Les îles Cook sont un paradis naturel niché dans l’océan Pacifique. Découvrez tout ce qu’il faut voir à Rarotonga et dans les autres îles principales.

Des plages de sable blanc et des montagnes volcaniques verdoyantes. Des parfums de fleurs. Des eaux paradisiaques. Paradisiaque comme l’est la vue de cette région éloignée du monde, qui apparaît depuis le hublot de l’avion. Bienvenue aux îles Cook, politiquement liées à la Nouvelle-Zélande, dans l’océan Pacifique Sud, où les cartes géographiques se terminent et où la terre cède la place aux rêves. James Cook, qui y a débarqué en 1773, les baptisa « îles Hervey », en hommage à un seigneur de l’Amirauté britannique. Ce superbe endroit a officiellement pris le nom du capitaine Anglais le siècle suivant. Les quinze îles sont réparties parmi les différents atolls et sur les deux millions de kilomètres carrés d’océan. C’est sans doute le plus exotique et fascinant des mers du Sud. Il est considéré comme l’une des plus belles destinations maritimes du monde, idéal pour une lune de miel. Les familles peuvent explorer les magnifiques lagons et les récifs coralliens, faire du snorkeling ou de la plongée avec des guides. Une croisière dans le lagon de Rarotonga, sur un bateau au fond transparent, sera sans doute l’une des expériences naturelles les plus inoubliables du voyage, sans oublier les sorties en pêche ou en kayak. Les plus aventureux seront séduits par la variété des excursions : des buggies, aux quads en passant par les hors-pistes et les excursions à vélo avec des guides locaux expérimentés. Découvrez avec nous quels sont les autres trésors des îles Cook et comment passer des vacances inoubliables, sachant que la valeur ajoutée de votre séjour sera l’accueil, la gentillesse et les sourires sincères des habitants.

Les îles Cook : tout ce qu’il faut faire et voir

  • Rarotonga
  • Avarua
  • Réserve naturelle de Takitumu
  • Jardins botaniques Maire Nui
  • Cascades de Wigmore
  • Lagune de Muri
  • L’île de Koromiri
  • Aitutaki
  • One Foot Island
  • Réserve naturelle Aroa
  • Mont Maungapu
  • Grotte de Kopeka

Rarotonga

Rarotonga, l’île principale de l’archipel est le siège de la capitale Avarua. Cette ville est magique et d’une beauté extraordinaire, grâce à ses litoraux irréguliers, au reflet brillant de ses palmiers, au parfum des fleurs qui remplisent l’air et au sourire contagieux de ses habitants. Nous sommes dans la Polynésie la moins connue et la plus authentique, mais qui dispose de tout le confort moderne. Parmi les points les plus étonnants de l’île, ne manquez pas les majestueuses montagnes émeraudes recouvertes de forêts luxuriantes que vous pouvez traverser à pied jusqu’à arriver à des chutes d’eau, des clairières et des rivières, où vous pourrrez vous baigner pour vous rafraîchir. La plus trépidante et active des îles atteint 658 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer, avec le sommet Te Manga, la montagne sacrée de l’île et également appelée « The Needle ». Vénéré par les Maoris, ce sommet a émergé d’un volcan de 50 kilomètres de large qui s’enfonce dans l’océan jusqu’à 4000 mètres. 

Rarotonga offre des plages sablonneuses et rocheuses. L’intérieur de l’île se compose d’une belle forêt que vous pourrez également traverser à pied jusqu’à arriver à des chutes d’eau, des clairières et des rivières, où vous pourrez profiter d’une baignade rajeunissante et rafraîchissante. Si vous louez un scooter, vous pourrez vous promener à la recherche des endroits les plus secrets de l’île, à l’intérieur des terres et le long de la côte. Toujours à Rarotonga, vous trouverez laplage Nikao, située entre la célèbre plage de Black Rock et l’aéroport.

C’est l’endroit idéal pour faire du surf et du body-boarding en eau peu profonde. Rarotonga a des vagues toute l’année, grâce à divers courants qui passent entre le récif et où des vents idéaux soufflent pour le bonheur des surfeurs. Pour observer les baleines, vous devrez vous déplacer de quelques mètres et vous installer sur les rochers noirs de Black Rock, où selon la tradition, les esprits des morts partent pour Avaiki, l’au-delà polynésien.

