volcanique, elles présentent une forte concentration de plages incroyables, de paysages à la végétation subtropicale variée, une gastronomie savoureuse et de délicieux vins. Chaque île est différente et se démarque des autres. Laissez-vous guider par les paysages montagneux de La Grande Canarie, les chutes d’eau de La Palma ou le parque Nacional de Garajonay de La Gomera, en passant par les couleurs de Lanzarote et le sommet du Teide de Tenerife. Détendez-vous, profitez des vues et des opportunités et choisissez la prochaine destination de vos vacances.

Tenerife

Variée et éclectique, Tenerife est l’île la plus peuplée et urbanisée des Canaries, et offre toutes sortes d’expériences.  Sa capitale, Santa Cruz, est une ville dense de cultures et de loisirs, mais aussi riche en histoire et en paysages. Vous aurez le choix entre des musées archéologiques et de merveilleuses excursions à faire en pleine nature. Une visite à ne pas manquer est par exemple celle du musée de la Nature et de l’Homme (Museo de La Naturaleza y el Hombre). Vous aurez l’occasion d’y voir de près des momies des aborigènes Guanches, les premiers peuples à avoir habité l’île, il y a plus de deux mille ans. Ne manquez pas le parque Garcia Sanabria, une oasis naturelle d’une beauté extraordinaire, située à quelques kilomètres du centre. Il représente le centre culturel de l’île, et abrite l’université et un centre historique inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. La présence de l’université rend la vie nocturne festive et pétillante. Le « cuadrilatero » regorge en effet de bars, de restaurants et de boîtes de nuit, où vous pourrez écouter de la musique live tout en buvant un cocktail, en dégustant des spécliatés ou en sirotant les bières ou le vin typique de l’île, peut-être même celui des vignobles de Tacoronte-Acentejo. Ne manquez pas non plus la visite du marché « La Recova », résultat de la restauration de l’ancien marché du XIXème siècle et aujourd’hui grand espace de vente des produits frais de la région.

Dans le Nord de l’île, vous pourrez visiter le Puerto de La Cruz, très bien conservé et apprécié d’un tourisme plus calme. Vous trouverez aussi La Laguna , une ville pleine de surprises, tandis que ceux qui veulent vivre la partie la plus naturelle de Tenerife se rendront à Orotava, où vous serez immédiatement saisi par la solennité du Teide, l’un des plus grands volcans de la planète et le plus haut sommet d’Espagne , avec ses 3718 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer. Vous pourrez le photographier d’en bas, ou essayer de grimper à son sommet, mais sachez que cette étape est adaptée aux plus sportifs et aux plus entraînés. Pour tous les autres, il y a un confortable téléphérique , qui permet de profiter d’un panorama unique en son genre. Les plus curieux ne pourront pas manquer de visiter les  pyramides de Guimar, aussi intéressantes et intrigantes que les égyptiennes. Mais c’est l’eau l’élément magique et principal de l’île.

Les piscines naturelles de Tenerife sont l’une des merveilles de l’archipel, où l’on peut profiter de la mer tout au long de l’année et nager dans des eaux calmes et chaudes. La Montaña Amarilla, le Charco Azul, les piscines De Bajamar, Jóver, le lac Martianez, Charco del Viento, Garachico El Caletón et Punta del Hidalgo ne sont que quelques-unes des plus belles piscines naturelles de Tenerife. Mais si vous souhaitez profiter de la plage, il y a la playa de Las Teresitas, la plus connue de l’île. Cette perle est située à environ 7 kilomètres du centre-ville de Santa Cruz. Très bien équipée, cette plage est couverte de sable blanc importé du désert du Sahara. Choisir le meilleur point panoramique est très difficile, compte tenu que l’île s’étend sur 269 kilomètres de côtes ,où les rochers et les falaises alternent avec de longues plages de sable fin.

