Les Emirats Arabes unis et Oman sont un florilège de contrastes, que révèlent également les matières qui ont permis de bâtir leurs merveilles. Vous trouverez des milliards de grains de sable fin et impalpable qui façonnent des dunes voluptueuses, des jets d’eau s’élançant de fontaines spectaculaires, des roches dures qui flamboient au soleil et dressent leurs défenses, de l’acier forgeant le nouvel horizon des villes et de l’or chatoyant dans ses souks : êtes-vous prêts à les effleurer de vos mains lors de votre prochaine croisière ?

"L’histoire de ces terres est aussi gravée dans la pierre : cette matière sculptée par l’homme pour se défendre et se réfugier, ou précieux matériau pour bâtir de luxueux palais qui abriteront la mémoire des temps passés."

TOUTES LES SILHOUETTES DE L’EAU

Des eaux pour naviguer, des eaux à admirer : combien de silhouettes l’eau revêt-elle ? Dans les Émirats, elles sont multiples et sensuelles. Tout d’abord celles des fontaines spectaculaires de Dubaï, qui s’élancent vers le ciel jusqu’à 140 mètres de hauteur et se métamorphosent en ouvrages d’art et d’ingénierie. En effet, les fontaines du lac artificiel faisant face au Dubaï Mall, le centre commercial qui compte le plus grand nombre de magasins au monde (pas moins de 1 200 !), s’illuminent de toutes les couleurs dans une chorégraphie céleste et musicale, stupéfiant chaque spectateur, emblème de l’exubérance et de la fantaisie arabe. Et puis, il y a l’eau salée et azur, canalisée autour de la ville de Dubaï, offrant une sereine navigation à bord d’un « abra », cette embarcation typique en bois qui joue les taxis aquatiques pour admirer les gratte-ciels sous un point de vue insolite. Mais encore, il y a les eaux plus sauvages d’Oman, et toutes leurs nuances des verts et de turquoise : la péninsule du Musandam est un collier de petites baies et criques nichées entre les parois rocheuses verticales, un fjord surplombé de petits villages de montagne. Ici, le panorama miroite de ses lumières et éclats silencieux, à admirer à bord d’un « dhow » (une sorte de vaporetto local) tout en sirotant un café arabe à l’arôme exotique de cardamome.

DU SABLE, DU DÉSERT AUX PLAGES

Celui du désert d’Al Khatem compose des dunes majestueuses se dressant à 300 mètres de hauteur et changeant perpétuellement d’aspect sous l’effet des vents qui les métamorphosent au quotidien. Le sable qui façonne les territoires autour de Dubaï, Abu Dhabi et Muscat est une aventure à vivre à bord d’une jeep, lancée à toute vitesse comme pour les survoler ou bien d’un pas de sénateur lors d’une douce promenade à dos de dromadaire. Les couleurs qui vous environnent virent au rouge, à l’orange, à l’ocre jaune, vous enveloppant dans un paysage digne d’un tableau. Et quand le soleil se couche, les dunes dessinent fièrement leurs rondeurs sur le ciel : faites une étape dans un hôtel resort pour admirer la nuit la plus étoilée que vous puissiez imaginer. Mais le sable de ce petit bout de terre ensoleillé, c’est aussi celui des plages infinies et des petites îles tranquilles autour d’Abu Dhabi, comme celle d’Al Maya, l’une des deux cents plages qui ne sont qu’à quelques minutes de la ville. Plongez vos pieds dans sa blanche douceur, sentez sa finesse, presque impalpable ! Penchez-vous sur ces étranges empreintes autour de vous. Ce sont celles des gazelles qui vivent sur l’île et apprécient de venir jouer les baigneuses en bord de mer pour se détendre.

LA PIERRE, L’ARGILE, LE MARBRE

L’histoire de ces terres est aussi gravée dans la pierre : cette matière sculptée par l’homme pour se défendre et se réfugier, ou précieux matériau pour bâtir de luxueux palais qui abriteront la mémoire des temps passés. Oman abrite les plus beaux châteaux-forts de pierre et d’argile, aux parois lisses couleur de l’ocre, qui recèlent nombre de secrets et richesses. Comme le Fort de Jabrin dans la région de Nizwa, auquel on parvient par la mer au départ de Muscat. À l’intérieur, sa pierre est ornée de merveilleuses fresques représentant des scènes de la vie arabe, bien cachées aux yeux des envahisseurs qui tentèrent à plusieurs reprises de sen emparer. De la pierre « rude », vous passerez rapidement aux marbres somptueux importés par les Émirats de Macédoine, d’Inde et d’Italie. Ils resplendissent à l’extérieur de la grande mosquée du Sheikh Zayed à Abu Dhabi. Une œuvre si incroyable – célèbre pour le nombre de ses records, du plus grand lampadaire au monde à l’intérieur d’une mosquée (10 mètres de largeur pour 15 de hauteur) au tapis réalisé à la main par 1 200 artisans pesant 35 tonnes – qu’elle mérite une longue étape à elle seule. Vous y attendrez le coucher du soleil et la tombée du jour, lorsque le soleil flamboie sur ses parois blanches et explose en un extraordinaire incendie de vermeil. D’ailleurs, la mosquée reste ouverte jusqu’à 22h00, pour vous permettre de découvrir la savante étude des jeux de lumière qui animent les marbres en exploitant les phases de la lune.

LA GÉOMÉTRIE DU MÉTAL

Dans les Émirats, deux métaux jouent les premiers rôles et stupéfient par l’ingéniosité de l’homme qui a su les forger : l’acier de ses gratte-ciels et de ses énormes ouvrages d’ingénierie, et l’or des petits artisanats précieux. Pour admirer le splendide horizon métallique de Dubaï, montez sur The Frame, un « cadre » de verre et acier de 150 mètres de hauteur, d’où vous pourrez contempler le profil de la ville (pas d’inquiétude, un ascenseur porte au sommet !). Se découpant sur le ciel, vous reconnaîtrez des bâtiments célèbres, dont le gratte-ciel des records, le Burj Khalifa : trois cent trente mille tonnes d’acier sur 160 étages. Par ailleurs, vous vous laisserez séduire à Abu Dhabi par le nouveau musée du Louvre ouvert en janvier dernier : des promenades sous sa grandiose coupole où l’acier dessine des arabesques de feuilles de palmier et laisse passer les rayons du soleil dans un surprenant effet de pluie de lumière. Toutes les nuances dorées vous attendent quant à elles à Dubaï, dans le souk du quartier de Deira, à juste titre dénommé « le souk de l’or ». Glissez-vous dans ses ruelles pour admirer le précieux métal rayonner dans chaque vitrine, dans une parade infinie de bijoux éclatants sertis de pierres rares. L’exubérance ne manque pas ici non plus : n’oubliez pas une photo à l’Étoile de Taiba, un imposant anneau d’or d’exposition mesurant 40 centimètres de diamètre et pesant pas moins de 60 kilos ! Abu Dhabi vous propose également de vivre une expérience de véritables scheiks : commandez un cappuccino à l’Emirates Palace Hotel, il vous sera servi saupoudré d’écailles d’or 24 carats ! L’hôtel est même équipé d’un distributeur automatique de lingots, symbole du luxe incroyable de ces territoires.

1 of 4