L’île est recommandée aux amoureux de l’aventure, qui pourront choisir parmi de nombreuses activités, telles que le surf, la plongée, la voile, le canotage, les randonnées en forêt parmi les rivières et les chutes d’eau. L’un des endroits à ne pas manquer est laplage de Muri , avec son sable blanc et ses deux kilomètres de long, d’où vous pourrez admirer le récif corallien et les quatre « motu » (îlots) d’un côté et les collines luxuriantes à flanc de colline de l’autre, pour compléter le panorama. Sur l’île, vous trouverez aussi 30 sites de plongée, avec plusieurs options adaptées aux débutants, comme aux plus expérimentés.

Le long de la côte, vous trouverez également des champs de cultures de café, de bananes, de noix de coco, d’ananas et d’agrumes, sans oublier les superbes lagons peu profonds et les autels maoris caractéristiques, en roche basaltique. N’hésitez pas à vous immerger dans ces terres, où des « medicine men » vous raconteront les propriétés et les secrets des herbes médicinales locales.

Avarua

Avarua est la seule ville des îles Cook et surplombe une jolie baie sur la côte Nord de Rarotonga. Située sur la côte Nord de l’île, où se trouve une petite baie naturelle, elle dispose de deux ports (Avarua signifie en effet "« deux ports »") et un beau marché. Tout est situé sur le bord de l’artère principale, Ara Maire Nui, qui traverse Avarua d’un bout à l’autre.

Au milieu de cette route, près du port d’Avarua, il y a un rond-point sur le côté où se dresse le Seven-in-one Coconut Tree, un groupe de sept arbres de noix de coco dont les troncs naissent au même point, dans une forme parfaitement circulaire.  Non loin de là se trouve le monument érigé en l’honneur de Papehia, l’évangéliste qui a converti la population au christianisme et qui est considéré comme l’une des figures clés de l’histoire de ces îles. La statue a été érigée au point où il a célébré le premier évangile de l’histoire de l’archipel, en 1832. Si vous êtes intéressé par l’histoire et la culture locales, vous ne pourrez pas manquer de visiter le National Cultural Centre. Les collections du musée exposent des artefacts traditionnels des îles, telles que des paniers, des textiles, des sculptures, des instruments de musique, des canots, des haches et d’autres matériaux étonnants.

L’église chrétienne des îles Cook, construite en 1853, est une autre construction à ne pas manquer. Sa structure est singulière, avec un toit vert et des murs entièrement blancs et seulement cinq grandes fenêtres par côté et un grand clocher carré. L’épave du Maita est aussi une visite intéressante. Ce navire à vapeur a coulé à quelques dizaines de mètres de la côte en 1916 et une partie de l’épave rouillée est encore parfaitement visible.

La messe dominicale est un événement très apprécié et très suivi. La population se rassemble avec de beaux chapeaux blancs et chante des hymnes harmonieux de manière passionnée. En face du port, de l'autre côté, vous trouverez le marché en plein air de Punanga Nui, où vous pourrez acheter les meilleurs fruits et légumes de la ville et, si vous y allez très tôt le samedi matin, vous trouverez assi du poisson frais. C’est l’un des endroits les plus animés de l’archipel : il y a beaucoup de plats à emporter et parmi les nombreux stands, les touristes trouveront des spécialités traditionnelles préparées par les Mamas de Rarotonga, à base du fruit de l’arbre à pain grillé, de feuilles de taro et des sashimi de thon local. Vous pourrez également y acheter des souvenirs, comme des fleurs qui orneront vos cheveux, des paréos et de précieuses perles noires polynésiennes.