Lanzarote

C’est l’île la plus sauvage des Canaries, un lieu où les plages de surfeurs rencontrent des volcans et des parcs naturels. Un mélange fascinant et plein de contrastes. Cette île du silence à découvrir lentement a été déclarée réserve de la biosphère par l’UNESCO pour sa nature merveilleuse. Elle est en effet célèbre pour le paysage volcanique du parc national de Timanfaya. Les formes hétérogènes qui le composent se sont créées récemment. Elles remontent aux XVIIIème et XIXème siècles, quand une série de tremblements de terre et d’éruptions volcaniques a modifié le visage de l’île. 

Un autre endroit fascinant à voir à Lanzarote est Jameo del Agua, un ensemble de grottes souterraines qui, grâce à l’eau de l’océan, ont créé un lac salé de couleur bleue, devenant également l’habitat naturel des crabes albinos aveugles, une espèce typique de Lanzarote. Sans oublier la cueva de Los Verdes, une cavité formée après des éruptions volcaniques au cours des derniers siècles. Les jeux de lumière à l’intérieur illuminent les pierres de mille couleurs et nuances. 

Lanzarote est également reliée à l’art. L’île est en effet le lieu de naissance de l’artiste espagnol César Manrique. Le peintre a toujours contribué à la mise en valeur de l’île et en particulier de sa ville natale, la capitale, Arrecife. Le castillo de San José est un autre parfait exemple. Dans l’Antiquité, il servait de forteresse militaire, aujourd’hui c’est l’un des plus importants musées d’art contemporain d’Espagne. Il contient des œuvres des plus grands artistes du XXème siècle, telles que Picasso ou Mirò. L’une de ses particularités est l’aile dédiée à la restauration. Les touristes peuvent en effet visiter le musée et ensuite profiter d’un repas typique ou déguster des spécialités internationales en surplombant la mer. À quelques pas du centre de Arrefice, vous pourrez également visiter la Fondation César Manrique. L’ancienne maison de l’artiste est aujourd’hui devenue un musée où admirer beaucoup de ses œuvres et d’autres réalisées par des artistes espagnols. Ne manquez pas non plus une visiste au jardin de Cactus, un immense jardin où la nature devient œuvre d’art. Il est situé à Guatiza, dans le Nord de Lanzarote, et abrite plus d’un millier de variétés de cactus, provenant de diverses parties du monde. Depuis Lanzarote, vous ne pourrez certainement pas résister à la Isla Graciosa, qui, avec quatre autres petites îles et la falaise de Famara, forme un archipel dans l’archipel. 

Fuerteventura

À, votre arrivée à Fuerteventura vous serez accueilli par un litoral vierge, des eaux émeraudes et du sable blanc. Plus de 150 km de plages, où le soleil et la brise, chargée d’ions négatifs aux effets relaxants, vous attendent et vous feront sentir merveilleusement bien. Pour sa beauté et ses paysages volcaniques spectaculaires, l’île a été déclarée réserve naturelle de la biosphère. Les plages sont le point de force de Fuerteventura, également pour la variété des leurs types, et pour la beauté du sable volcanique sombre qui contraste avec le bleu de l’océan. Votre regerd sera captivé par les chemins de terre, les sentiers et les routes pittoresques qui serpentent de la mer à l’intérieur des terres et coupent à travers les champs lavicaux et passent entre les volcans et les ravins. L’île est aussi une destination de rêve pour les surfeurs, car ses plages larges et plates sont exposées à des meilleurs vents et permettent de pratiquer tous les sports nautiques, tels que le kitesurf, la planche à voile, le surf et le bodyboard. La plage la plus populaire auprès des surfeurs est la playa de Jandia, avec son sable fin et ses eaux particulièrement transparentes.

Mais l’une des plages les plus spéciales est playa de Cofete, légèrement à l’abri des montagnes. La mer a donc une température de l’eau plus chaude que les autres plages de Fuerteventura. Pour visiter l’île, l’idéal est de pédaler en vélo, pour traverser et profiter de parcs naturels, tels que le parque Natural de Corralejo ou visiter les piscines naturelles de la région, en particulier celles des Aguas Verdes. En partant du côté de La Alcogida, vous pourrez visiter le musée en plein air, dont les habitations rénovées racontent la vie rurale d’autrefois. Fuerteventura vous séduira également avec sa cuisine locale et ses spécialités, comme les pejines, semblable à des sardines, les pommes de terre ridées ou le fromage DOC.

