La Cité du Vatican est un état qui se trouve sur la colline du même nom et représente le plus petit état au monde ainsi que le moins peuplé. Il s’agit du support territorial du Saint-Siège enclavé dans la ville et capitale italienne de Rome. La ville de Rome représente une source exceptionnelle de nombreux patrimoines architecturaux, en fait l’empire romain fait partie des plus grands empires que l’humanité a connu au temps des grands rois et Rome est un véritable centre d’intérêt pour les passionnés de l’art. De la même manière que Rome, le Vatican possède une histoire millénaire, caractérisée par une patrimoine artistique et cultural incommensurable. En fait, le Vatican est un important site archéologique du monde romain et selon quelques historiens, la papauté réside ici depuis saint Pierre et représente le centre officiel de tout le christianisme depuis l’empereur Constantin. Ce patrimoine historique et artistique offre des endroits incroyables et nous voulons vous emmener les découvrir. Voici quelques sites à ne pas oublier dans les musées du Vatican :

La Pinacothèque

La Pinacothéque représente la galerie d’art la plus important des musées du Vatican. À l’origine elle s’appelait Galerie des Tableaux, à l’époque de Pape Pie VI. Après la restitution des tableaux qui avaient été extorqués durant les conquêtes napoléoniennes, la galerie originelle ne suffisait plus. Les papes Pie VII, Grégoire XVI, Pie X, Pie XI ont peu à peu agrandi la structure, qui peut accueillir toutes les magnifiques œuvres du patrimoine artistique du Vatican. Les dix-huit salles présentent par ordre chronologique et typologique des peintures italiennes du 11ème siècle au 9ème siècle, à thème surtout religieux. On y trouve en particulier de chefs-d’œuvre majeures des collections pontificales remontant à la Renaissance : Giotto, Pérugin, Léonard de Vinci, Titien, ne sont que quelques noms présents dans ces espaces surprenants.

Le musée grégorien égyptien

Une des parties les plus importantes du musée est le musée grégorien égyptien, fondé par Grégoire XVI en 1839 et conçu par le père Ungarelli, l’un des premiers égyptologues italiens. Particulièrement intéressante en raison de son rapport avec le territoire, cette collection est riche en œuvres de l’Égypte romaine et de la Rome égyptisante. Il présente donc quelque partie de l’histoire égyptienne avec des pièces collectionnées par les papes depuis la fin du 18ème siècle et des statues rapportées à Rome à l’époque de l’Empire. Ce musée compte neuf salles, dont un vaste hémicycle qui donne sur la terrasse dite la « Niche de la Pigne », où de trouvent quelques sculptures.

Musée Pio-Clementino

Le Musée Pio-Clementino est situé dans le petit palais du Belvédère et représente le plus grand complexe du Vatican. Il comprend une douzaine de salles, il abrite d’importantes collections des périodes grecque et romaine. Dans la deuxième moitié du 18ème siècle, les collections pontificales se développent d’une part grâce aux fouilles menées à Rome et dans le Latium et d’autre part suite à l’achat auprès de collectionneurs ou d’antiquaires. Les collections sont devenues un musée public sous l’influence de la philosophie des Lumières, pour favoriser l’étude et la connaissance des œuvres. Il s’appelle Pio-Clementino du nom de ses fondateurs, Clément XIV Ganganelli et Pie VI Braschi. Les sculptures se situent dans des espaces extraordinaires : les salles d’exposition et le voisinage du Palais du Belvédère abrite une collection également magnifique.

Les Galeries des Cartes géographiques

La splendeur et l’unicité de ce lieu est impossible à faire comprendre avec les mots. Cette galerie doit son nom aux quarante cartes topographiques des régions italiennes et des territoires de l’Église que le pape Grégoire XIII fit peindre entre 1580 et 1583 d’après les cartons d’Ignazio Danti, un mathématicien, astronome et cosmographe italien de la Renaissance. En 2016 la fin de l’importante campagne de restauration a signé la réouverture de la Galerie, créée par Grégoire qui souhaitait jouir de l’Italie, dans toute sa beauté, sans sortir des Palais apostoliques. Très charmant, n’est-ce pas ?

Musée des Carrosses

Ce musée a été institué en 1973 par le Pape Paul VI qui voulait conserver des carrosses, des selles, des automobiles et des chaises utilisés par les différents papes pour montrer la maîtrise, un exemple peut être la Berline de Grand Gala, construite à Rome en 1826 pour Léon XII. Au début des années 1900 les principales usines de voitures internationales rivalisent pour offrir leurs meilleurs véhicules au pontife, c’est ainsi que sont arrivées la Mercedes et la Porsche et d’autres voitures qu’ont fait des voyages historiques avec des papes très importants, pour les emmener vers les rendez-vous les plus fondamentaux dans l’histoire du Vatican.

