Ouvrez grand tous vos sens : le regard, l’oreille mais aussi le nez si vous êtes en voyage pendant la période joyeuse du carnaval. Car si chaque destination nous laisse son empreinte, il s’agit souvent de celle d’un parfum. Surtout quand il s’agit de festivités colorées et joyeuses, comme lors des trois plus célèbres carnavals au monde !

"À Tenerife, jouez à colin-maillard et arrivez à la plus fameuse fête de l’année en laissant votre nez suivre le parfum de la… sardine !"

Beignets et chips après une belle samba à Rio de Janeiro

Après avoir piétiné pendant des kilomètres au rythme de la samba, rien ne vaut une restauration méritée pendant le carnaval à Rio et son intense parfum épicé du street food ! En effet, pendant ces festivités, tous les étals de rue ou de plage proposent leurs délices ambulants, comme le Queijo coalho, des bâtonnets de mozzarelle frite, ou le Pão de queijo, des boulettes de fromage panées de tapioca et frites. Ou encore les chips typiquement locales que les enfants comme les adultes adorent : il s’agit de chips de manioc, une tubéreuse tranchée en fines lamelles et frite dans l’huile. Suivez leur parfum et dégustez-les encore chaudes…

Aux Caraïbes, les « diables » fleurent bon le cacao

L’un des plus délicieux chocolats du monde nous vient de Trinidad, la perle des Caraïbes. À l’occasion du carnaval, il est directement étalé sur la peau ! C’est une coutume lors de l’ouverture des festivités, dénommée « J’Ouvert » : les habitants étalent sur leur corps une sorte de pâte de cacao (qui a la consistance d’une crème dense, assez épaisse, une sorte de boue esthétique). Les jambes, les bras, le visage en sont recouverts et métamorphosent les figurants en personnages dénommés « Cocoa Devils », des diables à la peau foncée, mais au goût et au parfum de cacao. Celui de l’île dégage son typique parfum de châtaigne. Étalé sur la peau, il évoque la sensualité quelque peu diabolique des nuits caribéennes.

Enterrer la sardine… aux Canaries

À Tenerife, jouez à colin-maillard et arrivez à la plus fameuse fête de l’année en laissant votre nez suivre le parfum de la… sardine ! L’Enterrement de la sardine est en effet le clou du carnaval : une énorme sardine est portée en procession à travers la ville jusqu’au lieu de sa sépulture. Aujourd’hui, ce poisson emblème de l’île n’est plus qu’une reproduction gigantesque, mais autrefois la sardine était réellement enterrée, bardée de lard : elle symbolisait la fin des libations et la préparation au carême et son jeûne. L’envie de sardine vous est venue ? Pas d’inquiétude : il vous suffira de vous rendre dans l’un des nombreux établissements du lieu pour les déguster, et cette fois, votre nez ne s’y trompera pas !

Credits Photo: flickr - Ayuntamiento de Arona - @Daniel L. Cetrulo