Seule une croisière Costa, qui vous fait voir le monde depuis la mer, rend vos vacances uniques. Et si votre croisière prévoit le Tour du Monde, le voyage des voyages, à vivre intensément avec les gens que vous aimez, les émotions que vous éprouverez resteront gravées en vous pour toujours. Comme celles qu’ont vécues Cristina Paternoster et Stelio Ferrante, des membres Perla Diamante italiens, qui ont fait deux Tours du Monde. Sportifs, curieux, dynamiques et voyageurs affectionnés des croisières Costa (ils en ont fait un très grand nombre), dans cette sympathique interview en couple, ils nous racontent leur expérience personnelle, avec des conseils et astuces pour ceux qui veulent découvrir la merveille d’un Tour du Monde Costa.

"Nous, on s’est limités : nous avons préparé trois valises, deux sacs de voyage et deux sacs à dos, mais il y a ceux qui voyagent avec 18 valises! "

Faire un Tour du Monde, ça n’arrive pas tous les jours : vous, vous en avez même fait deux !

Stelio – Cela a toujours été l’un de nos grands rêves et quand Costa l’a proposé parmi ses itinéraires, nous avons saisi l’occasion. Enfin, nous pouvions faire le Tour du Monde sur la mer !

Cristina – La première fois, ça a été magnifique, à tel point qu’un mois après notre retour nous avions déjà réservé le deuxième. C’est une expérience que nous répéterions indéfiniment.

Comment avez-vous préparé vos bagages pour passer plusieurs mois loin de chez vous?

Cristina – Nous avons commencé quatre mois plus tôt, puisque nous allions vivre les quatre saisons, en suivant des listes que nous avions faites à partir des expériences de nos précédents voyages. Nous, on s’est limités : nous avons préparé trois valises, deux sacs de voyage et deux sacs à dos, mais il y a ceux qui voyagent avec 18 valises !

Stelio – La première chose que j’ai mise dans ma valise, comme toujours, c’est mon chapeau d'été. Il a voyagé partout dans le monde avec moi et il est un peu froissé, mais je ne pourrais pas m’en passer.

Les nombreuses escales de longue durée, parfois de plusieurs jours, sont-elles l’une des expériences qui rendent le Tour du Monde spécial et unique ? Lesquelles vous rappelez-vous avec le plus de plaisir?

Cristina – Sans hésiter l’île de Pâques et les escales dans des villes importantes comme Le Cap, Sydney et Auckland, que nous avons pu apprécier parfaitement avec le temps que nous avions à disposition.

Stelio – Je suis d’accord, et j’ajoute que l’aspect positif, c’est de rentrer dormir à bord, le soir, après toute une journée d’excursion bien remplie. Le bateau devient vraiment votre maison.

Vous avez aussi vécu le « jour qui n’existe pas»,en franchissant le 180e méridien…

Cristina – Exactement, nous sommes passés directement du 4 au 6 mars 2015 : nous étions très intrigués et nous avons souri, avec nos compagnons de voyage, de cette étrangeté temporelle.

Stelio – À bord, il y a eu une longue discussion sur les raisons scientifiques de cette journée qui disparaît… et ça été bien difficile d’en venir à bout !

Parmi les moments passés à bord, lesquels vous ont laissé les plus belles émotions?

Cristina – Nous n’avons pas manqué un seul coucher de soleil et en particulier ceux sur l’océan : un spectacle à couper le souffle, chaque fois unique. En ce qui concerne les activités à bord, puisque le sport est très important pour moi, je me souviens à quel point j’étais émue quand j’ai été élue meilleure joueuse de volleyball du tournoi à bord, la seule femme sur le terrain !

Stelio – J’aime danser, donc je n’ai pas résisté à la tentation de participer à tous les moments consacrés à la danse, et ils étaient nombreux ! Je vous dis seulement que je suis parti pour le premier Tour du Monde avec des béquilles, mais malgré cela, le soir, je n’ai pas manqué un seul rock n' roll, à la stupeur générale…

Pendant une grande croisière aussi longue, il y a beaucoup d’occasions de se faire de nouveaux amis…

Cristina – C’est vrai ! Il suffit de penser que lorsque nous sommes partis pour le premier Tour du Monde, nous ne connaissions personne… puis, à la fin de la croisière, avec les personnes connues à bord, nous avons formé un groupe. Nous sommes restés très proches et tous les ans, nous nous réunissons.

Stelio – Une « technique » que nous suggérons pour rencontrer de nouveaux amis est de choisir, au restaurant, une table à proximité de personnes que vous ne connaissez pas encore, et de commencer à discuter. Se faire des amis comme ça, c’est facile !

On imagine qu’en plus de 100 jours de croisière, vous avez pu vraiment profiter des avantages réservés aux membres Perla Diamante, n’est-ce pas?

Stelio – Bien sûr ! Parmi les nombreux privilèges, nous avons particulièrement apprécié la possibilité de manger dans un restaurant calme avec un personnel attentionné, très accueillant et calme.

Cristina – Nous nous sommes sentis vraiment spéciaux et « chouchoutés » parce que toutes les attentions que réserve le CostaClub vous font vivre la croisière comme un invité unique et spécial. Et cela nous a aussi permis de rencontrer des gens merveilleux de l’équipage, de la Guest Relation Manager (responsable à bord du CostaClub) au Cruise Director, pour n’en nommer que quelques-uns. Et nous continuons à maintenir des relations avec eux.

Parmi vos souvenirs rapportés du Tour du Monde, il y a …

Cristina – Nous avons rapporté à la maison l’épinglette avec le drapeau des États accostés et le magnet des villes visitées. Nous avons aussi le magnet de Pitcairn, l’île des mutins du Bounty, dans le Pacifique Sud, acheté directement aux habitants qui sont montés à bord avec leur marché.

Stelio – Nous aimons aussi avoir une poignée de sable des plages et des déserts que nous avons vus. Nous avons aussi quelques grains de sable de l’île de Sainte-Hélène, dans l’océan Atlantique, que nous avons rejoint à partir du Cap, en Afrique du Sud, et où Napoléon a passé les dernières années de sa vie.

Quel conseil donneriez-vous à ceux qui se préparent à partir pour cette grande aventure?

Cristina – Profitez de chaque moment des journées de navigation en participant aux activités à bord : nous ne nous sommes jamais ennuyés une minute ! Et partez préparés sur les destinations prévues, cela vous aidera à mieux choisir les excursions.

Stelio – Plutôt qu’un conseil, j’ai un souhait : que ces mois de croisière deviennent les plus beaux de votre vie, comme cela a été le cas pour nous.

20150205 Ushuaia W

Cristina et Stelio à Ushuaia, la ville la plus au sud de la planète, pendant le Tour du Monde, 2015.