Falaises de charme, plages silencieuses bordées de hauts palmiers, ciel bleu, collines verdoyantes, couchers de soleil inoubliables. De Saint Thomas à Saint John, de Tortola à Virgin Gorda, vous pourrez admirer une série de paradis exclusifs dont l’écosystème est protégé par 20 parcs naturels. Les îles Vierges sont situées à l’Est de Porto Rico, à la frontière entre la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique, et représentent la partie occidentale des Petites Antilles. Elles sont diviseés en îles Vierges britanniques et îles Vierges américaines, en fonction de leur appartenance politique, et doivent leur nom à Christophe Colomb, qui les a découvertes lors de son deuxième voyage en Amérique. L’explorateur a baptisé l’archipel en l’honneur de la Sainte à laquelle il était dévoué, Sainte Ursule et les onze mille vierges, un nom désormais attribué aux seules îles Vierges. Surnommées « la terre que le temps a oublié », elles représentent le rêve de chaque touriste, offrant également quelques-uns des sites de plongée les plus appréciés au monde. Découvrons leur histoire et ses sites à ne pas manquer.

  • Îles Vierges britanniques
  • Tortola
  • Parc national du mont Sage
  • Road Town
  • Ridge Road
  • The Baths
  • Peter Island, Norman et Saint John
  • Île Jost Van Dyke
  • Norman Island
  • Îles Vierges américaines
  • Saint Thomas
  • Charlotte Amalie
  • Parc national de Saint John
  • Sainte-Croix

Îles Vierges-britanniques

Au milieu de la mer des Caraïbes s’ étend une série d’une soixantaine d’îles qui portent le nom d’îles Vierges britanniques. Au fil des siècles, elles ont été contestées pour leur position par les Hollandais, les Anglais, les Espagnols, les Français et les Danois. Les îles, avec leurs grottes, étaient aussi des refuges de pirates. Aujourd’hui, l’archipel formé de Tortola, Virgin Gorda, Jost Van Dyke, Anegada et les autres petites îles est une destination appréciée des plongeurs et de tous ceux qui choisissent des vacances en bateau grâce à la mer cristalline et aux plages dorées. Un monde riche en histoire, beauté et attractions.

Tortola

L’île principale de l’archipel abrite la capitale, Road Town et la plupart des activités. Il s’agit du principal centre financier et offre un environnement naturel d’une rare beauté. Les kilomètres de côte vous laisseront l’embarras du choix : les plages des îles Vierges sont magnifiques. Vous pourrez choisir parmi celles possédant des structtures resort, les plages libres et désertes ou encore celles les plus exposées au vent pour chevaucher les vagues. Les vents de la côte Sud créent de grandes vagues qui font des îles Vierges le royaume des surfeurs et des amateurs de voile.

C’est à Tortola que se trouve l’une des plus belles plages du monde : Cane Garden Bay. Immanquable de jour pour savaste plage au sable blanc et ses eaux cristallines, mais aussi de nuit pour les dîners et les fêtes organisés sur le sable. L’une des plus populaires est également Long Beach, située à l’extrémité Ouest de l’île. Elle s’étend sur environ 1,5 km de long et est célèbre pour son sable fin et ses eaux cristallines et calmes, ce qui en fait un endroit sûr et approprié pour tout le monde. Les amateurs de sports nautiques, en particulier les surfeurs, pourront se rendre à Apple Bay, , considéré comme l’un des meilleurs endroits des Caraïbes pour surfer sur les vagues.    

Parc national du mont Sage

L’écosystème de ces îles des Caraïbes est protégé par 20 parcs naturels, qui se développent parmi les restes de l’ancienne forêt tropicale, et qui sont habités par des oiseaux migrateurs et des espèces très rares. Parmi les plus importants, il y a le Parc national du mont Sage, qui traverse Tortola d’Est en Ouest. Son altitude varie de 228 mètres à 523 mètres depuis les hauteurs Mont Sage, le point culminant de toutes les îles Vierges, à la fois britanniques et américaines.

