Des glaciers, des sources thermales, des geysers, des volcans actifs, des pics enneigés et des déserts. Des cascades et un silence palpitant.  L’Islande  ne se limite pas à une nature sauvage, elle est aussi un grand livre qui abrite des récits légendaires et riches en folklore. Et sur la croisière du Costa Fortuna qui fait étape sur l’île, il vous suffira d’aiguiser vos sens et d’enfiler un brin de fantaisie pour vivre une expérience magique.
La construction de maisonnettes pour les elfes est restée une coutume très courante.

L’esprit caché

De l’autre côté de la cité d’Egilsstaðir, poumon économique de l’Islande orientale, vous pourrez visiter le charmant Lagarfljót, troisième lac islandais de par sa taille, où la légende raconte qu’il est habité par un monstre, à l’apparence d’un serpent géant. Dénommée « Lagarfljotsormurinn » par les habitants, cette créature vivrait dans les profondeurs du lac. Il y a quelques années, un habitant est parvenu à immortaliser la « créature mystérieuse » sur une vidéo. Une commission gouvernementale islandaise a établi que le film était authentique et que l’animal présenté serait le mythique monstre marin, dont la première observation remonte à… 1345. Ce serpent serait l’esprit d’un paysan exécuté pour avoir dérobé un cheval.

Le tableau disparu

Vous pourrez découvrir d’autres récits fascinants. Les fjords orientaux, qui constituent un panorama magnifique tombant à pic dans l’océan, recèlent bien des mystères. Lorsque vous visiterez le fjord Borgarfjörður Eystri, vous découvrirez un village de pêcheurs et ne pourrez qu’être séduits par leurs traditions. La légende raconte que la reine des elfes vit justement dans ce village. Et ce n’est pas la seule curiosité de cet endroit : on raconte en effet qu’un peintre local aurait peint une crucifixion de Jésus au sommet d’une colline d’elfes. L’évêque avait refusé de bénir le tableau, mais le lendemain matin, le tableau avait disparu de l’église du village comme par magie.

Le pays des elfes et la forêt magique

Le petit village tranquille de Bakkagerði, à la centaine d’âmes, est considéré comme la résidence de la plus importante colonie de Huldufólk, ce peuple caché du folklore islandais. Près du pittoresque village se dresse une haute colline rocheuse dénommée Alfaborg (c’est-à-dire "la cité des elfes"). En Islande, un habitant sur deux croit en la présence des elfes et construit de petites maisonnettes en bois colorées pour leur rendre la vie plus confortable. Un autre site plein de magie est celui de la forêt de Hallormsstaður, la plus vaste du pays : ici, les arbres s’élèvent jusqu’à 22 mètres de hauteur. 

1 of 4