Bienvenue sur la plus grande île de l'océan Indien, universellement connue pour sa riche biodiversité et ses espèces rares : environ 80 % des espèces animales et 90 % de la végétation sont endémiques.

La grande île, comme on l'appelle, est parsemée tout autour de nombreuses autres îles, perles scintillantes dans une mer originelle, sur laquelle 18 tribus de cultures très différentes vivent ensemble en paix, partageant la même langue, le malgache.

Des forêts tropicales au désert, des canyons rouges aux plages blanches, des étonnantes formations argileuses des tsingy rouges aux hautes montagnes, tout est magique. Et bien sûr, nous ne pouvons pas oublier les lémuriens, les caméléons, les baobabs, les maisons sur pilotis. Il est difficile de croire que dans un seul pays il peut y avoir toute cette beauté, difficile de la savourer pleinement si vous ne l'avez pas vue de vos propres yeux.

Que voir à Madagascar ? Tamatave, les canaux des Pangalanes, Ambodisaina et bien plus encore. Découvrez les meilleurs endroits de Madagascar avec une croisière Costa !        

Tamatave

Désormais connue sous le nom de Toamasina, la capitale économique de Madagascar peut vous surprendre avec un millier de propositions, toutes différentes et adaptées à vos besoins. Les plus petits apprécieront les parcs autour de la ville, avec la possibilité de faire des balades en quad et de jouer au football sur la plage. Les adultes, quant à eux, pourront se consacrer aux visites culturelles, aux bars et aux sandwicheries. Le parc Ivoloina plaira aux amoureux de la nature (c'est ici que l'on peut voir les Aye Aye, le primate de l'île), la forteresse Manda sera le lieu de débarquement naturel pour toute visite culturelle, Mahavelona (Fulpointe) pour ceux qui recherchent les plages les plus blanches et Mahambo pour tous les amateurs de surf, sans requins à proximité.

Une ville pour vivre au soleil, depuis le petit matin où le marché "bazar be" est installé, jusqu'au coucher du soleil où il est extraordinaire de s'allonger confortablement sur la plage. Mais la nuit, vous pouvez vivre des moments d'une beauté absolue en vous baladant le long de la promenade et en dégustant peut-être une brochette de bœuf avant d'arriver dans l'une des discothèques où il sera passionnant de danser jusqu'à l'aube.

Mais il y a aussi beaucoup à découvrir d'un point de vue culturel et historique. Tomasina, qui a toujours été un lieu de transit dans l'océan Indien, possède de nombreuses découvertes historiques remontant au XIXe siècle. La deuxième plus grande ville de Madagascar est le port le plus important de l'île. C'est d'ici qu'un produit aussi important que la vanille prend des directions dans le monde entier. L'église Notre-Dame de Lourdes, avec son clocher le plus haut de la ville, mérite également d'être visitée.

Canaux des Pangalanes

Une longue succession de rivières et de lacs le long de la côte Est de Madagascar au sud de Taomasina, séparés de quelques centaines de mètres de la forêt et des plages de l'Océan Indien. Ce sont deux merveilleux univers parallèles : d'un côté une vaste végétation, des mangroves où vivent des poissons, des lémuriens et d'autres reptiles. De l'autre, une très longue plage blanche qui longe la mer.

A deux ou trois jours de Tamatave, la descente des canaux se fait de préférence avec un guide local, en traversant les villages de pêcheurs et une nature qui accueille des espèces emblématiques comme les lémuriens ou les arbres appelés "du voyageur", "oreilles d'éléphant" pour leur forme particulière. Et à la fin du voyage, voici la réserve naturelle du Palmarium à Ankanin'Ny Nofy, le nid des rêves : comment ne pas être attiré par un endroit au nom si évocateur ?

Tapakala

L'un des villages les plus caractéristiques et les plus intéressants à visiter le long du circuit des Pangalanes est sans aucun doute Tapakala. Du point de vue des émotions, l'impact est indescriptible avec les gens qui vivent ici. Quand certains touristes arrivent, il y a une grande attente ici et tout le monde est curieux. Sourires, étreintes et émotions uniques. Il arrive de voir un groupe de personnes qui se réunit avec le chef de la tribu qui est aussi le "docteur" et qui organise éventuellement une cérémonie de bienvenue pour l'occasion, avec des visages peints et des couronnes de fleurs, des danses et des chants. Vous vous sentirez aimé !

