Avec ses bâtiments à mi chemin entre Art déco et style mauresque, Casablanca est un mélange d’influences, une explosion de couleurs, de parfums, de saveurs, une joie pour les sens. La ville marocaine a beaucoup à offrir à ceux qui la visitent, des adultes aux plus petits. Se lancer dans une exploration des ruelles de la médina est une expérience amusante, à partager en famille ou entre amis. Voici trois choses incontournables pour une visite d’une journée dans la ville la plus peuplée du Maroc.

"Se perdre entre les étales multicolores du souk est une expérience à ne pas manquer: laissez-vous envouter par les charmeurs de serpents et par les artisans qui voudront vous vendre leurs produits."

Un héritage complexe

Casablanca, fondée au VIIe siècle, passa entre les mains de différentes populations : arabes, dynasties berbères, portugais. En 1907, elle fut transformée en protectorat français (jusqu’en 1956). Son héritage culturel est donc un mélange de multiples traditions. Ce phénomène se retrouve également dans ses saveurs et dans son architecture. Aux façades linéaires des bâtiments Art déco s’alternent des éléments arabisants, des mosaïques ou des stucs, créant le style Mauresque. Le meilleur endroit pour admirer ce mélange est la ville nouvelle, ou quartier Habous.

A ne pas manquer

Qui voyage à Casablanca ne peut manquer une visite à la Mosquée Hassan II, la deuxième mosquée la plus grande du monde, ni une halte sur la place Mohammed V pour admirer les façades des bâtiments Art déco et mauresques, ni un promenade dans les ruelles de la médina. Se perdre entre les étales multicolores du souk est une expérience à ne pas manquer : laissez-vous envouter par les charmeurs de serpents et par les artisans qui voudront vous vendre leurs produits, de la bijouterie berbère en argent aux chaussures en cuir, des lampes colorées aux djellaba, les tuniques traditionnelles. Et pour un après-midi relax, prenez le temps de vous balader au bord de l’océan dans le quartier de La Corniche, d’un pique-nique dans le Parc de la Ligue Arabe, ou d’un bain au Hammam Ziani (rue Abou Rakrak, 59), d’où vous ressortirez heureux et revigorés.

À s’en lécher les babines

Tajines, feuilletés au miel, pâtisseries aux amades, couscous : la cuisine marocaine est saine et savoureuse. Commencez avec un petit-déjeuner local au Café Alba (rue Idriss Lahrizi, 59) à base de jus d’oranges pressées, de beignets et de pain khubz. Optez pour un déjeuner léger au Bondi Café Kitchen (rue Sebou, 31). Pour savourer des plats traditionnels – comme la fameuse tajine d’agneau aux pruneaux ou le couscous au poulet, olives et légumes – rendez-vous au restaurant Al-Mounia (rue du Prince Moulay-Abdallah, 95). Si vous préférez le poisson, de la friture au poisson frais grillé, optez pour le Restaurant du Port de Pêche (Port de Pêche). Mais gardez un peu de place pour le dessert : faites une halte à la Pâtisserie Bennis (rue Fkih El Gabbas, 2) pour déguster les meilleures gâteaux de la ville.

Credits photo: Mondadori Portfolio/Age Fotostock