La Grande Canarie

Elle est considérée comme un continent en miniature. La nature y est incroyablement variée et dense, et concentre toutes les caractéristiques des autres îles dans un espace pourtant plutôt circonscrit. Il y a les paysages désertiques de Roque Nublo, des bois exotiques, d’immenses plages et de petits villages à visiter. Les premiers touristes, qui étaient à la recherche d’un lieu revitalisant, sont arrivés à La Grande Canarie il y a 150 ans, attirés par son climat. Aujourd’hui, cette tradition a évolué au point de donner vie à un large éventail de stations thermales et de spas. La Grande Canarie offre 60 km de plages à vivre en famille, tandis que la partie Ouest de l’île a été déclarée réserve de la biosphère.

Un petit monde, où vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour faire de chaque jour une expérience vraiment spéciale. Vous pourrez y faire du whale watching (observation des baleines), vous promener dans les étendues de pins canariens, vous amuser dans un parc aquatique, visiter les rues commerçantes, les musées ou tout simplement vous détendre sur une plage paradisiaque. Certains ont par exemple défini la playa de las Canteras « le Central Park de la mer ». Et en effet, pour les habitants de Las Palmas cette longue étendue de sable est bien plus qu'une simple plage. C'est un lieu de rencontres, où venir discuter, réfléchir, partager, laisser ses enfants jouer et bien sûr se baigner. La région présente une touche de glamour : l’Auditorium Alfredo Kraus , situé au bout de la plage de Las Canteras. Conçu par l’architecte Oscar Tusquests, le bâtiment, qui abrite l’Orchestre philharmonique de la Grande Canarie et le Grand Ballet Canaria, a été construit entre 1993 et 1997. La structure rappelle celle d’un phare, symboliquement destiné à éclairer et protéger la capitale de l’archipel des Canaries, Las Palmas

La capitale bénéficie d’un climat et d’une situation géographique qui en font une destination touristique de rêve. Parmi ses immenses plages et ses charmants anciens quartiers flanqués d’un urbanisme florissant, Las Palmas garantit un séjour aux fortes émotions. Vous pourrez vous promener dans de vieux quartiers, comme l’ Isleta et l’Arsenal et parcourir la rue commerçante de Triana. Ou encore visiter la zone urbaine et la Caldera de Bandama. Sans oublier le parc Doramas et les sites historiques, témoins de l’influence britannique et du patrimoine espagnol. Fondée en 1478, Las Palmas de Gran Canaria possède un important patrimoine historique et culturel, dont les plus grands témoignages se trouvent principalement dans le quartier de Vegueta, le plus ancien quartier de la ville, qui a été déclaré site du patrimoine mondial de l’UNESCOen 1990.

La Graciosa

Avec El Hierro, c’est la plus sauvage et la plus authentique des îles. Un petit bijou de 29 km² et un peu plus de 600 habitants. Elle est accessible par ferry depuis le port d’Orzola à Lanzarote, de laquelle elle est séparée par El Rio, un bras de l’océan. Une étape sur l’île de La Graciosa est parfaite pour ceux qui souhaitent trouver un peu de calme, en contact avec la nature. Ici, vous pourrez naturellement surfer et faire du kitesurf, comme dans presque toutes les Canaries, mais aussi de la plongée, des randonnées et du trekking à pied ou à vélo. Les sentiers de l’île vous feront découvrir le spectacle de la nature, avec des paysages très différents, d’un côté l’océan et de l’autre les terres volcaniques. Il n’y a que deux centres habités : le village de Caleta de Sebo où vous pourrez trouver des magasins, des bars, des restaurants et des services touristiques et Casas de Pedro Barba, où se trouvent quelques résidences d’été. La Graciosa fait partie de l’archipel du Chinijo, un petit groupe d’îlots d’origine volcanique, qui ont été déclarés réserve naturelle. La Graciosa est la plus grande et la seule à être habitée.