Ambodisaina

Dans ce village également, on peut admirer les décorations des cabanes sur pilotis. Venir ici, c'est avoir l'occasion de découvrir la vie des agriculteurs, leur mode de vie, leur hospitalité exceptionnelle. Le commerce, le transport et la pêche sont les activités qui caractérisent ce village. Dans vos souvenirs, garderont une place particulière, les sourires de ceux qui rament à bord des canoës et de ceux qui transportent des bananes et des feuilles de ravin (qui, par la suite, servent pour les toits des cabanes).

Palmeraie de l'Ivondro

Une vaste plantation de palmiers, dont la fameuse huile est obtenue avec une transformation biologique certifiée, toujours avec une attention particulière à la réduction de la forestation, pour préserver la biodiversité et respecter les moyens de subsistance des communautés rurales. Vous pouvez vous y rendre depuis Tapakala, sur le canal des Pangalanes, et cela vaut la peine de le visiter. Ils y produisent de la vanille, du café, des clous de girofle, de la cannelle et des bananes. Tous les produits sont parfumés et délicieux, frais et naturels. Il n'y a pas d'animaux typiques de la région, mais des oiseaux comme le guêpier, également connu sous le nom d'oiseau du créateur.

Parc zoologique d'Ivoloina

À une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Toamasina, vous pouvez rejoindre le parc zoologique d'Ivoloina où vous pourrez contempler dix espèces de lémuriens, de reptiles et de batraciens mais pas seulement. Créé en 1898 comme un jardin expérimental sur la rive Est de la rivière dont il tire son nom, dans le parc, grâce à une station d'observation, vous pouvez également observer de nombreux oiseaux et plantes indigènes. Un autre endroit qui vous réserve de fantastiques surprises.    

Les îles de Madagascar

Tout d'abord, il y a Nosy Be, la plus grande île volcanique de tout l'archipel malgache après l'île mère, à environ huit kilomètres de la côte, dans le canal du Mozambique. La population est paisible et douce, la nature est parfumée grâce aux épices qui sont cultivées, de l'œillet au café, du cacao au safran à la vanille. Sans parler des essences qui deviendront peut-être célèbres et réussies comme celle du Chanel numéro 5. De belles plages d'Amphora, Ambatoloaca, Madirokely et Andilana.

Depuis quelques années, c'est la destination la plus célèbre et la plus touristique de l'archipel des cinq îles principales, dont deux seulement sont inhabitées. Autour de Nosy Be, il y a Nosy Sakatia avec des sentiers qui s'enfoncent dans la forêt et relient ses plages, Nosy Komba est l'habitat de plusieurs familles de lémuriens macaques et d'oiseaux, Nosy Iranja est un paradis composé de deux petites îles reliées par une bande de sable. Il y a aussi Nosy Fanihy avec une petite plage d'origine corallienne. En bref, une constellation d'îles qui, ensemble, présentent un paysage incomparable.

Parc national de l'Isalo

Ils l'ont appelé le Colorado de Madagascar, un massif rocheux naturel rappelant le grand ouest américain. Se promener dans ce paysage jurassique, entre paysages désertiques et canyons verdoyants est merveilleux. Des zones arides aux couleurs et aux formes éblouissantes, le tout dans un silence absolu. Depuis les rochers, vous pourrez ensuite rejoindre les cours d'eau, avec la cascade des nénuphars, ou la piscine bleue, une oasis de fraîcheur. Jusqu'à la piscine noire, où l'eau est gelée. Et si vous levez les yeux, remarquez la fenêtre de l'Isalo, d'où le soleil filtre et qui vous permettra de cadrer l'un des plus beaux couchers de soleil de votre vie.