La zone du parc reçoit des pluies plus abondantes que le reste de l’île et a ainsi permis à certaines espèces typiques de la forêt tropicale de se développer, en particulier certaines espèces endémiques de l’île de Porto Rico. Une petite zone d’environ 29 acres et demi possède un petit trésor dans le trésor : un tronçon de forêt tropicale encore complètement intacte. Depuis 1964, année de son acquisition de la part deBVI National Park Trust, la zone du parc a également fait l’objet d’un programme ciblé de reboisement. En particulier, un certain nombre d’acajous des Indes Occidentales et de cèdres blancs, arbre national de l’archipel, ont été replantés.

Road Town

La ville de Road Town a été construite en 1840 et est la capitale des îles Vierges britanniques. Elle est située dans le centre de l'île de Tortola et regorge de plages, d'hôtels, de restaurants et de discothèques. Elle doit son nom à « the roads » qui, dans le jargon technique, se réfère à un endroit moins protégé par un port, mais où il est facile d’y ancrer un navire.

La ville se développe autour de Main Street, la première rue qui se trouve le long de la promenade côtière, bordée de bâtiments en bois et en briques aux couleurs vives. Ne manquez pas de visiter lesJardins botaniques J.R. O’Neal et le Musée folklorique BVI. Ce dernier se trouve dans une maison traditionnelle caribéenne, où est exposée une petite collection d’objets précolombiens et une minuscule boutique de souvenirs. Parmi les bâtiments les plus importants il y a la Government House, le symbole du pouvoir impérialiste de la ville.

Le bâtiment, qui abritait autrefois la résidence du gouverneur anglais de l’archipel, est un exemple typique de l’architecture coloniale britannique et accueille une petite exposition de meubles et d’objets d’époque. Plus loin, vous trouverez l’église épiscopale St Georgede, une belle chapelle anglicane du XVIIIe siècle rénovée au début du XIXe siècle en raison des dommages causés par un ouragan. À l’intérieur se trouve une copie de l’Emancipation Act (Proclamation d’émancipation), l’édit qui, en 1834 a accordé la liberté à tous les esclaves qui travaillaient dans les plantations britanniques des Antilles. Pour conclure l’itinéraire le long de la Main Street, vous pouvez visiter l’ancienne prison HMS, le plus ancien témoignage architectural de la ville, qui a été construit au début du XVIIIe siècle, et juste à côté vous trouverez l’église méthodiste qui date de 1924, avec ses superbes finitions en bois.

La Promenade est un lieu idéal pour découvrir les goûts et les saveurs de l’archipel : un riche mélange de traditions qui unit toutes les cultures qui se sont croisées, des Caraïbes, d’Afrique et d’Europe. Le port de Road Town est également un endroit propice pour explorer les autres îles qui composent l’archipel. Sans oublier les merveilleuses plages et baies, comme la Cane Garden Bay ou la Smugglers Cove ou encore la Brewers Bay.

Ridge Road

Voici une route panoramique de la capitale qui offre des vues spectaculaires sur l’île de Tortolade. On y monte le long de rues étroites et de courbes sinueuses, mais c’est une manière symbolique et unique en son genre pour se rendre au cœur et dans la véritable essence de ce lieu. Un endroit magique à couper le souffle et où de nombreux amateurs de photographie se rendent pour immortaliser les moments les plus magiques. Imaginez de vous asseoir en silence et de n’avoir en face de vous rien d’autre que le bleu de la mer qui se distingue entre les rochers et les bateaux qui se perdent dans l’infini. Au coucher du soleil, la sensation de respirer l’infini est encore plus intense.

The Baths

The Baths est la « star » des plages des îles Vierges britanniques. Mer turquoise, sable blanc, palmiers et émerveillementavec ses énormes rochers de granit qui renferment des grottes et des piscines naturelles de rêve, où vous pourrez faire de la plongée et admirer les couleurs et les nuances qui semblent glisser entre les doigts. Cette plage se trouve sur l’île de Virgin Gorda, le troisième plus grand de l’archipel des Caraïbes. On y arrive en bateau depuis Tortola et une fois descendu, le spectacle vous est servi. Le nom de l’île (« vierge grasse ») semble avoir été donné par Christophe Colomb en raison de sa forme particulière.