Le marché est aussi particulièrement animé et une équipe de danseurs et de musiciens viennent s’y produire chaque semaine. Le marché est également renommé pour ses magnifiques objets artisanaux, tels que le tivaevae (couvre-lit fait main) ou les ukulélés. Non loin de là, vous pourrez découvrir le Cook Island Library and Musuem, dont le but est de préserver et de promouvoir l’histoire et les origines de la culture des îles Cook. Il est entièrement géré et financé par des bénévoles qui ont protégé et retrouvé de nombreux d’artefacts afin de  les transmettre aux futures générations. La toute première bibliothèque des îles Cook a été une bibliothèque mobile logée à l’arrière d’un bus et qui parcourait l’île au début des années 1950

Réserve naturelle de Takitumu

L’une des visites à ne pas manquer sur l’île de Rarotonga est l’excursion de la zone de conservation de Takitumu, une forêt primaire datant de l’ère jurassique. La zone a été créée en 1996 dans le but de préserver la biodiversité pour les générations présentes et futures. Seule la population locale est propriétaire de la terre et de ses ressources. La protection de la terre, de la mer et de toutes ses créatures est un aspect important de la culture des îles. La réserve a principalement été créée pour garantir la survie et la croissance d’un oiseau en particulier, le monarque de Rarotonga (ou kakerori), le « capture-insectes » autochtone de l’île. Cette zone est située sur le côté sud-est de l’île, à l’intérieur des terres, et il existe des itinéraires spécifiques pour y accéder. Ce n’est pas le seul espace dédié aux animaux sur les îles Cook : il y a aussi le parc national de Suwarrow de National, qui est inhabité et est une zone de reproduction intacte pour les tortues, les oiseaux de mer et les crabes. Les gardiens vivent sur l’île d’avril à novembre, lorsque certains navires de croisière accostent durant leur transit dans le Pacifique Sud.

Les jardins botaniques Maire Nui

Sept magnifiques acresde jardins tropicaux, avec des étangs luxuriants de lis rafraîchissants et des vues spectaculaires sur les montagnes : voici le panorama des jardins botaniques de Maire Nui. Un endroit merveilleux pour se détendre et une surprise pour de nombreux visiteurs car il n’est pas particulièrement connu. Un espace où vous pourrez vous promener parmi les palmiers et les superbes massifs de fleurs, tout en admirant la faune locale qui vous surprendra avec ses lézards et une large présence d’oiseaux colorés. Pour les visiteurs les plus affamés, il y a un bar pittoresque qui propose des salades biologiques et des muffins.

Les cascades de Wigmore

Sur l’île de Rarotonga, au milieu de la forêt, où la rivière Papua se déverse dans une piscine naturelle, vous trouverez les cascades de Wigmore qui plongent dans un étang calme, entouré de verdure, et où vous pourrez vous détendre en écoutant le bruit de l’eau. Elles représentent un panorama magique et un moment de détente garanti, en plein milieu de la nature.

La lagune de Muri

La lagune de Rarotonga, également connue sous le nom de Lagune de Muri, est un paradis absolu. Ses merveilleuses eaux turquoises font de ce petit coin de paradis l’endroit idéal pour un large éventail de sports nautiques et d’activités familiales. L’eau est agréablement chaude et la mer offre une belle vue sur les nombreux îlots qui se dessinent à l’horizon. Vous pourrez simplement les contempler, ou les atteindre en canot (ou à bord de bateaux au fond transparent), ou même faire de la plongée, l’une des activités les plus populaires aux îles Cook. Pour les habitants, le port de l’Avana, au Nord de la région, est très important. On raconte en effet que c’est précisément en ce lieu, qu’au XIVème siècle, les premiers canots maoris ont pris la mer pour la Nouvelle-Zélande. La plage de Muri est la plus populaire sur l’île, mais elle conserve encore tout son charme. Vous pourrez vous essayer au paddle board, une variante du surf où l’on se tient debout sur une planche.

L’île de Koromiri

C’est l’un des quatre îlots (« motus »), avec Taakoka, Koromiri et Motutapu, qui entoure la lagune de Rarotonga. Vous pourrez y nager ou faire de la plongée dans les fonds marins, en profitant des eaux bleues et des poissons tropicaux ou participer à un délicieux barbecue à base de poisson. Taakoka est d’origine volcanique, tandis que les trois autres îlots sont des baies de sable. Les îles Cook sont le royaume de certains des animaux les plus anciens du monde, dont les tortues de mer qui nagent paisiblement et viennent y pondre leurs œufs.

Manihiki est l’une des îles septentrionales des îles Cook. Cet atoll se compose d’un ensemble de 40 petits îlots coralliens qui forment un anneau autour d’un lagon bleu profond et limpide.  Vous aurez l’impression de vous évader du monde moderne, comme si le temps s’était arrêté, loin des attractions touristiques. La région est le cœur de la production des perles noires des îles Cook.

