Bienvenue à Kos, l'une des îles grecques les plus spectaculaires, baignée par les eaux de la mer Égée. Un soleil radieux, un ciel clair, une mer cristalline, des établissements de luxe ainsi que toute l'histoire que vous pourrez ressentir pendant vos vacances en Grèce.

C'est pourquoi Kos est votre prochaine destination pour un voyage de rêve. Venez en Grèce et soyez captivés par des endroits fabuleux et découvrir un peu de la culture et de la magie de Kos, l'île d'Hippocrate. Avec sa mer transparente, sa végétation luxuriante, ses rivières abondantes et ses anciens monuments médiévaux : ne manquez pas ce paradis sur terre !

Faisant partie des îles du Dodécanèse, Kos est la troisième plus grande des iles du Dodécanèse et se trouve à environ 10 kilomètres des côtes turques. Son nom vient probablement de celui d'une fille du roi mythologique Méropas, Koos.

Comme nous l'avons déjà dit, ce n'est pas seulement une terre de beauté et de paix : Kos est la patrie d'Hippocrate, le père de la médecine, et il reste des preuves tangibles que le territoire fut habité dès le néolithique, entre le quatrième et le cinquième millénaire avant Jésus-Christ. Les Chevaliers de Saint-Jean l'ont ensuite conquise au XIVe siècle, renforçant les défenses existantes de l'île et construisant de nouveaux ouvrages de protection.

En revanche pendant l'occupation ottomane, Kos a été attaquée à plusieurs reprises et durant la période italienne (de 1912 à 1945), certaines des constructions locales les plus monumentales ont été édifiées. En 1948, l'île est officiellement devenue une partie de la Grèce.

Nous avons établi une liste complète de toutes les choses à voir et à faire à Kos, afin que vous ayez déjà une idée précise de ce que vous pourrez y faire. Vivez les vacances dont vous avez toujours rêvé sur l'une des îles les plus belles et les plus fascinantes du monde : Kos ! Vous nous remercierez !

La ville de Kos

La ville de Kos se caractérise par un labyrinthe de rues étroites qui grimpent parmi les mille merveilles d'un endroit qui est devenu un protagoniste de l'histoire du monde. Ici, vous pouvez observer le passage clair et bien distinct des Byzantins, des Ottomans, des Italiens et des Chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean.

Il suffit de se promener dans la ville pour explorer les mosquées, les édifices monumentaux, les ouvrages anciens, les ruelles étroites qui sentent l'histoire ou simplement la zone portuaire, où l'on peut profiter de la brise marine et de tous les yachts, alignés, qui attendent de prendre la mer.

Du château des Chevaliers à l'arbre d'Hippocrate, passez par la Mosquée de la Loggia, promenez-vous parmi les ruines de l'ancienne agora ou visitez le stade antique, le gymnase.

Et lorsque vous êtes fatigué de marcher, arrêtez-vous dans l'un des nombreux bars d'Exarhia, le quartier des bars de Kos, qui offre une multitude de clubs et de restaurants où vous pourrez déguster la cuisine locale, ou simplement prendre un cocktail à l'extérieur avant le coucher du soleil.

L'histoire entière de Kos pourrait facilement se résumer à une photo panoramique de la place Eleftherias, autrement dit la place de la Liberté. C'est le centre absolu de la vie insulaire, où les gens viennent se détendre et respirer une atmosphère de multiculturalisme. Asseyez-vous dans l'un des nombreux cafés locaux et profitez du rythme de vie moderne sur une île qui semble s'être littéralement sculptée et façonnée au fil des siècles. De l'Agora Dimotiki (le marché général), aux arcades de loisirs, en passant par la Mosquée ottomane et ses fontaines spectaculaires, jusqu'aux anciens murs de Kos - datant de l'époque italienne - et le musée archéologique, tout est là, à porter de mains, pour les chanceux qui ont la chance de visiter la place Eleftherias. 

Kefalos

À environ 40 kilomètres de la ville de Kos se trouve le beau village de Kefalos, construit sur une colline dans la partie occidentale de l'île. Kefalos a été la première capitale de l'île, mais compte actuellement un peu moins de 2 500 habitants. Kefalos est une petite île de rêve : les maisons sont construites les unes à côté des autres, dans le plus pur style grec. Parmi toutes les choses intéressantes à voir ici, il faut absolument citer le musée, qui comprend des représentations de la vie rurale des siècles derniers.