À la fois montagneuse et plate, l’île compte un peu moins de trois mille habitants, presque tous concentrés à Spanish Town, où se trouve également le port. Les plages tranquilles et les resorts de luxe sont ses points de force.  Mais elle réserve bien d’autres surprises. À Devil’s Bay et sur les îles de Mosquito et Prickly Pear, les amateurs du relax trouveront un véritable havre de paix. Little Fort National Park est une réserve naturelle où se trouvent lesvestiges d’un ancien fort espagnol.

Peter Island, Norman et Saint John

Les îles Vierges britanniques offrent autant de beauté que de moments de détente, mais aussi une pincée d’aventure. Sur les rives Sud de l’île de Tortola, vous pourrez admirer les îlots coralliens environnants presque inhabités de Saint John, Peter et Norman, célèbres pour avoir servis de refuges à de légendaires pirates et flibustiers. Dans ces lieux paradisiaques, il vaut aussi la peine de découvrir ce qui se cache dans les fonds marins. Mettez vos masques, palmes et tubas, et allez admirer les forêts de coraux, les bancs de poissons colorés et les nombreux homards. L’exploration commence par la zone sablonneuse, entre la plage et le récif. Une sensation de liberté que l’on peut également respirer à Peter Island, qui est totalement inhabitée.

Elle s’élève au Sud de Tortola et se distingue par sa curieuse forme en « L » inversé. On y arrive exclusivement par la mer, et en parcourant les 5 miles qui la séparent du port de la capitale. En plus de profiter de la plage en toute liberté, ses eaux cristallines permettent de faire de nombreuses activités, du snorkeling à la plongée sous-marine, du kayak au ski nautique, de la planche à voile à la pêche. Profitez également de ses chemins de terre pour vous balader ou faire du vélo et découvrir la flore et la faune tropicales

Île de Jost Van Dyke

L’île doit son nom au tristement célèbre pirate hollandais, qui l’a choisie comme refuge et base d’attaque pour ses incursions (XVIIe siècle). Aujourd’hui, Jost Van Dyke a conservé intacte son ancienne atmosphère : une oasis isolée et calme, sans trop de technologies, idéale pour les voyageurs fuyant la civilisation. D’origine volcanique, l’île est plus sauvage et plus venteuse le long de la côte Nord escarpée et fouettée par les fortes vagues de l’océan Atlantique qui fascinent les amateurs de voile. La localité principale est Great Harbour, l’un des ports touristes de la mer des Caraïbes les plus fréquentés de l’archipel des îles Vierges britanniques.

Premier village construit sur l’île, Great Harbour est protégé par ses collines verdoyantes et se distingue par sa plage au sable blanc et courbée en forme de fer à cheval. La plage est équipée pour les sports nautiques. À l’Est, vous trouverez la plage de Little Harbour. Un lieu calme qui sert de point de départ pour d’agréables excursions. White Bay est considérée comme l’une des plages les plus enchanteresses des îles Vierges britanniques et du monde. Elle offre une vue imprenable et, durant la saison, elle abrite des tortues de mer qui viennent y déposer leurs œufs.    

Norman Island

Nous sommes sur Norman Island, à l’extrême Sud de l’archipel, une île reconnaissable par les formations rocheuses appelées « The Indians », dont les profils semblent dessiner les silhouettes d’un chef indien. L’autre attraction sontThe Caves, situées sur la pointe de Treasure Point.Ces grottes sculptées par la mer et le vent que l’on peut admirer en plongée, offrent le sentiment de nager dans un aquarium naturel. Cette perle des îles Vierges britanniques est devenue célèbre pour être "L’île au trésor" du roman de Louis Stevenson de 1883. La légende raconte que certains trésors sont encore enterrés quelque part. Le nom de l’île est aussi dû à un pirate, du nom de Normand, qui s’est installé dans cet endroit et y a caché ses richesse, sans qu’elles ne soient jamais trouvées. En plus des légendes, l’autre bonne raison pour visiter l’île Norman sont ses superbes points de plongée, comme Pelican Island. Au point d’ancrage de The Bight, on trouve un ancien navire marchand, le William Thornton, qui y est désormais amarré et qui a été transformé en bar flottant.

