La « Reine de la mer d’Arabie »… Cochin, ou Kochi, mérite pleinement ce surnom, grâce à sa beauté et à son histoire séculaire. C’est certes la ville la plus peuplée de l’État indien du Kerala et une destination qui attire de plus en plus de touristes, mais elle sait conserver une atmosphère unique, romantique et reposante. Tous ceux qui sont à la recherche d’un break et d’un endroit où se ressourcer, où revitaliser leur corps et leur esprit ne manqueront pas de tomber sous son charme.

"Le rythme du quotidien y est agréable, dans un décor naturel luxuriant, ponctué de magnifiques lagunes. Le climat est chaud sans être caniculaire."

Un lieu de détente et de bien-être

Riche de traditions tout en étant tournée vers le futur, la ville de Cochin semble être la parfaite illustration de la recette de la paix: chaque élément tend à en faire un paradis pour les touristes, qui peuvent y reprendre des forces et plonger dans une culture unique et originale. C’est une ville accueillante où, depuis des siècles, les fidèles de nombreuses religions (hindouistes, chrétiens, musulmans, jaïnistes, sikhs, bouddhistes) et les membres de multiples ethnies provenant de toute l’Inde vivent en harmonie. Le rythme du quotidien y est agréable, dans un décor naturel luxuriant, ponctué de magnifiques lagunes. Le climat est chaud sans être caniculaire, avec des températures comprises entre 23 et 32 degrés Celsius. Cochin est aussi un grand centre de l’ayurvéda, la médicine traditionnelle indienne, qui s’est répandue dans tout le sous-continent et y est pratiquée depuis des millénaires. Les visiteurs peuvent expérimenter une large gamme de traitements relaxants, énergisants et rajeunissants, comme les massages à base d’huiles essentielles et d’herbes médicinales, destinés à purifier l’organisme du stress, à le libérer de la tension et des scories en rétablissant l’équilibre.

Art et culture

Dotée de nombreux attraits, la ville de Cochin se prête à d’agréables promenades. Les quartiers historiques de Fort Cochin, de Mattancherry et de Jew Town sont les destinations préférées des touristes, qui s’y pressent sans pour autant dénaturer leur atmosphère caractéristique. Les centres d’intérêts ne manquent pas, du bord de mer où sont tendus d’impressionnants carrelets chinois aux églises portugaises, en passant par le «Palais hollandais», l’ancien demeure du raja, les temples et la synagogue, ou encore le Mattancherry Palace, du XVIe siècle, décoré de fresques splendides. Lorsque l’heure du coucher de soleil approche, les habitants et les touristes se rassemblent sur Marine Drive, promenade qui longe les canaux des backwaters. Au Centre Kerala Kathakali, on peut aussi assister à un spectacle de kathakali, forme séculaire de théâtre dansé, ou de kalarippayattu, art martial qui est originaire du Kerala.

Des eaux enchanteresses

Cochin présente une organisation urbaine des plus originales: la ville s’étend à la pointe d’une longue péninsule, sur une série d’îles et sur la terre ferme, autour des backwaters du Kerala. Ces derniers sont une série de lagunes, de canaux et de lacs d’eau saumâtre qui couvrent des centaines de kilomètres parallèlement à la mer d’Arabie, en retrait de la côte de Malabar. Situés au cœur d’un paysage luxuriant, les backwaters offrent un cadre enchanteur et sont considérés comme l’une des plus belles attractions naturelles de tout le sous-continent indien. Cochin est un port très important, notamment pour des excursions en bateau de quelques heures ou des croisières de plusieurs jours, qui permettent d’admirer de magnifiques miroirs d’eau transparente, entourés de rideaux de cocotiers et d’une végétation typiquement équatoriale. Lors de la navigation, on tombe sur de grandes embarcations caractéristiques du Kerala: les kettuvallams. Utilisé pour le transport de marchandises ou comme habitation flottante, le kettuvallam peut mesurer jusqu’à 30 mètres de long. Remarquables constructions artisanales constituées de bois, de bambou, de rotin et de cordes obtenues à partir de noix de coco, de nombreux kettuvallams ont été adaptés de manière à pouvoir accueillir les touristes. Y passer une nuit, dans le silence des backwaters, est une expérience inoubliable.

La Terre des épices

C’est l’un des autres noms de Cochin qui, depuis des siècles, est un carrefour essentiel du commerce des épices avec le Moyen-Orient et l’Europe (en 1503, la ville devint la première colonie portugaise en Inde). Outre la noix de coco omniprésente, il va donc de soi que le piment, le poivre noir, les feuilles de curry, la cardamome, les grains de moutarde et les clous de girofle soient utilisés en abondance dans la cuisine traditionnelle du Kerala, pour relever le goût de plats à base de riz, de tapioca, de viande et de poisson. Si vous souhaitez déguster des recettes typiques préparées avec finesse, nous vous recommandons The Rice Boat (à l’hôtel Vivanta by Taj – Malabar, sur l’île de Willingdon), qui offre en plus une belle vue sur le port. L’Oceanos Restaurant (à Fort Kochi, Elphinstone Road) est une excellente adresse, en particulier pour les plats de poisson frais et le recours modéré aux épices, idéal pour ceux qui apprécient un peu moins l’intensité des saveurs indiennes.

Credits photo: MONDADORI PORTFOLIO

1 of 3