La vieille ville ajoute une image fabuleuse avec les ruines du vieux château, à quelques pas de la ville. Si vous vous éloignez un peu plus du centre, vous tomberez sur Kamari, un port qui accueille des yachts et qui abrite la magnifique basilique d'Agios Stefanos, datant du 5e siècle, où vous pourrez admirer les mosaïques décoratives et certains vestiges d'époque.

En allant vers Kastri, une petite île pas trop éloignée, on peut admirer la belle petite église d'Agios Nicolaos, protecteur des marins. En continuant vers le sud, vous pourrez admirer les ruines d'Astipalea, l'ancienne capitale de Kos, où vous pourrez visiter ce qui reste du temple de Déméter, déesse de l'agriculture, un des temples d'Asclépios et quelques ruines de style dorique, et de style hellénistique tardif. Au sommet de la colline, vous pouvez admirer la beauté de la Panagia Palatiani, dédiée à la Vierge Marie.

Depuis Kefalos, vous pouvez aussi facilement atteindre la zone de "Aspri Tripa", le trou blanc, où sont conservés quelques souvenirs du néolithique.

Nous vous recommandons de visiter Kefalos en juillet ou en août, lorsque les festivals de la ville ont lieu. Agia Paraskevi est célébrée le 26 juillet et l'Assomption de la Vierge le 15 août. Le 29 août, on fête Agios Ioannis.

Kefalos est facilement accessible en bus depuis Kos, la ville principale de l'île.

Kardamena

Bienvenue à Kardamena, un spectaculaire village côtier de l'île, situé à seulement 30 kilomètres de Kos. Autrefois appelée Alassarna, l'une des six villes de l'île, Kardamena était connue comme le centre religieux de Kos - un passé important dont témoigne la présence de ruines de l'époque d'Apollon et d'autres sanctuaires datant de la période byzantine. Depuis 30 ans maintenant, des fouilles du département d'archéologie de l'Université d'Athènes y ont lieu, et il y a toujours quelque chose de magique à trouver partout où l'on fait des fouilles : des réminiscences du néolithique aux ruines de l'époque classique, elles prouvent que la zone autour de Kardamena est habitée depuis des millénaires. Ont été mises à jour les ruines d'un cimetière, quatre basiliques datant de la période chrétienne et plusieurs boutiques d’artisanat. Kardamena n'est pas loin de ces merveilles et a été officiellement reconnue en 1865, la classant comme la dernière implantation de l'île.

Tout autour de Kardamena est magique et magnifique : venez admirer une ville entièrement entourée de kilomètres de côte bien préservée, ou profitez des paysages verdoyants et luxuriants. Si vous voulez profiter d'une journée à la plage, c'est probablement là que vous devriez venir vous détendre. Les installations de la plage sont situées sur le rivage sablonneux, accueillant les touristes de partout et assurant une détente maximale. Venez ici pour pratiquer la plongée, le snorkeling, la pêche ou organiser une partie de beach-volley sur la plage.

Plongez dans la culture locale en vous promenant dans le marché de la ville, qui offre tout, des produits les plus frais aux souvenirs et vêtements les plus modernes. De même, les rues du centre-ville regorgent d'auberges et de restaurants d'ouzo où l'on peut déguster les parfums et les délices de la cuisine grecque traditionnelle, ou prendre l'apéritif au coucher du soleil. Visitez également l'hôtel de ville, un bâtiment qui abrite deux expositions permanentes sur la vie locale et les traditions navales.

Zia

En contraste frappant avec les ruines environnantes, comme celles de la petite église d'Agios Dimitrios, la belle et joyeuse ville de Zia se dresse sur la pente douce d'une colline et offre une vue spectaculaire sur le reste de Kos. Bienvenue dans l'un des villages les plus romantiques et les plus charmants de l'île, où vous pourrez apprécier la beauté intemporelle des îles voisines comme Kalymnos et Pserimos.

Zia s'anime surtout pendant l'été, où elle organise des activités culturelles de toutes sortes et accueille des touristes venant de tout Kos, attirés par sa grande popularité. Venez goûter aux délices locaux dans les tavernes locales, où vous pourrez déguster des spécialités ou acheter des souvenirs dans les petites boutiques regroupées le long des rues pavées. Et si vous préférez, vous pouvez toujours vous offrir une excursion dans la nature environnante, en allant jusqu'aux sources de Kefalovrisi - les plus célèbre des environs.

