La Vallée des Temples est le trésor d’Agrigente, située sur la côte sud-ouest de la Sicile. Il s’agit d’un parc archéologique couvrant environ 1300 hectares et caractérisé par une série d’importants temples doriques datant de la période hellénique. 

Classée dans la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 1997, c’est un site unique au monde qui présente une richesse historique de grande valeur. D’ailleurs, ce lieu a été et est encore une source d’inspiration pour plusieurs poètes, philosophes et peintres. 

Goethe, visitant Agrigente, reste fasciné par la magnificence de la Vallée des Temples, l’un des témoignages les mieux préservés et significatifs de l’histoire grecque. Fondée au VIe siècle avant J.-C., la colonie d’Akragas prend le nom du fleuve au pied duquel elle est construite. 

La ville connaît son apogée au Ve siècle av. J.-C. ; en effet, les constructions qui nous sont parvenues ont été bâti pendant cette période-là. Non seulement la Vallée des Temples : en soi, Agrigente mérite bien une visite ! 

Ici, vous trouverez le Musée archéologique régional mais aussi la Scala dei Turchi, une paroi rocheuse surplombant la mer, près de Realmonte, le marché local d’Agrigente et les Réserves naturelles de Torre Salsa et de Punta Bianca. Partez avec nous à la découverte de cette ville magnifique : vous êtes prêts pour visiter la Vallée des temples et ses alentours ?

Histoire

Les Temples de la Vallée nous racontent une histoire millénaire qui commence en 582 avant J.-C., quand la colonie d’Akgras est fondée par des Grecs provenants de la voisine Géla. La ville prend donc le nom du fleuve qui longe son tissu urbain. 

Cela est une caractéristique visible dans les anciennes monnaies, dans lesquelles un crabe est gravé depuis la fin du VIe siècle avant J.-C. Au moment de son expansion vers la côte septentrionale de la Sicile, Agrigente bat les Carthaginois en 480 av. J. -C. Toutefois, ces derniers prennent leur revanche soixante-dix ans après, en détruisant la ville. 

Deux siècles plus tard, l’Empire Romain conquiert la ville en la rebaptisant Agrigentum. Selon les historiens, la ville aurait occupé les déclivités inférieures, laissant aux bâtiments religieux les hauteurs et la terrasse surplombant la mer. 

Temple de la Concorde

Le temple de la Concorde est considéré, avec le Parthénon d’Athènes, le temple dorique le mieux conservé au monde. Son nom est dû à la découverte dans les environs d’une inscription latine dédiée à la concorde des paysans. Malheureusement, les historiens ne savent pas à qui était dédié ce temple, comme il n’y a pas d’indications. 

En 1787, Goethe visite la Vallée des Temples et reste séduit par ce Temple en particulier. Erigé vers 430 avant J.-C., celui de la Concorde possède une plante de type périptère : en effet, en plus de la cellule centrale double, il présente une colonnade tout au long du périmètre. 

C’est un quadrilatère qui se développe en longueur pour 42 mètres, en occupant une superficie de 843 mètres carrés. Aux yeux des touristes, les colonnes, le fronton, le tympan se présentent avec une belle couleur ocre. Toutefois, à l’origine le temple était blanc, alors que la partie supérieure était polychrome. 

Temple des Dioscures

Également appelé temple de Castor et Pollux, le temple des Dioscures date du Ve siècle av. J.-C. Symbole de la ville d'Agrigente, il était consacré à la vénération des Dioscures : les jumeaux Castor et Pollux, né de pères différents. Ces dieux symbolisent l’aide apportée pendant les combats par les jeunes en âge de porter les armes. 

Entièrement détruit, juste une petite partie du temple est reconstruite pendant les fouilles en 1836 et 1856. Aujourd’hui, vous pourrez admirer les quatre colonnes qui soutiennent un angle de l’entablement. Avec ses 34 colonnes, le temple mesurait plus de 34 mètres de long et 16 mètres de large.

Le temple de Zeus olympien

Le temple de Zeus Olympien, ou Olympiéion, se trouve à l’intérieur d’une vaste esplanade, dominée par le gigantesque champ de l'Olympiéion. Le complexe, en ruine, apparaît renfermé entre un grand parterre au nord, par des temples à l’est et à l’ouest, pendant qu’au sud est présente la ligne des murs.

