La Colombie compte de nombreuses plages à visiter : Isla Grande, Isla Mucura, Isla San Andrés, le parce national de Tayrona et bien d’autres encore.

Colombie. Connaissez-vous toutes les merveilles de ce pays sud-américain ? Nous parions que non. Ce pays n’est pas seulement célèbre pour les superbes villes de son arrière-pays. Il compte aussi de nombreuses îles et des plages paradisiaques inoubliables. La Colombie abrite l’un des plus beaux récifs coralliens du monde. Chaque année des milliers de visiteurs qui viennent des quatre coins du monde affluent sur ces plages pour y plonger et voir de leurs propres yeux les coraux et les variétés de poissons qui peuplent les fonds marins.

Dans les nombreuses îles qui sont situées dans l’Atlantique et l’océan Pacifique qui entourent la Colombie, il est très difficile d’utiliser le téléphone portable. Ces endroits qui - en dépit d’être très populaires auprès des touristes - sont restés pratiquement intacts. Mais c’est précisément la beauté de lieux comme l’archipel de San Bernardo ou les plages du parc naturel de Tayrona qui attire les voyageurs en quête de détente et de tranquillité. Et c’est justement là qu’ils pourront se déconnecter du monde, loin du stress de la vie quotidienne des villes.

Ne manquez pas de visiter l’un des 46 parcs naturels nationaux de Colombie : les Islas del Rosario, les Îles du Rosaire, l’un des endroits où la biodiversité est si diversifiée et rare, qu’elle a besoin d’être protégée, en particulier du tourisme de masse. Des milliers de visiteurs des quatre coins du monde se rendent en Colombie et cet archipel reste l’un des plus visités. Personne ne peut résister à son charme et à la beauté de ses paysages. Vous n’y croyez pas ? Voici les îles et les plages à visiter absolument dans ce magnifique pays à l’histoire millénaire.

Découvrez les plages de Colombie à ne surtout pas manquer :

  • Archipel de San Bernardo
  • Islas de Rosario (Îles du Rosaire)
  • Péninsule de Baru
  • Isla San Andrès (Île San Andrés)
  • Taganga
  • Cabo de la Vela
  • Bahia Solano
  • Nuqui
  • Capurgana
  • Isla Grande (Grande île)
  • Isla Mucura (Île de Mucura)
  • Isla de Providencia (Îles de la Providence)

Archipel de San Bernardo

Le paradis a un nom et il s’appelle Archipel de San Bernardo. Ce magnifique coin de la mer des Caraïbes est un ensemble de neuf îles coralliennes côtières et d’une île artificielle gouvernées par la Colombie, et situées dans le golfe de Morrosquillo. Ces îles sont : Cabruna, Ceycen, Mangle, Mucura, Palma, Panda, Santa Cruz del Islote, Tintipan et Maravilla. Que faire dans l’archipel de San Bernardo ? Commençons par le plus important : éteindre le téléphone portable. Il n’y a pas de signal dans les îles, alors oubliez WhatsApp pour chatter avec vos amis. La seule chose que vous devrez faire, c’est de profiter de ce lieu privilégié situé au milieu du récif coraliien, vous asseoir sur le sable blanc et vous baigner dans les magnifiques eaux cristallines de l’archipel. L’une des plus belles expériences à faire ? La plongée en haute mer.

Chaque île a ses propres caractéristiques. Santa Cruz del Islote, par exemple, est un îlot où le béton et les maisons abondent, à tel point que c’est l’île la plus densément peuplée du monde, qui est même entrée dans le Guinness World Records. Ses 1200 habitants vivent dans seulement 12 000 mètres carrés dans des maisons colorées construites sur l’île. Ce lieu est très célèbre et objet de nombreuses études et protagoniste de nombreux documentaires. Ses habitants vivent en effet pratiquement isolés du reste de la Colombie et sortent rarement de Santa Cruz del Islote.