Îles Vierges américaines

L’archipel des îles Vierges américaines comprend plus de 60 îles volcaniques situées dans la mer des Caraïbes et qui font partie des Petites Antilles. Après les avoir rachetées en1917 du Danemark, les États-Unis ont presque immédiatement fait de l’archipel l’une des destinations touristiques les plus populaires des Caraïbes, alors que leurs « sœurs », les îles Vierges britanniques, ont été isolées du reste du monde pendant des années à la demande du gouvernement britannique lui-même. Jadis refuge pour les pirates et les aventuriers, aujourd’hui, les îles représentent un paradis pour les amateurs de voile, qui peuvent compter sur la présence constante de vents tropicaux et de ports et points d’ancrages très bien protégés.

Les collines verdoyantes, les couchers de soleil extraordinaires et les plages silencieuses bordées de grands palmiers ne sont que quelques exemples de la nature extraordinaire que vous trouverez dans les îles Vierges. De nombreuses plages sont aussi une destination privilégiée destortues de mer qui y viennent régulièrement pondre leurs œufs. La faune et la flore locales sont très importantes aux yeux de la population locale, comme en témoigne la grande quantité de parcs naturels présents sur les îles. 

Saint Thomas

Saint Thomas est la perle des îles Vierges américaines, un lieu riche de vieilles légendes de marins, comme en témoigne le château de Barbe Noire. La beauté de ces lieux a ensorcelé les navigateurs, les pirates et les peintres. L’île est réputée pour son dynamisme, son caractère international et sa nature tropicale. Ses eaux turquoises caressent les sables blancs qui vous invitent à profiter de la plage et à faire du sport. L’un des endroits les plus célèbres de cette merveille des îles Vierges américaines est Magens Bay, célèbre pour sa forme en coeur et le paysage en reliefs de ses montagnes d’origine volcanique qui se dressent à l’arrière-plan. L’histoire de cette plage est assez curieuse.

Les légendes locales racontent que Sir Francis Drake a utilisé Magens Bay pour y ancrer ses navires, pendant qu’il observait les navires d’assaut depuis un promontoire. Il reste encore une route qui était autrefois utilisée par les producteurs de canne à sucre et pour le transport du rhum, du sucre et de la mélasse. Sur les versants Nord et Sud, on peut voir des formations rocheuses qui, dans l’eau, créent de petites criques idéales pour les amateurs de plongée.

Charlotte Amalie

C’est la charmante capitale, qui sait séduire avec son architecture coloniale et ses boutiques de luxe. Elle doit son nom à Charlotte-Amélie de Hesse-Cassel, épouse du roi danois Chrisitan V. Elle se présente comme une ville dynamique et pleine de vitalité, célèbre pour son port, autrefois protagoniste des incursions de pirates et qui sert aujourd’hui d’étape pour de nombreux navires de croisière. Elle s’étend sur près de 21 kilomètres de long et 8 kilomètres de large. Sa superficie est comparable à celle de Manhattan. Elle se caractérise par ses rues étroites et pavées, qui portent d’anciens noms danois, ses anciens entrepôts coloniaux en terre cuite ancienne et en pierre de corail qui ont résisté aux vents, aux ouragans, à l’érosion et aux eaux saumâtres. Ses avenues sont traversées par les douces brises des tropiques, ses vieux murs, ses briques anciennes et ses escaliers en pierre ne pourront que vous plaire.