Parc national d'Andohahela

Trois types de climats et de paysages différents, le tout dans un parc. À l'est, le climat est chaud et humide, à l'ouest, chaud et sec et au centre, il est pluvieux. Une diversité qui a généré une biodiversité extrêmement riche avec de nombreuses espèces endémiques dont 90 % des espèces végétales sont des plantes médicinales. Il s'agit d'un trésor naturel inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est un endroit idéal pour le trekking, le VTT et le camping.

Parc national de la montagne d'Ambre

Quel air frais ! Au nord de l'île, à une altitude allant de 850 à 1500 mètres, ce parc jouit d'un climat tropical humide plutôt frais, surtout en hiver lorsque la température descend même en dessous de 5 degrés, sinon elle se stabilise autour de 17 degrés. Il est constitué d'un massif volcanique avec une forêt tropicale de plus de 23 mille hectares. Il abrite de nombreuses espèces végétales endémiques telles que le Canarium madagascariensi, les cycas, l'immense ficus aux troncs souvent peuplés de parasites, les fougères et de nombreuses espèces d'orchidées. Il y a plus de 75 espèces d'oiseaux dans la zone protégée, ainsi que des lémuriens diurnes et nocturnes, mais aussi le plus petit caméléon du monde, pas plus grand qu'une phalange.

Parc national de Marojejy

Son paysage est à couper le souffle. Un massif unique au monde, capable d'enfermer une atmosphère énigmatique et mystérieuse entre d'immenses falaises dominées par le brouillard. Des reliefs abrupts à escalader et une faune et une flore endémiques, des amphibiens et des reptiles de toutes sortes dans cette région humide et sauvage. Un véritable sanctuaire de la nature où volent des oiseaux colorés : le cua bleu ou siketribe. Admirer en silence le takthajania perrieri, un vieux fossile de plante qui remonte à 120 millions d'années.

Route Nationale 8 : Avenue Baobab

L'avenue des Baobabs est une route de 200 kilomètres de long à Madagascar accompagnée de 300 baobabs centenaires, des géants majestueux de 30 mètres de haut et de 3 mètres de diamètre, dont une quarantaine s'alignent comme gardiens d'un paysage qui semble isolé et hostile mais en même temps unique et fascinant.

C'est l'un des lieux les plus emblématiques de l'île, qui a été déclaré monument national en 2007. Les arbres appartiennent à une espèce endémique de Madagascar et peuvent vivre plus de 500 ans, et chacun peut contenir jusqu'à 300 litres d'eau. Ils sont considérés comme sacrés et les couper est un sacrilège. Ils sont le symbole de la biodiversité de Madagascar, qui n'a pas d'égal sur la planète.

Parc national de Ranomafana

Près de la ville de Fianarantsoa, il couvre près de 41 000 hectares de forêt tropicale, un incontournable si vous aimez la nature et les animaux. De plus, le parc abrite des plantes uniques au monde qui ne poussent qu'ici. Par exemple, plusieurs plantes médicinales, une grande variété d'orchidées et de plantes carnivores sur le sol et les arbres. En complément, des massifs montagneux pour des balades incroyables et une piscine thermale de 38 degrés connue pour ses propriétés bénéfiques 

L'entrée se trouve à trois kilomètres de Joffreville, sur une route traversée par des fissures gigantesques. En passant une nuit dans un refuge ou dans une aire de camping, vous pouvez compléter votre visite en deux jours. Et vous pouvez faire des excursions au petit mais magnifique lac Mahasarika, ou aux chutes d'eau sacrées où les habitants apportent des offrandes.

Antsiranana

La ville principale du nord était autrefois connue sous le nom de Diego Suarez, du nom du navigateur portugais qui est arrivé dans cette région au XVIe siècle. Elle surplombe une baie qui est la plus grande du monde après Rio de Janeiro, 156 kilomètres de développement côtier. Elle se compose de quatre baies : la Baie du Tonnerre, la Baie des Cailloux Blanc, le Cul de Sac Gallois et la Baie des Français. Ici aussi, nous trouvons un gâteau sucré comme celui du Brésil, appelé Nosy Lonja.