Les plages sont d’une beauté sauvage incroyable et sont accessible en vélo, à travers des chemins immergés dans la nature. La playa de la Concha prend son nom des coquillages qui germent sur le sable. C’est peut-être la plus belle plage, mais aussi la plus isolée. Une autre plage est célèbre pour ses coquillages : celle de La Lambra, qui abritait autrefois un petit groupe d’habitants qui vivait autour de l’ancienne usine de saumure et qui est maintenant complètement abandonnée. Les plages du Sud-Est ne sont accessibles qu’à pied. L’île est célèbre pour une petite tradition folklorique. Tendez l'oreille et écoutez le bruit des sifflements ! C’est une espèce de chant d’oiseaux, mais ce sont les humains qui la produisent. Il s’agit d’une sorte de langage alternatif qui était autrefois utilisé pour communiquer même à de longues distances, en cas de danger ou d’urgence.

La Gomera

La Gomera réserve également de nombreuses surprises, avec ses paysages, ses minuscules cultures en terrasses et ses palmeraies, sa forêt tropicale luxuriante et ses collines qui semblent provenir des montagnes de l’Atlas. L’île est caractérisée par de hauts promontoires qui plongent dans la mer, des gorges profondes et des ravins. C’est la raison pour laquelle il est plus facile de découvrir ses trésors à pied à travers les sentiers et les ruelles, comme le savent les nombreux passionnés de randonnée et d’excursion qui visitent l’île.  La nature est la protagoniste du parc national de Garajonay, où vous trouverez de laurisylve, la bruyère arborescente et l’arbousier ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux, de reptiles et d’amphibiens. La Gomera abrite plusieurs zones touristiques, dont la playa Santiago et la Valle Gran Rey, des zones caractérisées par leur simplicité.

La capitale, San Sebastián, est plus qu’une ville de province à l’apparence tranquille. C’est par exemple ici que Christophe Colomb s’est arrêté durant son voyage à la découverte des Amériques. Les principales attractions de la ville sont liées à cet événement. La Tour du Condé, construite comme une forteresse espagnole au XVème siècle et le superbe art sacré de la paroisse de l’Asunción sont encore conservés en bon état. Dans la vieille ville de San Sebastián, vous pourrez visiter le musée-maison de Christophe Colomb, qui abrite une collection d’art précolombien du Pérou. Parmi les choses à ne pas manquer, il y a la Casa de la Aguada, avec son exposition permanente sur la découverte de l’Amérique et l’ermitage de San Sebastián, qui est dédié au saint patron de la ville. Votre promenade pourra aussi dévier pour faire un peu de shopping ou déguster une spécialité sur l’une des terrasses de la vieille ville, où l’on trouve les biscuits typiques de La Gomera. Pour ceux qui veulent profiter de la vue, il y a le Mirador de Abrante, un lieu magique qui permet d’observer la nature depuis une terrasse vitrée très impressionnante, où vous pourrez également déjeuner.

La Palma

Cette île volcanique semble peinte de vert à cause de ses bois feuillus et de sa végétation luxuriante. Vous pourrez donc vous immerger dans la nature, vous détendre sur l’une de ses plages confortables ou faire une randonnée à la découverte des volcans et des canyons. Le paysage est à couper le soufflé : des sentiers magiques avec de petites chutes d’eau, des paysages épiques et sauvages qui semblent avoir arrêté le temps il y a des milliers d’années. L’île de La Palma possède le titre de « Starlight », le titre que possèdent certains endroits du monde pour leur excellente observation astronomique du ciel, en raison de la faible pollution lumineuse. Lever les yeux au ciel est une expérience inoubliable. Son véritable nom est San Miguel de La Palma, et ce paradis des îles Canaries est idéal pour tous ceux qui souhaitent se détendre et savourer la beauté de la nature.