Les eaux autour de l’archipel San Bernardo regorgent de poissons et de superbes tortues de mer, de véritables surprises lorsque l’on nage dans les eaux de ce lieu paradisiaque. L’archipel fait partie du Parc National du Rosaire depuis 1996, qui est l’une des plus belles réserves naturelles de Colombie

Islas del Rosario (Îles du Rosaire)

Aussi connues sous le nom de Corales Islas del Rosario (Îles coralliennes du Rosaire), les Islas del Rosario est un archipel situé au large des côtes de la Colombie, à environ 100 kilomètres de Carthagène. Les îles qui le composent sont d’une beauté incroyable. Impossible de ne pas tomber sous le charme de la grandeur du récif corallien et du paysage encore intact qui domine cette partie de la mer. Les îles du Rosaire font partie de l’un des 46 parcs nationaux naturels de Colombie. Le site a été fondé en 1988 pour protéger l’un des récifs coralliens les plus importants de la côte caribéenne de Colombie. Les îles peuvent être visités par les voyageurs et les touristes : des visites spéciales ont été conçues pour faire profiter les visiteurs de l’aquarium et de l’océanarium en haute mer. Il y a aussi des activités pour les amateurs de sport, tels que la plongée et la pêche.

L’archipel des îles du Rosaires est composé de 23 îles, de baies et d’îlots relativement jeunes, compte tenu qu’ils se sont formés il y a moins de 5 000 ans. C’est un endroit magique avec du sable blanc, des eaux cristallines et surtout des paysages encore intacts qui semblent être sortis d’un rêve. Aucune photo ou carte postale ne pourra jamais rendre hommage à la beauté de cet archipel, couvert de la végétation luxuriante des Caraïbes et entouré d’eaux transparentes avec des nuances de couleur qui vont du violet (en raison du récif corallien) au turquoise.

Péninsule de Baru

La Péninsule de Baru fait partie des Îles du Rosaire. Vous y trouverez les plages les plus belles et visitées du Sud de Carthagène, une véritable attraction pour des milliers de visiteurs qui affluent chaque année. Une mention spéciale va à Playa Blanca, considérée comme la plus belle plage de toute la Colombie. Cette merveilleuse étendue de sable est accessible en bateau. Sa principale caractéristique sont les étendues de sable blanc et les eaux transparentes. La région regorge également de superbes mangroves, et le récif est visible à l’œil nu. Cette péninsule présente de petites villes semblables aux villages d’autrefois, une plongée dans le passé qui nous parle des lointaines époques historiques, quand les gens vivaient grâce aux produits de la mer et à la culture de la terre, sans l’aide de la technologie et en vivant simplement en communauté. Ce n’est pas un hasard si sur la péninsule de Baru seules quelques dix mille personnes y vivent.

Que faire sur la péninsule de Baru ? Sûrement passer au moins quelques heures sur la Playa Blanca, la plus belle plage de Colombie. Nous vous recommandons d’arriver avant midi ou après 15 heures pour éviter les foules qui affluent inévitablement sur l’île. De quoi avez-vous besoin ? D’un maillot de bain, d’une serviette, de crème solaire, de lunettes de soleil et d’un un bon livre pour vous détendre en écoutant le bruit des vagues. Autour de la plage, vous trouverez de nombreux d’endroits pour boire ou manger, mais il est conseillé d’apporter de l’argent en liquide, car peu de commerces de Playa Blanca acceptent les cartes bancaires.

La plongée est une autre activité à ne pas manquer dans la péninsule de Baru. Impossible de quitter de cet endroit magique sans avoir vu le récif ! Armez-vous d’un masque, de palmes et d’un tuba, car si ce tronçon de mer a été déclaré parc national, c’est qu’il y a certainement une bonne raison.

Vous aimez les animaux ? Il y a une attraction peu connue sur la péninsule de Baru : l’Avario Nacional de Colombia. Ce sanctuaire naturel abrite une grande variété d’oiseaux et vous pourrez y voir des flamants roses, des paons, des aras et des condors. Ces animaux se trouvent dans des enclos géants conçus pour recréer les habitats indigènes de ces oiseaux.