Vous pouvez également profiter de la plage avec d'excellentes installations, des bars et des restaurants où vous pouvez profiter de tout le confort, même aux heures les plus chaudes de la journée. Zia a la réputation d'être une destination populaire pour les touristes : essayez d'arriver tôt pour bénéficier des meilleurs endroits sur la plage.

Antimachia

Bienvenue à Antimachia, ancien et traditionnel village de Kos construit sur un petit promontoire au cœur de l'île, à environ 25 kilomètres de la ville principale. Antimachia est l'une des plus anciennes villes de Kos, et a réussi à garder le même nom pendant environ 3000 ans. Les habitants de ce village vivent encore principalement de l'agriculture et de l'élevage mais, ces dernières années, les touristes ont commencé à s'intéresser à la beauté des lieux, ce qui a permis l'ouverture de clubs et d'hôtels.

La "maison traditionnelle" d'Antimachia est peut-être l'un des attraits les plus intéressants du village : vous pouvez y reconnaître tous les éléments architecturaux des maisons des XIXe et XXe siècles, ce qui vous aidera à comprendre comment les gens vivaient autrefois sur l'île. A voir également, le vieux moulin, toujours opérationnel, qui sert principalement à faire des représentations aux touristes.

Antimachia est le point idéal pour rejoindre le château des Chevaliers de Saint-Jean, l'une des plus belles et des plus célèbres attractions de Kos.

Antimachia se distingue de tous les autres villages de Kos par sa longue tradition musicale : les gens ici sont souriants et hospitaliers, et se divertissent souvent dans des festivals de musique et des danses de groupe. Les invités auront l'occasion d'admirer de près le charme de la culture de ce village et, le 30 juin, de participer aux célébrations des Saints Apôtres. Les femmes d'Antimachia sont connues dans toute l'île pour leur grand talent au fourneau : venez lors de ce moment de fête  déguster des friandises faites maison avec le miel récolté dans les environs. Une expérience épicurienne à ne pas manquer !

Asfendiou

Le pittoresque village d'Asfendiou se trouve à environ 14 kilomètres au sud-ouest de la ville de Kos, sur les douces pentes du Mont Dikaios. Cela vaut la peine de sortir quelques heures dans ce village pour goûter à la vie calme et paisible des gens qui y vivent, ou pour profiter d'une randonnée dans la nature luxuriante irriguée par des sources d'eau douce. Les maisons en pierre d'Asfendiou vous accueillent pour passer une journée inoubliable au cœur de la vie traditionnelle de Kos, où le temps semble s'être arrêté et où tout est préservé tel que vous le voyez.

Asfendiou est petite et ne compte pas plus de deux tavernes ouvertes seulement à certaines périodes de l'année. Étant donné qu'elle se trouve à quelques kilomètres seulement de la Zia, qui est beaucoup plus fréquentée, elle constitue une bonne alternative à cette destination beaucoup plus connue. Visitez le village, ou faites une randonnée jusqu'au sommet du Mont Dikaios.

De là, vous pouvez également rejoindre l'une des plages les plus célèbres de Kos : Tigaki, dotée de tout le confort et de tous les équipements de plage dont vous pourriez avoir besoin pour une journée à la plage, y compris avec des enfants.

Autrefois, Asfendiou comptait près de 2000 habitants, mais aujourd'hui ils ne sont plus que 100, avec une moyenne d'âge très élevée. En fait, tous les jeunes ont émigré à l'étranger en quête de meilleures perspectives. Ceux qui restent cultivent la terre et se consacrent à la vinification ou à la production d'huile. 

Pyli

À environ 15 kilomètres de la capitale Kos se trouve le magnifique Pyli, un autre des nombreux petits villages pittoresques de l'île. Ce lieu mérite votre attention et se justifie par la présence de différents aspects historiques et culturels. Prenez par exemple la maison traditionnelle de Pyli (Pyliotiko Spiti), un petit bâtiment où la cuisine, le salon, les chambres et le mobilier ont été parfaitement conservés pour montrer au public comment les gens vivaient dans ces lieux fabuleux.

Aujourd'hui, Pyli compte environ 2500 habitants, qui vivent toujours dans les remarquables maisons en pierre et sont heureux d'accueillir les touristes du monde entier dans les cafés et les tavernes, centres névralgiques de la vie du village de Pyli.

