L’Italie, ses beautés artistiques et culturelles, patrie de grandes traditions gastronomiques, mais aussi muse pour le grand et le petit écran. Ce voyage au départ de la Ligurie passera par la Sardaigne et la Sicile, nous permettant de découvrir des séries culte, des réalisateurs oscarisés et des films inoubliables.
La Sicile est la patrie du commissaire Montalbano. La Sardaigne a envoûté Clooney, la Ligurie DiCaprio.

Ligurie

Notre voyage part de la Ligurie. Même Hollywood a été séduite. C’est ici que Martin Scorsese a en partie tourné « Le Loup de Wall Street », avec Leonardo DiCaprio. Un projet avec pour cadre Portofino, Chiavari et les Cinque Terre. Portofino et Santa Margherita ont été choisis par Checco Zalone pour son troisième film « Sole a catinelle ». Le lien entre le cinéma et la Ligurie est ancien. Le film « Les enfants nous regardent » de Vittorio de Sica fut tourné à Alassio : c’était en 1943.

La Sardaigne

La caméra nous emporte maintenant tout droit en Sardaigne. L’alternance de paysages et de couleurs ainsi que la luxuriance de ses beautés naturelles ont depuis toujours créé un lien indéfectible entre l’île et le cinéma. Parmi les réalisateurs « tombés amoureux » de ces terres, il y a George Clooney. Il a choisi l’île (avec un plateau entre Olbia et la Gallura) pour la série « Catch 22 », un projet qui le voit derrière la caméra comme devant, en tant qu’acteur. Mais Roger Moore filait déjà sur la Costa Smeralda dans le rôle de 007 dans le film « L’espion qui m’aimait ».Dans les années 60, Michelangelo Antonioni a tourné sur l’île « Le Désert rouge ». John Houston a choisi le mont Corrasi pour tourner un épisode de « La Bible ». Les films ayant pour cadre la Sardaigne sont légion.

La Sicile

La relation entre l’île et le cinéma est depuis toujours au beau fixe. Ces dernières années, les films de Pif, en commençant par « La Mafia tue seulement en été » sont de plus en plus plébiscités. Mais le succès international est surtout venu des palpitantes enquêtes du commissaire Montalbano, interprété par Luca Zingaretti, dans des adaptations des romans de l’écrivain Andrea Camilleri. La maison de Punta Secca, les splendides Ibla ou Scicli, cadres des tournages, sont devenues des destinations privilégiées des touristes. D’ailleurs, les séries policières ou d’investigation ont toujours eu du succès, il suffit de penser à la série culte « La Mafia » dans les années 80, ou plus récemment « Squadra antimafia » : les deux ont été tournés sur l’île. Les réalisateurs envoûtés par la beauté de la Sicile sont nombreux depuis des dizaines d’années. De Rossellini (comment ne pas évoquer « Stromboli » avec Ingrid Bergman) à Visconti, en passant par Pasolini, Olmi et Germi, pour n’en citer que quelques-uns.

Clac, on tourne ! Nous sommes nous aussi prêts à nous laisser séduire par les merveilles de notre pays. Et nous souhaitons partager nos itinéraires et notre passion à vos côtés.