Isla San Andrés (Île San Andrés)

Bienvenue à Isla San Andrès, l’île de Colombie où c’est toute l’année l’été. Chaleur, palmiers, sable blanc, coraux, poissons rouges, mer transparente qui passe du turquoise, au bleu et au vert à une température tellement agréable que l’on pourrait y rester des heures. San Andrès est la capitale d’un archipel qui comprend deux autres îles : Providencia et Santa Catalina. En raison de sa beauté, l’île de San Andrès est l’une des plus visitées par les touristes qui viennent de partout dans le monde. Pourtant, malgré le tourisme de masse, San Andrès a maintenu son identité, conservée avec fierté par les Raizals indigènes, les descendants d’immigrants africains réduits en esclavage par les colons Anglais qui ont vécu sur l’archipel entre le XVIIème et le XVIIIème siècles.

L’île de San Andrès peut être visitée à travers les nombreuses visites offertes par les agences locales ou de manière autonome, en louant par exemple des chivas colorés caractéristiques. Il y a plusieurs étapes à ne pas manquer pour profiter de sa beauté:, comme les quartiers de San Luis et de La Loma, où ont vécu les premiers habitants. Si vous montez à La Loma, vous atteindrez le point culminant de l’île, à 120 mètres au-dessus du niveau de la mer, et d’où vous pourrez admirer la superbe gradation des couleurs de l’eau. Vous pourrez en repérer jusqu’à sept.

San Andrès regorge de mangroves, ces arbres qui poussent dans l’eau salée et forment des forêts magnifiques. Pour mieux les voir, vous pourrez profiter des nombreuses excursions en kayak organisées spécifiquement pour les touristes, une étape inoubliable si vous décidez de visiter l’île.

La mer de San Andrès abrite de nombreuses criques. Certaines de ces petites îles sont accessibles à pied, depuis la rive, tandis que d’autres valent une excursion en bateau. Une grande partie de ces îlots est peuplée d’iguanes et de colibris, et est caractérisée par des plages paradisiaques, des palmiers et des boissons servies dans les classiques noix de coco. Compte tenu de leur beauté, ces endroits sont évidemment très fréquentés, mais il vaut vraiment la peine de les visiter. Le récif de San Andrès abrite des milliers de poissons aux formes et aux couleurs diverses, ainsi que des oursins, des étoiles de mer et des anémones.

Taganga

Taganga est un petit village de pêcheurs situé dans une belle baie près de Santa Marta. Si vous êtes un routard, cette région des Caraïbes colombiennes est faite pour vous. Taganga est le meilleur choix pour ceux qui préfèrent les plages calmes et naturelles, loin des foules typiques des sites plus touristiques. Il se trouve également non loin du parc Tayrona et c’est le point de départ idéal pour faire de belles excursions en bateau.

La plage de Taganga est située dans une superbe baie très pittoresque, entourée de petites montagnes. Malgré la magie du paysage, la ville est très pauvre, avec de nombreuses cabanes, des rues non pavées et en terre où vivent de nombreux chiens errants. Malgré cela, c’est l’une des destinations préférées de ceux qui souhaitent rencontrer les différentes âmes de la Colombie, qui ne peut se limiter aux Caraïbes et au récif corallien. La Colombie est en effet aussi un pays qui présente une forte vie rurale et des infrastructures assez pauvres. Sachez que la promenade reste très agréable, l’atmosphère est calme et détendue et la région et ses plages proposent de nombreux restaurants et des endroits parfaits pour se détendre et sitorer un verre en toute tranquillité.

En plus de la plage de Taganga, vous trouverez une autre plage bien connue : la Playa Grande, la Grande Plage, avec son sable blanc et ses eaux cristallines. Cette plage est populaire auprès des voyageurs qui veulent passer une journée de détente au bord de la mer, mais aussi visiter la ville de pêcheurs qui se dresse autour des petites baies.