L’une des étapes incontournables est le bois Los Tilos, une réserve naturelle qui a été inscrite au patrimoine de la biosphère de l’UNESCO en 2002. La forêt est principalement formée d’arbres de laurier et est traversée par de nombreux sentiers. Pour les amateurs de randonnée, La Palma est un endroit idéal car elle possède un parcours vraiment impressionnant dans le sentier des volcans. La randonnée à pied dure environ cinq heures, et permet de profiter d’un cadre naturel spectaculaire.

Le contraste entre le vert du pin canarien et le jaune des fleurs à feuilles en cœur endémiques de l’île, rend la promenade inoubliable. Le sentier atteint 1 932 mètres d’altitude, d’où vous pourrez observer toute l’île. À La Palma, vous pourrez même marcher sur des rochers qui se sont formés il y a seulement quarante ans, suite à l’éruption du volcan Tenegua en 1971. Au Sud de l’île, l’étape des marais salants de Fuencaliente est à ne surtout pas manquer.

Vous serez certainement émerveillé par les nombreuses variétés d’oiseaux qui y trouvent refuge et par les couleurs qui se mélangent, grâce à la juxtaposition du ciel bleu intense avec le blanc des salines et le noir des roches volcaniques. Un noir qui colore également les plages, l’un des exemples les plus célèbres de plages sombres sur La Palma est Puerto de Tazacorte, le long de la partie Ouest de l’île.

La capitale est Santa Cruz de La Palma. Cette ville est un mélange parfait de différents styles artistiques et architecturaux, allant du néoclassicisme au baroque espagnol, et qui coexistent en parfaite harmonie les uns avec les autres. Plaque tournante des routes commerciales entre l’Europe et l’Amérique, Santa Cruz a été fondée en 1493 et, depuis le XIVème siècle, elle a attiré de nombreux marchands et banquiers, au point de devenir le troisième port de l’Empire espagnol après Séville et Anvers. Cette ville coloniale presente de beaux bâtiments du XVIème et XVIIème siècles et les structures typiques de la tradition architecturale des célèbres îles Canaries, avec leurs balcons en bois.

Sans oublier les édifices religieux, dont le Sanctuaire de Nuestra Sesora de Las Nieves et l’église de Saint-François. Petite et gracieuse, Santa Cruz est traversé par la calle Real, une rue pavée bordée de petites boutiques, de bâtiments historiques et de places. La Plaza de España est le centre névralgique et est entourée de beaux palais, dont l’hôtel de ville du XVIème siècle, la casa de Salazar et l’église d’El Salvador. Le château de Virgen, seul exemple de l’architecture militaire ayant survécu jusqu’à nos jours, offre de belles vues sur la ville et la baie.

Partez explorer les îles Canaries avec Costa Croisières

Découvrir les îles Canaries sera une expérience à vivre sous l’enseigne de la mer, de la nature, de la beauté et de nombreuses curiosités. Saviez-vous, par exemple, que même sur les îles Canaries il y a un chemin de Compostelle? La parcours est même balisé et traverse les îles de La Grande Canarie et de Tenerife, du Nord au Sud, pour atteindre les ports d’où les navires partaient pour l’Europe et d’où débutait le voyage vers Saint-Jacques de Compostelle. Le relax, le plaisir et le partage seront également à table, où les saveurs seront protagonistes. Les plats typiques des îles Canaries sont un mélange des traditions espagnoles classiques et des recettes de l’Afrique voisine et de l’Amérique du Sud.

Sa gastronomie se base sur des ingrédients simples et essentiels , enrichi par le gofio, une farine de céréales rôties ou de maïs. Un autre ingrédient récurrent dans la cuisine typique des Canaries sont les « mojos », des sauces épicées préparées, selon les variantes, avec du sel, de l’ail, du vinaigre, de l’huile et des herbes aromatiques. Concevez dès maintenant votre voyage et préparez-vous à partir.

Choisissez votre prochaine destination