« Larme de marbre posée sur la joue du temps », voilà comment le Taj Mahal était défini par le poète, écrivain et philosophe Tagore, l’un des plus éminents représentants de l’esprit indien. Et c’est ainsi qu’apparaît aujourd’hui encore le mausolée qui se dresse dans la ville d’Agra, inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial de l’Unesco et considéré comme l’une des sept merveilles du monde moderne. Découvrons ensemble les raisons pour lesquelles le Taj Mahal attire et enchante chaque année des millions de visiteurs.

"Observer le Taj Mahal est une expérience inoubliable, qui charme les yeux et pénètre au plus profond du cœur. "

Une grande histoire d’amour

L’histoire qui est à l’origine du palais n’est pas liée à une simple ostentation de richesse mais à des sentiments profonds. Le Taj Mahal fut édifié à partir de 1632 sur l’ordre de l’empereur moghol Shah Jahan, en mémoire de son épouse préférée, la belle et vertueuse Arjumand Banu Begum, également connue sous le nom de Mumtaz Mahal (Taj Mahal est ainsi une abréviation de son nom). Morte prématurément l’année précédente en donnant naissance au quatorzième héritier de l’empereur, Mumtaz avait fait promettre à celui-ci de n’épouser aucune autre femme et d’ériger un mausolée pour perpétuer à jamais son souvenir. Voilà pourquoi l’imposant édifice est devenu le symbole de l’amour absolu, ainsi que la plus belle tombe du monde.

Curiosités et mystères

Les travaux de construction durèrent 22 ans et des artisans du monde entier y participèrent. Toutefois, on ne sait pas avec certitude qui en fut l’architecte. Ce pourrait être le perse Ustad Ahmad Lahauri, le turc Ustad Isa ou le vénitien Geronimo Veroneo. Pour sa réalisation, on fit venir des matériaux de toute l’Asie : marbres du Rajasthan, cristaux de Chine, cornalines d’Arabie, saphirs du Sri Lanka… L’empereur finança l’œuvre grâce à la vente de grandes quantités de salpêtre, nitrate de potassium utilisé dans la fabrication de poudre noire, la poudre à canon, qui était alors très demandé en Europe où la Guerre de Trente Ans sévissait. La coupole principale, en forme de bulbe, est l’élément le plus iconique du mausolée : elle est composée de dix mille tonnes de marbre et atteint 35 mètres de haut.

La magie des couleurs

Observer le Taj Mahal est une expérience inoubliable, qui charme les yeux et pénètre au plus profond du cœur. Le blanc du marbre, enrichi de niches, d’ornements floraux, d’arabesques et de vers du Coran, sert d’arrière-plan à une fabuleuse polychromie de pierres précieuses : l’ambre de la topaze, le bleu du saphir, le rouge du jaspe, le vert de la chrysolite et de l’héliotrope… Les meilleurs moments de la journée pour admirer le Taj Mahal sont l’aube, lorsque ses murs se teintent d’orange, et le coucher de soleil, lorsque l’ensemble du mausolée semble émerger des cieux et flotter dans le miroir d’eau du jardin attenant.

Credits photo: Age/Mondadori Portfolio