Cabo de la Vela

Dans le Nord lointain de la Colombie, il y a un endroit où la mer et le désert se rencontrent pour créer des paysages jamais vus auparavant : c’est la région de La Guajira. La route pour y accéder n’est pas facile, compte tenu que vous devrez traverser le désert. Vous devrez donc vous assurer de disposer d’un véhicule approprié pour ne pas rester coincé dans les dunes à mi-chemin. Sur la route qui mène à la plage de Cabo de la Vela, vous rencontrerez très peu de maisons. Elles sont en effet très isolées et parfois séparées de plusieurs kilomètres les unes des autres.

Cabo de la Vela est une petite ville, avec un accès limité à l’eau douce et à l’électricité. Ironie du sort, ce qui nous semble être une limitation majeure au bien-être de la vie quotidienne, a ici permis au paysage de conserver tout son charme. La plage de Cabo de la Vela est unique en son genre : il y a du vent, mais la mer est calme. Tant et si bien que c’est l’endroit préféré des kitesurfers. Mais il y a beaucoup de plages à visiter dans les environs. Vous ne pourrez pas quitter cette partie de la Colombie sans avoir vu les magnifiques dunes de sable qui traversent le désert et se jettent ensuite directement dans la mer.

Arcoiris est l’une des plus belles plages de Cabo de la Vela. Elle est également connue sous le nom Rainbow Beach pour les couleurs spectaculaires du coucher du soleil. Elle se caractérise par ses eaux azur et la colline qui descend doucement vers la mer. Pilon de Azucar, est également un site à visiter : elle semble être la rencontre entre deux planètes. Mars, avec un sol de couleur rouge et la Terre avec ses eaux bleues. Vous pourrez y trouver des étals où les habitants vendent des produits colombiens caractéristiques tels que les mochilas, des sacs faits à la main typiques des communautés autochtones.

Bahia Solano

Forêts tropicales, montagnes et plages paradisiaques qui se trouvent juste à côté d’anciennes villes coloniales extraordinaires. La Colombie possède un paysage si varié qu’elle sait séduire chaque type de voyageur. Ce pays est encore peu connu et les touristes - bien qu’il y en ait beaucoup - n’affluent pas encore comme dans d’autres parties du monde. La pluplart des gens se fait malheureusement une mauvaise idee de la Colombie et considère qu’il s’agit d’un pays très dangereux, où il vaut mieux ne pas aller. Mais ce n’est pas du tout le cas. Bien que dans certaines régions, vous devrez évidemment faire attention (comme dans toutes les villes du monde d’ailleurs), dans d’autres endroits, la seule chose que vous aurez à faire est de mettre votre maillot de bain et de vous détendre en profitant du bruit des vagues. Vous n’allez tout de même pas vous priver du plaisir de voir l’un des plus grands récifs coralliens du monde ?

Bahia Solano est un paradis qui conjugue mer et jungle. Il abrite le Parc national de l’Utria, une destination qui attire chaque année des milliers de visiteurs. Le village le plus important est Mutis. Bien qu’il n’y ait pas de véritable plage, vous ne pourrez pas manquer de faire un tour dans cette petite ville caractéristique. Le deuxième village le plus important de Bahia Solano est El Valle, où se trouve l’une des plus belles plages du monde : la plage de Almejall, avec ses kilomètres de sable doux et noir. Ce n’est pas un hasard si la plupart des hôtels de Bahia Solano se trouvent justement ici, d’autant plus que El Valle est aussi un excellent point de départ pour visiter le parc national de l’Utria. Pendant la saison de reproduction des baleines, la plage d’Almejal est un très bon point d’observation pour voir ces géantes de la mer. Mais sachez que vous devrez utiliser des jumelles pour les repérer. Les voir, au moins une fois dans la vie, est une expérience inoubliable.

Une autre plage très agréable de Bahia Solano est Huina. Contrairement à Almejal, son sable est doré, un ton qui contraste parfaitement avec la végétation environnante. Comme elle n’est pas très grande, c’est l’endroit idéal pour passer une journée en toute tranquillité et à l’enseigne de la détente. La plage de Huina est l’endroit idéal pour faire de la plongée, surtout quand la marée est basse. C’est un endroit parfait, même pour les enfants, puisque les poissons et les coraux sont également situés près de la rive.

