Les Musées du Vatican renferment d’énormes et splendides chefs-d’œuvre accumulés par les Papes au fil des siècles. Magnifiques et très vastes, ils sont l’une des plus grandes collections d’art au monde, avec plus de 7 km de salles et couloirs exposant des collections d’œuvre uniques et suggestives.

La collection est commencée au XVIe siècle par Jules II (1503-1513). Au siècle suivant, les musées et les galeries pontificales voient le jour sous le règne de Clément XIV (1769-1774) : les papes sont les premiers souverains à exposer leurs collections d’art privées ou publiques.

 

Le 26 « musées » du Vatican se situent dans un complexe de plusieurs palais apostoliques et sont de loin les musées les plus populaires de Rome. Lors de votre visite, vous pourrez admirer les nombreux trésors, répartis en 54 salles, que les papes ont assemblé depuis le 16ème siècle.

Chaque année, plus de 6 millions de personnes admirent ces merveilles et font de ces Musées le quatrième musée le plus visité au monde. 

Il s’agit d’un lieu riche en culture et histoire, où les secrets et les anecdotes ne cesseront de vous étonner, venez avec nous pour en découvrir quelques ! Voici les endroits à absolument visiter :

La chapelle Sixtine

L’un des moments les plus forts d’une visite aux Musées du Vatican, c’est bien sûr la visite de la chapelle Sixtine, à ne surtout pas manquer. C’est dans cette chapelle que les papes sont élus par le conclave, lorsqu’ils doivent choisir un nouveau pape.

Le nom est dérivé de son fondateur, le pape Sixte IV. Le plafond impressionnant de la Chapelle Sixtine du 15ème siècle a été peint par Michel-Ange au 16ème siècle et représente e.a. l’histoire de la création et du déluge. Les murs sont aussi remarquables avec les peintures sur la vie de Jésus faites par e.a. Ghirlandaio, Botticelli, Perugino et Pinturicchio. 

Vous trouverez sur le mur derrière l’autel la peinture de Michel-Ange intitulée « Le Dernier Jugement ».

Les chambres de Raphaël

Les quatre chambres dites de Raphaël faisaient partie des appartements du pape Jules II situé au deuxième étage du Palais pontifical.

Les chambres abritent de nombreuses fresques au sein des appartements : les quatre pièces exposent différentes scènes appartenant à l’histoire de la papauté, du christianisme et de la mythologie. Les fresques, datées de 1524, ont été abîmées ou même détruites de nombreuses fois. 

En 1999, les chambres ont été entièrement rénovées, on peut aujourd’hui les admirer dans toute leur splendeur ! Il est recommandé de venir tôt le matin ou en fin d’après-midi, l’endroit étant toujours assez voire très fréquenté en journée.

Les musées des sculptures

Le musée Pio Clementino représente le premier ensemble de sculpture classique des collections pontificales. Il remonte à la « Cour des Statues » du pape Jules II. 

Dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, les collections pontificales se développèrent d’une part grâce aux fouilles menées à Rome et dans le Latium, et d’autre part par suite de l’achat auprès de collectionneurs ou d’antiquaires. 

Un autre musée qui abrite plusieurs sculptures et statues et le musée Chiaramonti. Installé dans la galerie qui relie le Palais du Belvédère à l’ensemble des Palais du Vatican, le Musée porte le nom du Pape VII Chiaramonti. Canova dicta lui-même les critères d’aménagement qui visaient à présenter les « trois arts sœurs » : la sculpture, l’architecture et la peinture. 

Ces arts dialoguent entre eux pour eviter d’isoler les chefs-d’œuvre et privilégie une comparaison réciproque. 

La collection d’art et ses chefs-d’oeuvre

Les Musées du Vatican renferment une importante sélection de peintures, entre art ancienne et art contemporain.

La Pinacothèque présente un grand nombre d’œuvres des plus grands artistes de la peinture italienne parmi lesquels Giotto, le Pérugin, Raphaël, Léonard de Vinci, le Titien, Véronèse, Caravage et Crespi. 

La Collection d’Art Contemporain a été ardemment souhaitée par le pape Paul VI, qui entendait relancer le dialogue entre l’Église et la culture contemporaine, cette jeune collection permet d’aborder des chefs-d’œuvre surprenants du riche panorama artistique du XXème siècle.

Le long d’un itinéraire qui commence dans l’Appartement Borgia et va jusqu’à la chapelle Sixtine, vous pouvez connaitre les œuvres de Van Gogh, Bacon, Chagall, De Chirico, Manzù, Fontana, Burri et Matisse, pour ne citer qu’eux. Venez découvrir les autres !

L’escalier de Bramante

L’escalier en spirale, également appelé « escalier de Bramante » et situé à la sortie des musées, est fort intéressant. Son nom est cependant donné à tort, sa conception étant à attribuer à Giuseppe Momo. Cet énorme escalier a été construit en 1932.