 

La promenade s’étend sur près de 2 kilomètres, et se compose d’une seule route à quatre voies, toujours embouteillée, de jour comme de nuit. C’est la seule sur l’île qui sert à la fois de dock pour les yachts d’un côté, et de Promenade pour flâner avec ses cafés et ses restaurants, ses banques et ses magasins, alignés l’un à côté de l’autre de l’autre côté de la rue. Ce n’est pas un hasard si St.Thomas possède l’une des plus grandes flottes de yachts et de bateaux au monde. Le point le plus pittoresque de la ville reste, cependant, le château de Barbe Noire, qui est situé au-dessus de Government Hill. Mais le symbole de l’histoire de la ville est Fort Christian, un petit bâtiment rouge qui a été construit en 1670 et utilisé, au fil des ans, pour différentes fonctions : poste de défense, édifice gouvernemental, église, salle municipale et prison. Aujourd’hui, Fort Christian abrite un musée dédié au patrimoine naturel de la région et à l’art local. Toujours bondée, Market Square est la place où se tient chaque jour le marché local de fruits et légumes, mais autrefois il servait de lieu pour la traite des esclaves africains.

Parc national de Saint John

Le parc national des îles Vierges de l’île de Saint John est connu dans le monde entier pour sa beauté à couper le souffle. Son territoire comprend des baies protégées aux eaux claires et cristallines, et dont les nuances vont du bleu au vert. Elles présentent une riche vie marine, grâce à leurs récifs coralliens. La zone regorge de plages au sable blanc ombragées par les arbres, les palmiers de noix de coco et la forêt tropicale, un habitat idéal pour les 800 espèces de plantes qui y poussent. À ces ressources naturelles idylliques s’ajoutentles vestiges des civilisations précolombiennes des Amérindiens, les ruines des plantations coloniales danoises de canne à sucre et les réminiscences de l’esclavage et de la culture africaine qui se sont développées au cours des siècles qui ont suivi l’émancipation. Tout cela constitue le riche patrimoine culturel du parc et de l’île de Saint John, qui en abrite la plupart.

 

L’importance des ressources naturelles est telle que le parc a été inséré dans un réseau international de biosphères protégées créé par l’Unesco. À l’heure actuelle, l’engagement du parc et de toute la communauté insulaire est de travailler pour préserver ce coin de paradis, qui est aussi un parfait emplacement pour le snorkeling et la plongée.

Sainte Croix

C’est la plus grande des îles Vierges américaines, avec 44 kilomètres de longueur et 16 de largeur, et est dans un certain sens la plus romantique. Son secret réside dans sa diversité. Les montagnes, la forêt tropicale, les collines parsemées de fermes et de champs cultivés, les plages et les deux anciennes villes coloniales, patrimoine historique et culturel protégé. Un mélange de « tranquillité » et de dynamisme caribéen, une parfaite combinaison entre la simplicité de l’Ancien Monde et la commodité et le confort modernes : c’est l’endroit idéal pour se détendre et oublier le stress de la vie urbaine. Sainte-Croix est un endroit parfait pour les amoureux et pour les visiteurs en quête de paix et de calme. Parmi les plus belles plages de Sainte-Croix il y a Buck Island, qui permet de faire des plongées spectaculaires à travers des parcours sous-marins et des plages au sable blanc.

Partez pour les îles Vierges britanniques avec Costa Croisières

Les îles Vierges sont un paradis naturel et une oasis de paix, loin du chaos de la ville. Destination favorite des amateurs de plongée, de surf, de planche à voile et de voile, ce paradis est encore intact et riche en paysages de toute beauté. C’est une destination idéale pour tous ceux en quête de relax, que ce soit en bord de mer ou sur les magnifiques plages tropicales.  Les eaux cristallines et les vues à couper le souffle sont un cadre idéal pour une régate, une journée à l’enseigne de sport ou pour une romantique déclaration d’amour. Britannique ou américaine, chaque île a sa propre identité et ses traits communs. Les traces du passé, d’une riche histoire de fusions, se reflètent dans les paysages, les rituels, les héritages, la société. Voici deux mondes différents qui valent la peine d’être découverts et dévoilés. Il suffit de les choisir et de se laisser guider par leur beauté.

Partez avec Costa Croisières