Dans la ville, un circuit entre le quartier touristique de la rue Colbert et les bâtiments coloniaux est un incontournable, prélude à une halte sur les marchés. De là, vous pouvez également partir en excursion, par exemple, vers la Montagne d'Ambre, le parc des Tsingy Rouges ou les Trois Baies avec leurs plages de sable blanc et leurs eaux coralliennes.   

Nosy Borah

Aussi appelée île Sainte Marie, c'est une étroite île de granit au large de la côte Est de Madagascar. De nombreux petits villages vivent dans la végétation luxuriante, les plages sont ombragées par des cocotiers et possèdent des baies et des criques protégées par des récifs coralliens. Un fort sentiment de paix, de tranquillité et de beauté règne sur l'île.

Anakao

Le village surplombe une longue plage de sable blanc. Cela suggère un cadre paradisiaque typique dans lequel passer des heures de splendide détente. Mais l'atteindre n'est pas facile. Vous y arrivez depuis le port de Tollara et devez faire face à une traversée d'environ une heure. Mais une fois arrivé, vous êtes envahi par la beauté. Et puis, à une courte distance, se trouve Nosy Ve, une petite île magique remplie d'étoiles de mer.

Antananarivo

La capitale de Madagascar peut répondre à tous vos besoins : histoire, faune, flore ou aventure. Parce que vous allez du palais de l'ancienne royauté à la ville haute historique, au marché des Pavillons à l'architecture atypique. Dans le parc zoologique de Tsimbazazaza, vous pouvez découvrir des animaux endémiques, ainsi que dans le parc privé des lémuriens ou dans les zones protégées de la Mandraka. Et dans les environs de la capitale, il y a de l'espace pour les activités de plein air, du canoë à l'équitation, en passant par l'escalade dans les arbres et la marche en montagne.

Le nom Antananarivo a des racines historiques et signifie "ville aux mille soldats" : elle a été fondée en 1625 par le roi Andrianjaka. Elle compte deux cathédrales, l'une anglicane et l'autre catholique, ainsi qu'une cinquantaine d'églises, dont une mosquée, et un campus universitaire. Le palais d'Andafiavaratra est imposant, couvert d'un dôme de verre où se trouve un musée et qui était autrefois le lieu où résidaient les gouverneurs de Madagascar. Si vous allez plus haut, vous trouverez le Rova di Antananarivo, communément appelé le Palais de la Reine, un ensemble de bâtiments royaux, résidence des rois Merina qui ont régné à Madagascar jusqu'en 1700. 

L'un des anciens villages entourant la capitale, Antongona, est plein de charme. Il offre un paysage rustique et paisible avec une vue imprenable sur les collines de l'Imerina. Le marché d'Analakely, un marché malgache coloré où l'on peut passer plusieurs heures de détente à la recherche de souvenirs, mérite également une visite. Ne manquez pas le Musée des Pirates, près de la gare centrale.

Ambohimanga

L'une des douze collines sacrées est constituée d'une ville, de sites funéraires et de lieux saints. Un hybride entre la spiritualité et le sacré. Un lieu de pèlerinage depuis 500 ans, dans un paysage architectural exceptionnel, témoignage de la culture austronésienne. L'ancienne résidence d'Andrianampoinimerina est un lieu riche en histoire, près du palais où la reine séjourne l'été. Cela vaut absolument la peine d'être visité.

Parc national des Tsingy de Bemaraha

Les tsingy sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1990 et offrent l'un des paysages les plus spectaculaires de Madagascar. Ces régions étaient autrefois cachées sous la mer, si bien que les coraux et les coquillages s'empilaient et se soudaient pour former une énorme plaque d'environ 200 mètres d'épaisseur avec des canyons de calcaire. Le paysage est extraordinaire, ici vivent 400 espèces animales et pas moins de 900 plantes indigènes.

Explorez Madagascar avec Costa Croisières

Madagascar est vraiment un endroit magique comme le décrit le célèbre dessin animé : si vous n'avez jamais pensé à le visiter, peut-être devriez-vous envisager ce voyage. Ce sera inoubliable !

Choisissez votre prochaine croisière