Il est à double révolution, cela signifie qu’il y a deux escaliers, l’un pour monter et l’autre pour descendre, de sorte que ceux qui montent ne peuvent croiser ceux qui descendent. En outre, il est construit comme un entonnoir, il est donc plus étroit dans sa partie inférieure. 

Il en ressort un effet visuel exceptionnel, très populaire auprès des visiteurs. Cet escalier se situe à la sortie des Musées du Vatican. Toutefois, vous ne le prendrez que si vous prenez la sortie qui se trouve au fond à gauche de la chapelle Sixtine.

Galerie des cartes géographiques

La galerie des cartes du Vatican présente un intérêt artistique, géographique et symbolique : l'ensemble des cartes représentées préfigurent une unité spirituelle de l'Italie, ainsi que géographique.

Il s’agit d’un hall somptueux de 120 mètres de long. D’énormes fresques et cartes topographiques de villes italiennes ornent les murs. Impressionnant ! Au plafond, des cartes et des peintures datées du 16ème siècle. 

De mon point de vue, le seul aspect négatif est l’affluence importante, qui s’explique par le fait que les visiteurs doivent traverser le hall pour se rendre à la chapelle Sixtine. Néanmoins, la galerie des cartes reste tout à fait impressionnante.

Les jardins du Vatican

Les Jardins du Vatican sont un espace naturel, architectural et artistique de grande beauté et de spiritualité, avec une superficie de 23 hectares occupant une grande partie de la colline du Vatican.

Cet espace de style Renaissance est orné de sculptures, de fontaines, de monuments, de botaniques et de bâtiments qui remontent au VIe siècle. Si ces terrains soignés sont l'endroit idéal de la ville pour profiter d'un peu de tranquillité, c'est aussi l'endroit où l'on peut profiter de certaines des meilleures vues sur le dôme de la Basilique Saint-Pierre et une occasion unique d’avoir un aperçu de la vie quotidienne de l'État pontifical.

En vous promenant dans les sentiers variés et sereins des jardins du Vatican, vous pouvez identifier non seulement les influences italiennes, mais aussi françaises et anglaises : un spectacle visuel à ne pas rater. 

Tarifs et billets

Le tarif des billets pour les Musées du Vatican est de 16 € pour les adultes. Le prix du billet réduit (pour les personnes âgées de 6 à 18 ans) est de 8 €. Ce tarif s’applique également aux étudiants de moins de 26 ans. N’oubliez pas d’apporter votre carte d’étudiant afin de pouvoir profiter de ce tarif privilégié. La visite est gratuite pour les enfants de moins de 6 ans.

Les personnes pouvant justifier d’un handicap supérieur à 74% peuvent visiter les Musées du Vatican gratuitement. La gratuité s’applique également à un accompagnateur si la personne handicapée ne peut se déplacer seule.

Si vous souhaitaient éviter la queue vous pouvez acheter les billets coupe-file : il faut les acheter en ligne dans les plateformes dédiées. Nous vous rappelons que le pass sanitaire Covid-19 est obligatoire !

Horaires d’ouverture et comment s’y rendre

Les musées sont ouverts du lundi au jeudi de 8h30 à 18h30 (dernière entrée à 16h30), vendredi et samedi de 8h30 à 22h30 (dernière entrée à 20h30). Le musée est fermé les dimanches et 16 août.

La station de métro la plus proche (ligne A) est « Ottaviano », qu’on peut également rejoindre avec le tram 19.

Les personnes qui souhaitent privilégier le bus peuvent eux aussi descendre à l’arrêt « Ottaviano » ou à l’arrêt « Risorgimento ». Depuis ces arrêts de bus, il faut parcourir entre 300 et 400 mètres à pied jusqu’à l’entrée des musées. En plus, il y a des lignes qui s’arrêtent juste devant les musées : les lignes 49 (arrêt « Viale Vaticano / Musei Vaticani »), 490 et 492 (arrêt « Candia / Mocegino »).

Lors de votre visite aux musées, n’oubliez pas de visiter le reste de la ville et découvrir quelque morceau d’histoire romaine ! 

Découvrir la mer Méditerranée avec Costa

La ville de Rome et tous les musées qu’elle contient sont une partie très importante dans la formation de la culture et de la société européenne, mais il faut explorer toute la méditerranée pour comprendre son évolution.

Costa vous propose de nombreux itinéraires entre lesquelles choisir pour découvrir l’Europe , son culture et sa beauté infinie : les villes et les bourgs antiques, les paysages sublimes, la gastronomie unique et les gens affectueux vous emmèneront dans votre voyage. Préparez vos valises et partez avec nous !