En plus des baleines, vous pourrez aussi voir des dauphins à Bahia Solano. Vous pourrez profiter des nombreuses visites guidées organisées par les hôtels et les agences locales.

Nuquì

Lorsque vous arriverez à Nuquì, oubliez votre téléphone. Cette région fait partie de la zone colombienne du Pacifique et le réseau téléphonique fonctionne très rarement, et les hôtels n’ont pas toujours le wifi. Lorsque l’on se rend à Nuquì, on revient à l’essentiel, dans un endroit où la technologie n’est pas encore complètement arrivée. Cela signifie aussi que vous pourrez vous déconnecter, vous détendre et vous laisser aller au relax et à la tranquillité totale. Les voyageurs y viennent pour différentes raisons : la pêche, le surf, l’observation des baleines. Comme d’autres parties de la Colombie, Nuquì est en effet célèbre pour ses baleines.

La magie du Pacifique est différente de celle des Caraïbes colombiennes. Bien que le sable ne soit pas blanc et la mer n’ait pas de nuance à sept couleurs, le fait de voir l’immensité de la jungle qui se confond avec les rives des plages est quelque chose d’impossible à décrire en quelques mots. Compte tenu que Nuquì est un lieu encore intact, il est conseillé d’apporter de l’argent en liquide, car au milieu de la jungle il est pratiquement impossible de payer par carte bancaire.

Les vagues qui s’écrasent sur le récif de Nuquì sont énormes et peuvent atteindre trois à six mètres de hauteur. C’est donc l’une des destinations les plus populaires auprès des surfeurs. Nuquì est certainement la destination idéale pour ceux qui veulent rompre avec la routine, qui n’ont pas peur de se retrouver sans Internet et qui souhaitent juste céder à la beauté de la nature, sa jungle immaculée et ses eaux bleues avec ses hautes vagues de plusieurs mètres. Cet endroit est parfait pour recharger vos batteries et échapper au stress de la vie métropolitaine, souvent chaotique et source de nervosité que vous ne retrouverez jamais à Nuquì.

Capurganà

Si vous souhaitez vivre une expérience plus sauvage et hors des sentiers battus, Capurgana est le choix idéal. Situé à la frontière entre la Colombie et le Panama dans la superbe région de Choco, ce petit village immergé dans la jungle offre certains des meilleurs paysages de sable blanc et d’eau cristalline de Colombie. La plage principale de Capurganà est celle de Soledad, une crique de sable blanc et d’eau turquoise. Tout autour, la jungle pousse sauvage et luxuriante, tandis que les eaux de la mer sont idéales pour y faire de la plongée. Vous pourrez admirer des milliers de poissons aux formes et aux couleurs différentes. Le récif corallien de Capurganà est très célèbre et est l’un des plus vierges du monde. 

Isla Grande (Grande île)

Isla Grande est - comme son nom l’indique - l’île la plus grande de l’archipel du Rosaire. Elle est traversée d’une route non pavée, et vous pourrez la visiter en louant des vélos auprès des diverses structures qui accueillent les touristes de la région. Une seule chose est importante : prévoyez un approvisionnement en eau pour la journée. La forêt de mangroves qui pousse sur l’île est magnifique, sans oublier les plages immaculées et les eaux cristallines, encore plus belles avec le récif corallien des fonds marins.

La plage Bonita est la plus célèbre d’Isla Grande, avec sa belle étendue de sable blanc et ses eaux azur. Un autre endroit incontournable est la « Lagune enchantée ». Ce lagon bioluminescent rempli de phytoplancton donne l’impression d’être une sorte de corps lumineux aquatique. Il n’y a aucune indication le long du chemin et il est très facile de se perdre. Il est donc conseillé de visiter ce site en groupe ou d’apporter une carte.

