Nous l’imaginions comme une ville trépidante. Un peu à cause de son port, carrefour de peuples et de marchandises depuis des siècles, un peu pour ses plages toujours bondées en été. La ville revendique pourtant aussi son « sérieux », avec un « curriculum historique » d’envergure et un patrimoine culturel incontournable. Allons l’admirer ensemble.
Civitavecchia se met en quatre : port, ville d’art, site archéologique et centre stratégique pour découvrir les autres merveilles du Latium.

Une histoire infinie et une super soupe

L’histoire de Civitavecchia s’ouvre avec l’antique Centumcellae, cité bâtie par l’empereur Trajan et déjà mentionnée par Pline le Jeune dans ses écrits. Après l’époque romaine, la ville continua à prospérer jusqu’aux attaques des Sarrasins. Au fil des siècles, elle connut son annexion à l’État pontifical et même la domination française.Son histoire se reflète ainsi sur ses monuments et se respire dans son atmosphère.

La ville s’étend le long de son littoral et se déroule à travers ses ruelles.  Comme dans une chasse au trésor, nous découvrirons le port de Trajan, les remparts de la cité, l’élégante place Aurelio Saffi et la Chiesa dell’Orazione, la plus ancienne de Civitavecchia, bâtie en 1685. Tout près se trouve également la Chiesa della Stella, qui doit sa popularité pour être le point de départ de toutes les célébrations religieuses. Cependant, une ville se comprend pleinement à travers ses marchés. Celui de San Lorenzo est un symbole pour la ville. Promenons-nous entre ses étals, abondant en fruits, légumes, pain, viande et surtout en poisson : la soupe de poisson est l’un des plats locaux qui le mettent le mieux en valeur.

La civilisation étrusque et un bourg qui se meurt

Civitavecchia est également un excellent centre stratégique pour découvrir quelques trésors cachés, à commencer par l’antique Corneto, la Tarquinia d’aujourd’hui. Vous pénétrerez dans un écrin d’histoire et architecture enchâssé entre les remparts médiévaux d’un bourg surnommé le « San Gimignano du Latium » du fait de ses nombreuses tours. Vous partirez à la découverte de la civilisation étrusque, et ne pourrez qu’être séduits par le charme du « macco », cette roche sédimentaire à la couleur inimitable.

Si vous souhaitez aller de surprise en surprise, vous pourrez choisir la magie et la beauté intemporelle du bourg Civita di Bagnoregio, perché sur une hauteur. Il ne comporte qu’un seul point d’accès, un long pont piétonnier. Le village est surnommé « La cité qui se meurt » à cause de l’érosion du terrain sur lequel il se dresse. Un site intemporel, visité par les touristes du monde entier.

Vous avez découvert les mille habits que revêt Civitavecchia, il ne vous reste plus qu’à choisir la couleur que vous préférez et nous la porterons ensemble lors de vos prochaines vacances.