Pour les visiteurs qui ne la connaissent pas, Bari est toute une surprise. Sa très longue histoire lui a laissé des beautés artistiques, des traditions bien vivantes et un caractère accueillant : il y a tant à voir dans son centre historique, sans compter les splendides plages des alentours et sa savoureuse cuisine traditionnelle.

"En allant vers le nord, vous trouverez Giovinazzo, qui offre un agréable littoral sablonneux ponctué de rochers"

Des lieux à découvrir

La ville mérite son nom de perle de l’Italie méridionale : riche en monuments et paysages émouvants, telles la basilique San Nicola, la place Mercantile dans le centre historique connu sous le nom de «Bari Vecchia» et son bord de mer admirable. Les amoureux de l’insolite peuvent descendre dans la crypte de la cathédrale romane San Sabino, un caveau souterrain qui a conservé d’anciennes mosaïques. Ils pourront aussi visiter le Palazzo dell’Acquedotto Pugliese (le palais de l’eau) bâti au début du XXe siècle et un des plus beaux de la ville : ses intérieurs splendides sont décorés de fresques et de marqueteries qui évoquent le thème de l’eau.

Des plages pour le repos

Pour une pause rafraîchissante, il suffit de suivre les habitants sur la plage Pane e Pomodoro, c’est une de leurs préférées qui se trouve juste à côté de la ville. Cependant, il faut sortir quelque peu de Bari pour trouver les meilleures plages. En allant vers le nord, vous trouverez Giovinazzo, qui offre un agréable littoral sablonneux ponctué de rochers. En vous dirigeant vers le sud par contre, vous trouverez les plages du joli bourg de Polignano a Mare (dont les rues du centre méritent une visite) : une alternance de falaises et de petites baies au sable doux ou galets blancs. En poursuivant vers le sud, vous parviendrez aux fouilles archéologiques de la ville romaine d’Egnazia : ici, la mer est limpide et parfaite pour la baignade.

Une cuisine savoureuse

La tradition de Bari est celle d’une cuisine modeste, mais cela ne signifie pas qu’elle ne soit pas goûteuse. Les caractéristiques «orecchiette con cime di rapa» sont de petites pâtes épaisses rondes avec une sauce à base de bourgeons d’un chou autochtone. Mais il existe d’autres plats de légumes caractéristiques comme les fèves et la chicorée (une salade particulière et légèrement amère), le poisson comme les daurades très appréciées et les mérous, les crevettes, poulpes, oursins et moules consommées crues. Élégant tout en étant décontracté, le restaurant Biancofiore (corso Vittorio Emanuele II, n°13) est apprécié pour ses plats de crustacés, mollusques et poissons frais. Qui recherche un petit restaurant de mer tout aussi valable mais plus rustique le trouvera à la Tana Del Polpo (via Vallisa n° 50-51). Le bistrot version locale La Bul (via Pasquale Villari n° 52) propose quant à lui des plats de la tradition régionale mais dans une approche créative: les menus de sa carte sont complétés par des plats du jour qui s’inspirent des courses du matin même. Ils sont préparés avec des matières premières très fraîches et de production locale en fonction de l’imagination du chef Antonio Scalera, qui privilégie les rapprochements de saveurs fortes, comme par exemple la coordination du fromage avec du chou.

Credits photo: Olycom