Casablanca est située sur la côte atlantique au centre-ouest du Maroc, à 80 kilomètres environ de la capitale Rabat. Elle est le centre économique et la plus grande ville du pays en termes de population. 

Casablanca doit son nom à l’espagnol : en effet, les marins d’Espagne identifiaient la zone par une maison blanche bâtie sur la colline d'Anfa ; ils la nommaient donc « casa blanca ». 

Devenue célèbre à la suite du tournage du film Casablanca (1942), la ville possède certaines des plus magnifiques et grandes mosquées au monde ; entre autres, celle consacrée au roi Hassan II. Ce dernier, souverain du Maroc de 1961 à 1999 a écrit : « Le Maroc est un arbre dont les racines plongent en Afrique et qui respire par ses feuilles en Europe ». La proximité de Casablanca avec la mer et l’influence européenne, ainsi que son histoire coloniale, en font une destination unique.

Son aménagement urbain est marqué par différents styles architecturaux, allant du néo-mauresque à l’art-déco. La richesse culturelle et historique de la ville est témoignée par les monuments et les musées, mais aussi par les marchés, lieux d’intérêt soit pour les touristes soit pour les habitants. Ici, le visiteur pourra se plonger dans la réalité de la vie quotidienne marocaine. 

Afin de découvrir les merveilles de Casablanca, cet article propose un tour des musées à ne pas manquer et quelques conseils pour mieux profiter de la ville :

Il sera possible admirer la beauté de Casablanca grâce à une des croisières organisées par Costa, qui vous propose aussi plusieurs excursions dans la ville même.

Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui

Abderrahman Slaoui (1919-2001) était un industriel marocain avec une forte passion pour l’humanisme et une sensibilité esthétique qui le rendaient un remarquable collectionneur. Le projet de réalisation d’un musée, ouvert au public, voit la lumière quand Slaoui est encore en vie. Malheureusement, il décède avant l’inauguration, en 2012. Depuis, le musée, située au cœur du quartier historique de Casablanca, présente des œuvres uniques : bijoux anciens, affiches, enluminures, céramiques et coffrets en cristal de Bohême, accumulés au cours des voyages. La collection, de valeur artistique et ethnographique, est abritée dans une demeure des années ’40 qui se développe sur 600 m2. La scénographie du musée, conçue par Philippe Délis, vise à garder la mémoire de Slaoui et son idée initiale, laquelle voyait le bâtiment comme un musée-maison, plongé dans une ambiance intime. 

Villa des Arts de Casablanca

La Villa des Arts est un centre culturel qui propose des expositions d’art, consacrées à la contemporanéité marocaine ainsi qu’à celle internationale. Située près du parc de la Ligue Arabe, La Villa est un immeuble qui présente un style Art déco et date de 1934. Elle est dirigée par une des fondations culturelles principales du Maroc, appelée Fondation ONA, à but non lucratif. Elle propose des activités destinées à promouvoir la créativité et la culture dans le pays, surtout au sein des écoles et des lycées, en organisant des activités artistiques. Elle possède également une galerie « sœur » à Rabat, la capitale.

Musée du Judaïsme Marocain

Crée et géré par la Fondation du Patrimoine Culturel Judéo-Marocain, le Musée du Judaïsme Marocain est le seul musée juif du Maroc, ouvert en 1997. Le bâtiment qui abrite les collections, datant de 1948, était nommé Home d’Enfants Murdock Bengio : il était un orphelinat réservé à l’assistance de l’enfance juive. Considéré comme le premier musée de Casablanca, l’édifice a été restauré par l’architecte Kakon en 1995-1996. Sa collection ethnographique se compose de deux espaces, l’un consacré aux expositions temporaires, et l’autre à celles permanentes, dont l’objectif est valorisé la tradition Judaïque Marocaine. Les fonds du musée sont constitués d’objets culturels et de culte ; depuis réalisation, des nouvelles acquisitions ont élargie la collection qui aujourd’hui comprend des articles exceptionnels, comme une meguillah qui appartenait à Hitler.