Le temple de Zeus était du plus grand temple dorique jamais bâti, en mesurant 112 mètres de long pour une hauteur de 20 mètres. Selon toute probabilité, il couvrait une aire de 6340 mètres carrés. A son intérieur, quatre statues colossales, dont la plus importante est un est un télamon de calcarénite, ont été retrouvées lors des fouilles de 1928 ; aujourd’hui, elles sont conservées au musée archéologique régional d’Agrigente.

Temple d’Héraclès

Le temple d'Héraclès, construit aux dernières années du VIe siècle av. J.-C., est le plus ancien d’Akragas qui nous soit parvenu et est localisé sur la colline des temples, sur un éperon rocheux près de la Villa Aurea. 

Originairement, il possédait 38 colonnes, même si aujourd’hui il n’en reste que neuf qui ont été relevées avec les pièces originales au début du XXe siècle. Ses dimensions étaient de 74 mètres sur 28 mètres environ. 

Ses décorations étaient multiples : la structure était recouverte en stuc et une statue de bronze d’Héraclès, objet de pèlerinage à l’époque des Grecs, se dressait devant la construction. En Sicile, ce dieu était dévotement adulé en tant que dieu protecteur de l'île, et d’Agrigente en particulier. En effet, la consécration de ce temple à ce dernier est dû à la présence de cette sculpture. 

Temple de Héra Lacininienne

Appelé aussi temple de Junon, le temple d’Héra Lacinienne présente une certaine ressemblance avec celui de la Concorde. Édifié pendant la seconde moitié du Ve siècle avant J.-C., vers 450 avant J.-C., il a été incendié par les Carthaginois en 406 avant J. -C. Les traces de cet événement sont encore visibles sur ses murs, même s’il a été restauré en époque romaine. 

La structure périptère compte trente colonnes, six sur les côtés courts et treize sur les flancs. Actuellement, il conserve la colonnade septentrionale avec l’épistyle et une portion de la frise, alors que les autres côtés sont partiellement conservés. La taille totale du temple est de 38 mètres de profondeur et la façade mesure 16 mètres. 

Temple d'Asclépios

Le temple d’Asclépios date du IVe siècle avant J.-C. L’identification du culte célébré dans ce complexe monumental est certaine sur la base des témoignages littéraires antiques et sur la base des fouilles archéologiques, qui se sont succédé à partir des années ‘20 jusqu’aux années ‘80 du siècle dernier. Le bâtiment est construit en ordre dorique et aujourd’hui, il est constitué des restes d’une cellule avec des escaliers pour l’accès au toit. Les restes du grand autel sacrificiel se trouvent en face de la rampe d’accès et la zone est caractérisée par une série de structures avec différentes fonctions ; entre autres, une petite cellule dans lequel les pèlerins déposaient les ex-votos. 

Billets et horaires d’ouverture

La vallée des Temples est ouverte tous les jours, du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 22 heures, les weekends et jours fériés de 8 heures 30 à 23 heures. 

Vous pourrez choisir parmi plusieurs alternatives pour l’achat des tickets : 

  • un billet inclut l’exposition temporaire et l’accès à la Vallée (12 euros plein tarif, 7 euros tarif réduit);
  • un autre prévoit en plus l’entrée au Musée archéologique régional (15 euros plein tarif, 9 euros tarif réduit) ; 
  • l’autre encore inclut l’accès au Jardin de la Kolymbethra et à la Vallée (17 euros plein tarif, 11 euros tarif réduit). 

Vous pourrez facilement rejoindre le parc archéologique en autobus, en train et en voiture.

Découvrez les croisières en Méditerranée avec Costa

Grâce à cet article, vous êtes prêts pour découvrir la magnifique vallée des temples d’Agrigente, au cœur de la Sicile. Visiter ce parc archéologique, c’est admirer le plus renommé et le mieux conservé témoignage de l’époque grecque en Sicile. 

Avec les temples de Sélinonte et celui de Ségeste, la vallée fait partie des sites archéologiques siciliens. En réservant une croisière en Méditerranée avec Costa, vous aurez l’opportunité de vivre une expérience inoubliable. Entre chaleur, vie nocturne, patrimoine historique, gastronomique et culturel, l’Italie vous éblouira. Qu’attendez-vous ? Partez en croisière en Méditerranée et profitez de la Sicile !