On y trouve en effet de nombreuses anciennes fermes de perles noires dispersées sur la lagune turquoise, qui ont été construites par les habitants sur les affleurements de coraux. Penrhyn Penrhyn mérite sans doute un discours à part. Il s’agit de l’île la plus au Nord du groupe. Sa principale caractéristique est son immense lagon bleu de 233 kilomètres carrés, l’un des plus importants du Pacifique Sud. Il y a deux colonies sur les îles, aux extrémités opposées de la lagune : Omoka et Tetautua. Si vous voulez découvrir le côté plus culturel des île Cook, vous devrez vous rendre sur l’atoll de Suwarrow, la terre qui a accueilli l’écrivain néo-zélandais Tom Neale pendant près de six ans.

L’île l’a inspiré lors de l’écriture de son roman Robinson des mers du Sud, un classique de la littérature sur les mers du Sud. L’île est également très célèbre auprès des amateurs de voile, car elle est l’un des rares atolls du Nord avec un lagon accessible.

Aitutaki

Aitutaki est l’une des îles les plus belles et intactes du Pacifique, et se dresse sur une lagune triangulaire parsemée d’atolls s’élevant de la mer comme des météores. Autours de ces étendues de sable blanc couvertes de palmiers, les eaux chaudes turquoises sont colorées de jardins de corail et la végétation est typiquement tropicale.

La vie sur Aitutaki e déroule paisiblement, ponctuée de plongées, de baignades, d’excursions à la découverte des petits « motu », ou atolls, traversés par les mangroves et les crabes de sable. La nature est vivante et s’amuse à nous surprendre. Les plages sont semi-désertiques, le sable est fin, l’eau est chaude et accueillante à toutes les heures. Ce paradis est idéal pour les couples en quête de romantisme, car ils peuvent y célébrer des mariages légalement reconnus par l’État italien, en profitant d’un décor de rêve.

Le cœur de l’île, situé à 220 kilomètres de Rarotonga, est caractérisé par des plantations de bananes et de fruits tropicaux, alternant avec des forêts et des bois de noix de coco. Le long de la route qui longe la côte Est de l’île principale, non loin de l’aéroport, vous accéderez à une plage où vivent des milliers de crabes violonistes, que l’on appelle ainsi en raison de la taille et de la forme de l’une de leurs pinces. Une autre curiosité de la région est à ne pas manquer.

Il s’agit d’un énorme spécimen de figuier des banians, qui crée un véritable tunnel sous lequel passe la route principale du quartier. Dans le village principal de Aitutaki, Arutanga, vous trouverez la plus ancienne église des îles Cook, ainsi que l’une des plus belles. Construite en 1828, l’église accueille les habitants tous les dimanches matins : les femmes portent des vêtements colorés et des chapeaux créatifs, avec des inserts de perle noire et chantent des chansons avec entrain.

Une occasion parfaite pour plonger dans la culture locale et redécouvrir le véritable sens de la communauté. L’îles réserve aussi une surprise pour les amateurs de sport : la belle lagune de Aitutaki, qui est le trajet du fameux marathon du Paradis. Enfin Manae qui se trouve à environ 100 km au sud-est de Aitutaki, est une réserve naturelle inhabitée et très importante pour tous les oiseaux de mer et les tortues.

One Foot Island

Une île magique au milieu des lagunes, des piscines, des eaux cristallines, des fleurs de mer et de la verdure luxuriante. On l’appelle ainsi, car vue d’en haut, elle ressemble à l’empreinte d’un pied gauche. Elle s’étend sur environ 200 mètres de long et 100 mètres de large (au point le plus large). La lagune est limpide et présente des eaux turquoises claires, calmes et chaudes, idéales pour de longues baignades dans une immense piscine naturelle. Elle est située dans la lagune de Aitutaki, à environ 15 minutes de hors-bord de la plupart des resorts situés sur l’île principale de l’atoll. Si vous marchez depuis One Foot Island pour environ un demi-kilomètre dans les eaux claires de la lagune, vous pourrez atteindre une vaste étendue de sable, une sorte de "presque île", dont la taille change en fonction de la marée. Vous pourrez atteindre l’île Tekopua, ou d’autres étendues de sable et d’îles en formation vous attendent, dans un rayon de quelques minutes à la nage. C’est la seule île inhabitée à posséder un bureau de poste, d’où vous pourrez envoyer des cartes postales et faire estampiller votre passeport avec le célèbre timbre représentant l’empreinte d’un pied.