Profitez de votre visite pour voir Paleo Pyli, une vieille ville, également connue comme la perle des îles du Dodécanèse. Pour quelle raison ? Sa belle acropole, une forteresse du XIe siècle encore bien conservée. Les visiteurs peuvent également se promener dans les rues et admirer certains des plus importants monuments laissés par la période byzantine, notamment les ruines de certaines maisons et églises d'Agios Antonios, de Panayias yon Kastrianon et d'Agion Asomaton.

Non loin de Pyli, vous pouvez également admirer la beauté du sanctuaire de Déméter, sur la colline de Psoriaris. Le temple date du IVe siècle avant J.-C. et rend hommage à Déméter et Perséphone. Les statues trouvées ici sont conservées au musée de Kos.

Le site archéologique d'Asklepieion

De tous les sites archéologiques de Kos, Asklepieion est probablement le plus célèbre et le plus important. Cet ancien centre médical est situé à environ 4 kilomètres du centre-ville de Kos, au-delà du village de Platani. Les archéologues datent Asklepieion du IIIe siècle avant J.-C. et considèrent qu'il s'agit de la plus grande installation jamais dédiée au dieu de la santé et de la médecine, Asclépios (Esculape), après la mort d'Hippocrate, le célèbre médecin grec. Le centre d'Asklepieion est caractérisé par la présence de décorations symboliques typiques, comme celle du serpent enroulé. Cet animal a été choisi parce qu'à cette époque, on pensait qu'il était capable de reconnaître les herbes médicinales et de les utiliser pour se soigner.

Les médecins de l'hôpital d'Asklepieion étaient également des prêtres, et la région avait un sanctuaire dédié à tous ceux qui ressentaient le besoin de venir ici pour prier.

Malgré les dégâts considérables causés par les tremblements de terre, le site d'Asklepieion est toujours bien préservé : les pièces sont toujours reconnaissables entre elles, et l'immense terrasse entourée d'un porche est vraiment fabuleuse. A l'est, en revanche, se trouvent les bains romains, datant du IIIe siècle avant J.-C. et équipés de arcades servant à recevoir les patients et leurs familles.

La deuxième terrasse abrite une structure du IVe siècle avant J.-C., où l'on peut encore admirer les ruines d'un autel et de deux petits temples, dont l'un est dédié au Dieu Apollon.

Dans la troisième partie du site archéologique se trouve le temple d’Asklepieion, de style dorique, qui date du IIe siècle avant J.-C. Vous pouvez également y visiter l'église de la Panagia Tarsou, de la période chrétienne, dont il ne reste que l'inscription "ICXP".

L'arbre d'Hippocrate

De l'autre côté des ruines du château de Neratzia, près de l'agora de Kos, se dresse encore le légendaire arbre d'Hippocrate. Ce platane centenaire est devenu un site archéologique visité par les touristes et les pèlerins depuis 24 siècles, qui viennent ici pour rendre hommage au père de la médecine.

Selon la tradition, le platane a été planté par Hippocrate il y a près de 2400 ans. Sous son ombre, les longs après-midi de l'époque, le même médecin instruisait ses étudiants. Le périmètre de l'arbre atteint 12 mètres, et son tronc creux ressemble à une grotte. Les alentours ont été entièrement pavés et mènent au pont du château.

L'arbre d'Hippocrate appartient à l'espèce de platanus orientalis, et le passage des siècles a fait que certaines de ses branches ont été gravement compromises par l'attaque des champignons et des papillons de nuit. Cet arbre magnifique inspire encore le respect et la beauté aux yeux de ceux qui viennent le visiter.

Le château des Chevaliers

Bienvenue au château de Kos, également connu sous le nom de château de l'Ordre des Chevaliers de Saint-Jean. Cette petite zone était autrefois une île à part entière, reliée à l'arrière-pays par un petit pont visible depuis la route de Phoinikon. Le château comporte deux zones différentes : la zone intérieure comporte quatre tours circulaires aux angles, avec d'énormes remparts en créneau d'où étaient dirigés les canons. Les deux autres zones sont séparées par des canaux et ne communiquent que par un pont-levis.

Le château a été construit au XVe siècle par les Chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean, et est également connu sous le nom de Neratzia. Les travaux de la partie intérieure du château ont commencé sur ordre d'un gouverneur vénitien en 1436 et ont été achevés en 1478 par son successeur génois. Après plusieurs attaques des Turcs, les Chevaliers décidèrent de renforcer encore la structure et de construire un formidable château dont la construction fut achevée en 1514.

