La presqu’île du Mani, dans le Péloponnèse du sud, est un lieu différent des îles plus connues et fréquentées de la Grèce, une oasis de paix et d’harmonie comme il y en a peu en Europe. Des montagnes surplombant la mer, de fiers villages de pierre, l’empreinte de la grande histoire, des baies vierges, des grottes marines souterraines et une atmosphère d’autrefois forgée par les roches, les oliviers, le vent et des rythmes lents, comme engourdis.

"Cette terre est demeurée essentiellement inchangée, destination idéale pour un voyage régénérant loin du chaos."

C’est Patrick Leigh Fermor, grand voyageur et écrivain anglais, qui permit au monde de découvrir le Mani en 1958 par son ouvrage Mani. Voyages dans le sud du Péloponnèse. Même après presque soixante ans, cette terre est demeurée essentiellement inchangée, destination idéale pour un voyage régénérant loin du chaos. Voici, entre Kalamata et Nauplia, les lieux à ne pas manquer sur cette presqu’île magique.

Kalamata: olives et plages – pour les amoureux du farniente

En soi, la ville n’a rien d’extraordinaire, mais c’est ici que l’on déguste les plus savoureuses olives au monde, à apprécier dans les petits restaurants sur la mer et parmi les oliveraies des fermes éparpillées aux alentours. À 40 km de la ville, la plage de Voidokilia offre un cercle parfaitement tracé, ouvert à l’ouest sur la mer Ionienne, un vrai spectacle de couleurs vert-azur pour le moins envoûtant.

Néapolis: forêt et plongées – pour les amoureux de la nature

Posée sur une baie du « troisième doigt » de la Laconie, Néapolis invite au repos. Mais aussi aux randonnées: celle de la forêt fossile de Capo Malea offre un cadre lunaire d’antiques palmiers pétrifiés en surplomb sur la mer. Une autre promenade incontournable est celle de l’île d’Elafonissos. La plage de Simos offre des eaux turquoise qui rappellent celles des Caraïbes pour y nager et y plonger.

Monemvasia: vin et culture – pour les plus gourmands et les plus curieux

Avant-poste des guerriers antiques et de pêcheurs, elle donne sur la mer d’une petite presqu’île éloignée de tout, où surgissent le Théâtre Épidaure et l’église orthodoxe Agia Sofia, dominant la mer. On la connaît aussi sous le nom de Malvoisie car c’est ici que naquit le célèbre vin doux que l’on exportait dans le monde entier. Le goûter dans une taverne avec vue sur mer, accompagné d’un typique poulpe grillé ou aux oignons caramélisés sera un rare plaisir.

Nafplio: mythe et fierté – pour un plongeon dans l’histoire

Les habitants du Péloponnèse se considèrent les descendants des Spartes et revendiquent n’avoir jamais connu de domination sur leurs terres. Nafplio (ou Nauplie), fut selon la mythologie fondée par le fils du dieu Poséidon. Elle est dominée par la Forteresse Palamède, symbole de la « fierté lacone ». Les plus courageux grimperont les 1 000 marches qui mènent à son sommet, d’où ils bénéficieront d’un merveilleux panorama sur une mer transparente et sur la cité. Le parfum du pita gyros, (un en cas à emporter à base de viande, légumes et tzatziki), parfait pour une pause rapide dans un des caractéristiques établissements en plein air, embaume parmi les couleurs typiques de la Grèce : le blanc des murs et le violet éclatant des bougainvillées en fleur. Les ruelles piétonnes, aussi charmantes de jour que de nuit avec leurs illuminations, accueillent des boutiques d’artisanat local, pour y choisir, pourquoi pas, une paire de sandales en cuir confectionnées à la main à ramener comme souvenir de vacances merveilleuses.

Credits photos: Mondadori Portfolio/Age Fotostock

1 of 4