Réserve naturelle de Aroa

Cette singulière aire marine protégée se trouve également sur l’île de Rarotonga. Ici, n’importe qui peut venir faire de la plongée et du snorkeling, et admirer les merveilleux poissons qui peuplent les mers des îles Cook. Ses eaux turquoises, parmi les plus claires et les plus propres au monde, abritent une grande variété de poissons. Vous découvrirez les poissons du coucher du soleil, les poissons papillons, les poissons requins, les poissons perroquets, les idoles mauresques, les poissons anges empereurs et bien d’autres encore, le tout dans des eaux peu profondes protégées par le récif naturel de l’océan. Les habitants de Rarotongan, en collaboration avec lesanciens résidents locaux, sont les gardiens de la réserve marine de la lagune d’Aroa, qui a été déclarée aire protégée traditionnelle (« Rau’i »), afin de garantir que la beauté de la vie marine tropicale soit préservée, même pour les générations futures.

Le mont Maungapu

C’est le plus haut sommet de l’île de Aitutaki. Cette colline fait environ 125 mètres de hauteur, mais pour y arriver, vous devrez traverser un chemin très raide, marqué sur les cartes touristiques et le long de la route principale de l’île. La zone offre un belvédère d’où il est possible de profiter d’une vue panoramique extraordinaire sur de cette perle du Pacifique.

Grotte de Kopeka

Immergées dans la jungle, les grottes sombres de Kopeka sont accessibles à travers un trekking, pas toujours facile, au milieu de la végétation tropicale et en passant devant d’énormes roches de corail fossiles aussi tranchantes que des couteaux. À l’intérieur, elles accueillent un oiseau endémique de Atiu (Kopeka), qui ne se trouve nulle part ailleurs dans le monde et qui a la particularité de voir avec ses yeux quand il est à l’extérieur de la grotte, mais de s’orienter à l’intérieur grâce aux ondes sonores. La grotte de Kopeka est un lieu fascinant, situé sur la petite île volcanique et surélevée de Atiu. La poussée tectonique a en effet entrainé la surélévation de la terre d’environ 10 mètres. Toute l’île est entourée d’un corail fossile typique, qui prend le nom de « makatea ». C’est l’une des moins peuplées des principales îles Cook. La population compte d’environ 500 personnes, toutes concentrées dans la zone la plus intérieure

Partez explorer les îles Cook avec Costa Croisières

 

En bref, vous ne vous ennuierez jamais sur les îles Cook. Vos vacances seront une expérience à 360 degrés, à l’enseigne de la mer et d’atolls paradisiaques, de volcans et de forêts à explorer. Mais ce n’est pas tout ! Vous pourrez profiter de nombreuses façons de vous amuser.

Parmi les nombreuses opportunités, vous pourrez faire l’expérience du rythme du Tamurè, la danse typique du Pacifique. Rapide et sensuel, le Tamurè se danse sur les rythmes frénétiques des tambours africains, un peu comme s’il s’agissait d’une danse du ventre. On danse sur le sable, au milieu des torches et de rythmes tribaux, avec de délicieux cocktails de fruits et des baignade au clair de lune. Chaque occasion sera bonne pour danser, comme lors des fréquentes « Island Nights », lorsque les danseurs invitent les touristes étrangers à monter sur scène pour les rejoindre.

Les îles sont aussi une expérience intéressante autour de la table, avec toutes les saveurs de la cuisine créole. Que les plats soient sucrés ou salés, la mer domine. C’est en effet le poisson, en particulier le mahi mahi, la spécialité locale. On le mange mariné, avec du jus de lime, du lait de coco ou cuit dans un « umukai », le four traditionnel creusé dans la terre. La noix de coco sert de base pour les sauces, les soupes et les desserts. Pour entrer complètement dans les traditions locales, vous devrez essayer le fruit de l’arbre à pain farcis et le « poke », un pudding de pain. Alors laissez-vous séduire et plongez dans votre prochain voyage.

Viaje com a Costa Cruzeiros