Malheureusement, la majeure partie de la pierre utilisée pour la réalisation de ce massif a ensuite été prise pour la construction d'autres monuments à Kos, dont une partie de l'Asklepieion.

Le nom "Neratzia" signifie "oranges amères" et remonte à l'époque où ce fruit particulier poussait en grande quantité sur l'île. 

Kos Spa : Embros Thermae

La station thermale de Kos, également appelée "embros thermae", est située dans la partie sud-est de l'île, à environ 13 kilomètres de la ville principale. Caractérisées par des gorges rocheuses, des rochers et d'énormes pierres noires, ces magnifiques zones thermales naturelles sont le résultat du glissement de terrain des plaques tectoniques, des éruptions volcaniques et d'autres phénomènes géologiques.

Les sources chaudes émergent du cœur de la terre depuis des siècles : les propriétés curatives de ce lieu sont louées depuis des siècles, et les gens viennent ici se baigner dans des eaux riches en potassium, calcium, magnésium, soufre et sodium pour soigner l'arthrite et les rhumatismes. La température de l'eau est d'environ 30 à 50 degrés ! Venez vous immerger dans cette station thermale naturelle. Vous nous remercierez plus tard.

La maison romaine

La "Maison romaine", est l'un des sites archéologiques les plus passionnants de Kos. Après le tremblement de terre de 1933, les Italiens ont vu l'opportunité de reconstruire l'île pour la ramener à sa gloire d'antan, et ont commencé des fouilles pour récupérer les anciennes beautés submergées par le temps. Le résultat est la "Casa Romana", un bâtiment sur le modèle de Pompéi, avec 36 chambres et trois entrées différentes. Venez admirer les merveilles extraordinaires de ce lieu, dont l'inscription ΑΠΕΛΕΞΙΚΑΚΟΣ (celui qui repousse le mal) et les merveilleuses mosaïques. Ce sera une expérience incroyable !

Odeon

Le grand amphithéâtre romain connu sous le nom d'Odéon était l'un des centres nerveux de la vie de la ville de Kos. Trouvé par l'archéologue Laurenzi en 1929, il a été érigé au deuxième siècle avant J.-C. et était destiné à accueillir des spectacles musicaux et à servir de lieu de discussion au sénat local. Actuellement, la structure est utilisée pour des événements culturels de la ville et abrite l'exposition de photographies de l'Institut d'études archéologiques d'Athènes.

Platáni

 

Le village de Platáni est situé à quelques kilomètres de la ville de Kos et compte environ 1700 habitants, qui accueillent chaque année une multitude de touristes vraiment intrigués par la beauté des lieux. Le nom Platáni vient de l'énorme platane qui s'élève au centre de la ville, mais il est beaucoup plus récent que le village lui-même. Cette ville s'appelait autrefois Kermetes.

Venez visiter le cimetière musulman, qui remonte à la période de la guerre entre Grecs et Turcs qui a duré de 1919 à 1922. Non loin de là, il y a aussi un cimetière juif.

Nissiros

Cette petite île abrite un grand volcan actif, le plus jeune de toute la mer Égée méridionale. Au cours de sa courte vie d'environ 45 000 ans, trois éruptions très importantes se sont déjà produites, dont la dernière il y a environ 16 000 ans. Un phénomène explosif qui a conduit à la destruction de presque toute l'île.

Au cours des 130 dernières années, le volcan s'est éteint, mais les chercheurs continuent de vérifier son état quotidiennement pour assurer la sécurité des habitants de Kos. Nissiros est en fait l'un des rares volcans au monde qui peut être visité facilement : n'importe qui peut se rendre en voiture au sommet de la caldeira et profiter des 10 fabuleux cratères hydrothermaux qui se sont formés au fil des ans, dont Stefanos, Plyvotis et Alexandros.

Venez à Nissiros pour vous détendre et profiter d'une journée vraiment différente en Grèce. Après l'excursion, vous pouvez toujours déposer une serviette et plonger des falaises dans la mer cristalline.

Explorez Kos avec Costa Croisières

Partez demain pour Kos avec Costa Croisières ! Que vous vouliez rester et explorer les magnifiques sites archéologiques ou que vous souhaitiez profiter d'une plage grecque, Kos vous attend à bras ouverts et est prêt à vous accueillir avec son extraordinaire beauté. Vous serez séduit par le charme de cet endroit incroyable : réservez dès maintenant vos vacances à Kos et profitez de vacances inoubliables à bord de l'un de nos navires Costa.

Choisissez votre prochaine croisière