Chambres de Raphaël

Les quatre chambres forment une suite de salles de réception dans la partie publique des appartements papaux. Elles sont célèbres pour leurs fresques, peintes par l’artiste italien et ses élèves entre 1508 et 1524. Le pape Jules II della Rovere en avait fait sa résidence de même que ses successeurs, probablement avec la volonté de surpasser les appartements de son prédécesseur et rival Alexandre VI. Il s’agit des œuvres majeures de la Haute renaissance, en fait on peut trouver la célèbre « École d’Athènes », dédiée aux philosophes les plus importants de la pensée antique, « Le Parnasse », « La dispute du Saint-Sacrement » et ainsi de suite. N’importe où vous regardez, vous trouverez un morceau d’histoire artistique.

Salle des animaux

Les deux pièces qui forment la Salle des Animaux ont été aménagées sous Pie VI. Elles renferment des œuvres antiques, souvent restaurées et parfois retravaillées afin de créer un « zoo en pierre ». Pour cette raison, les papes voulaient choisir des pièces liées au monde de la nature et de la chasse. En sont protagonistes les animaux tant dans leur curieuse interaction même qu’en rapport à des héros ou à des divinités du monde de l’Antiquité. Les statues sont en marbre précieux et candide. Il s’agit d’un lieu et une disposition pour le moins unique et à ne pas manquer !

La Chapelle Sixtine

La Capelle Sixtine représente certainement l’un des lieux artistiques les plus célèbres au monde entier. Elle est une des salles des palais pontificaux et était appelée originellement chapelle de Sixte, du pape Sixte IV della Rovere, qui fit restaurer l’ancienne Cappella Magna. La Chapelle est importante pour son rôle institutionnel aussi, car les cardinaux se réunissent en conclave pour élire le nouveau pape depuis 15ème siècle. À l’intérieur on peut retrouver des œuvres incroyables : les histoires de Moïse et du Christ, les portraits des papes, les neuf scènes centrales des épisodes de la Genèse, de la Création ° la Chute de l’homme, avec la Déluge et la renaissance de l’humanité par la famille de Noé. Sa réalisation fut confiée au départ à une équipe de peintres tels que Pietro Perugino, Sandro Botticelli et Cosino Rosselli. En 1508, Jules II della Rovere décida de modifier en partie la décoration, en confiant les travaux à Michel-Ange Buonarroti qui exécuta la voûte et les lunettes en haut des murs. Sublime !

Groupe du Laocoon

Le groupe du Laocoon est une copie romaine en marbre d’une sculpture grecque antique en bronze et représente le prêtre troyen Laocoon et ses deux fils attaqués par des serpents. Le mythe raconte l’histoire de Laocoon, qu’a mis les Troyens en garde contre le cheval de Troie, mais personne ne le remarque. Deux serpents venus de l’île de Ténédos le tuent, ainsi que ses deux fils et les troyens attribuent sa mort à un châtiment de Poséidon ou d’Athéna, offensés qu’il ait blessé l’offrande qui leur était destinée et convaincus du sacrilège ils feront entrer le cheval dans l’enceinte de la ville. La statue se trouve au musée Pio-Clementino. Ce groupe fut découvert en 1506 à Rome, sur l’Esquilin, non loin du Colisée et fut acheté du pape Jules II. Cette statue magnifique va vous couper le souffle !

Escalier de Bramante

Dans l’ancien temps, l’escalier rétractable ou escalier escamotable n’existait pas encore. À la place, on utilisait des escaliers hélicoïdaux comme servitude de passage. L’escalier de Bramante suit les mêmes règles qu’un escalier hélicoïdal, mais en gardant une touche d’originalité. En effet, il a été fabriqué avec deux hélices en parallèle qui ne peuvent se croiser. Une hélice servait à monter et une autre s’utilisait pour descendre de sorte que ceux qui voulaient monter ne devaient jamais se croiser avec ceux qui descendaient. L’escalier a été réalisé en 1932 par l’architecte italien Giuseppe Momo, sous le pontificat du pape Pie XI, mais il continue d’étonner avec sa beauté et unicité.

Découvrir la mer Méditerranée avec Costa Croisières

La Chapelle Sixtine, le Laocoon, Raphaël et l’École d’Athènes : combien de fois vous avez entendu parler ce ces œuvres ? Maintenant nous vous emmenons à la découverte de tous ces trésors. Mais rappelez- vous, la Méditerranée est pleine d’endroits à découvrir ! Avec nos propositions vous aurez la possibilité d’explorer la multitude de faits et personnages qu’ont formé l’histoire et la culture moderne, avec des œuvres riches en secrets. Cette région ne représente pas seulement une source de savoir et culture, elle est aussi riche en lieux où vous pouvez vous détendre, dans les plages et les environnements naturels sublimes et uniques. Choisissez votre itinéraire et préparez vos valises : on y va !