Isla Mucura (Île de Mucura)

Isla Mucura fait partie de l’archipel de San Bernardo et ses plages sont parmi les plus belles du monde. Cette île est relativement petite et est connue pour son hospitalité et sa tranquillité. Ses plages présentent du sable blanc, des huttes couvertes de paille et des palmiers. Les eaux turquoises, un plaisir pour les nageurs, sont limpides, calmes et tempérées et les couchers de soleil sont à couper le souffle. La zone fait partie d’un parc marin protégé, à la faune riche et peut-être l’un des meilleurs endroits au monde pour faire de la plongée sous-marine. C’est un endroit parfait pour les voyageurs en quête de tranquillité, mais aussi pour ceux qui préfèrent profiter des vacances pour se consacrer au sport. Sur l’île de Mucura, vous pourrez en effet faire diverses activités, comme de la planche à voile, du kayak, de la plongée, du volley et du tennis.

Mais les surprises ne s’arrêtent pas là, car l’île de Mucura offre aussi une vie nocturne animée. Vous pourrez en effet prendre des bateaux en direction de Tintipan, situé à proximité et où vous pourrez admirer les eaux riches en planctons lumineux. L’île de Mucura se trouve à 80 kilomètres au Sud de Carthagène, la cinquième plus grande ville de Colombie, et n’est accessible qu’en bateau. C’est l’un des lieux incontournables à visiter et une expérience vraiment hors du commun. 

Isla de Providencia (L’île de la Providence)

Isla de Providencia fait partie de l’archipel formé par San Andrés, Providencia et Santa Catalina. En dépit d’être un endroit populaire et apprécié des touristes, certains renoncent à y aller car cette destination est assez difficile d’accès et peu économique. Mais ceux qui ont la chance d’y aller devront être prêts à vivre l’une des plus belles expériences de leur vie. Les habitants de l’île parlent une langue très complexe, le Sanandresan, incompréhensible pour les touristes étrangers. Mais n’ayez pas peur : la plupart d’entre eux parlent aussi espagnol et anglais, et vous pourrez communiquer sans problèmes.

En effet, communiquer en Colombie est assez facile. De nombreux habitants, qui parlent les langues locales souvent incompréhensibles pour les visiteurs étrangers, connaissent également l’anglais et bien sûr l’espagnol. Sans compter qu’il s’agit de populations très hospitalières qui, vivant du tourisme, sont très désireuses de faire vivre au voyageur une expérience unique et inoubliable. La Colombie est un pays adapté à tout le monde, en particulier à ceux à l’esprit aventureux et qui aiment les défis. Il y en a pour tous les goûts : à la fois pour ceux qui voyagent avec leur sac à dos et qui souhaient découvrir l’histoire de ce lieu merveilleux, et pour ceux qui veulent profiter du soleil dans un endroit qui semble sortir tout droit du paradis de Dante.

L’île Providencia est très petite et ne s’étend que sur sept kilomètres de long et quatre kilomètres de large. L’une de ses caractéristiques les plus intéressantes est son terrain rocheux d’origine volcanique, qui la rend unique au monde. Compte tenu qu’elle est très petite, vous pourrez la visiter en une journée, en louant un vélo. Le récif de l’île de Providencia s’étend quant à lui sur 33 kilomètres et est l’un des plus vastes du monde, ce qui en fait un endroit idéal pour faire de la plongée et du snorkeling. La faune y est très diversifiée, et vous pourrez admirer des requins, des poissons-clowns, des tortues et des raies .

L’île Providencia est la partie centrale de la zone marine protégée par l’UNESCO. Sa réserve représente en effet 10% de l’ensemble de la mer des Caraïbes, qui contient une grande partie de la biodiversité marine mondiale. Une raison de plus pour faire vos bagages et visiter l’île de Providencia.

Partez en Colombie avec Costa Croisières

 

Profitez d’une Croisière Costa pour admirer les plus belles îles et plages de Colombie, comme l’archipel de San Bernardo et les Îles du Rosaire. Des paysages naturels à couper le souffle, des plages au sable blanc, des eaux cristallines et une tonne de plaisir vous attendent !

Choisissez votre prochaine croisière