Dar Al Ala

Le musée Dar Al Ala est dédiée au patrimoine musical andalou de Casablanca. Il a été fondé au quartier des Habous, en 2010, par l’Association des Amateurs de la musique andalouse. Cette dernière, depuis 1958, est engagée dans la sauvegarde de cet héritage ancestral. L’objectif du musée est celui de promouvoir la diffusion, l’apprentissage et la documentation de ce genre musical. La collection se compose de très anciens instruments, d’enregistrements musicaux et de manuscrits, de même que de publications liées à la musique andalousienne. En tant que maison de la musique, le musée se veut un temple où apprendre toute l’histoire sur ce noble art. L’Association organise aussi des concerts à l’intérieur du musée, joués par l’orchestre Dar Al Ala.

Musée de la mosquée Hassan II

La Mosquée Hassan II est un bâtiment monumental qui date de 1993. Son minaret, avec ses 210 mètres d’hauteur, est le plus élevé au monde. Consacrée au roi Hassan II et projetée par Michel Pinseau, elle est la plus grande mosquée du Maroc : elle peut accueillir jusqu’à 25 mille fidèles à son intérieur et 80 mille à l’extérieur. Son architecture est constituée de décorations islamiques et marocaines d’une rare beauté. En tant que complexe religieux et culturel, la mosquée comporte aussi une école coranique, une bibliothèque, une Académie des arts et un musée. Ce dernier raconte l’histoire de la construction de l’édifice en mettant en lumière le savoir-faire artisanal ancestral. La collection se compose d’œuvres d’art anciennes et de spécimens de calligraphie arabe. Le visiteur aura la possibilité de visiter la mosquée Hassan II en prenant part aux excursions mises en place par Costa Croisière à Casablanca.

A la découverte de Casablanca

Le poète franco-marocain Tahar Ben Jelloun (1947) écrit : « Plus je voyage, plus je m'éloigne géographiquement du Maroc, plus ce pays, sa lumière, ses odeurs, ses contradictions, ses incohérences, ses bruits, sa musique, sa beauté, me manquent ». Casablanca est une des centres moteurs du pays. Parmi les lieux à découvrir, on retrouve le marché central, où le commerce est basé sur les épices et la nourriture, mais aussi sur des produits manufacturés. De même, l’ancien quartier de Médina et celui des Habous valent la peine une promenade, tout comme La Corniche, un boulevard qui longe le front de mer. Parmi les parcs, celui de la Ligue Arabe, au centre de la ville, s’étend sur trente hectares. Au nord-est du parc est localisée l’Eglise du Sacré Cœur et au sud-ouest le Palais Royal. Finalement, une expérience inoubliable est la visite à un hammam traditionnel. 

Quoi manger à Casablanca

Quand on visite une ville, le coté culinaire est aussi important que celui culturel. La cuisine marocaine est caractérisée par plusieurs influences externes, entre la France, le Moyen Orient et l’Andalousie, qui racontent le passé du pays. Le couscous et le tagine sont les plats principaux du repas berbère. Le premier se compose de grains de semoule avec des légumes et de la viande ; le deuxième est un pot-au-feu qui prend le nom du récipient dans lequel la nourriture, surtout de l’agneau, du poisson et des légumes, est cuit. En outre, les dattes et les fruits secs font partie intégrante du régime marocain, surtout dans le tagine, et ils sont aussi essentiels pendant le Ramadan islamique. Un autre plat important est l’harira, une soupe à base de tomates, pois-chiches et viande. Ça va sans dire que les épices sont l’ingrédient indispensable pour assaisonner les recettes marocaines.

Découvre l’océan Atlantique avec Costa

Casablanca est l’une des destinations que Costa propose au sein de l’océan Atlantique. La richesse historique de la ville en fait un des pivots marocains, entre musées et espaces culturelles à découvrir. Les croisières et les excursions mises en place par Costa permettent de visiter Casablanca et le Maroc. Dans cet article, on vous a proposé une sélection des lieux à ne pas manquer. Si vous êtes à la recherche d’une vacance pour vous éloigner de la routine et profiter des incroyables destinations sur l’océan Atlantique, il ne vous reste qu’à réserver une croisière avec Costa.