Stockholm et Saint-Pétersbourg : deux villes qui diffèrent par leur histoire, leurs traditions, cultures et langues, mais qui sont liées par un fil rouge. Lors de votre croisière en Europe du Nord sur le Costa Magica et le Costa Favolosa vous ne pourrez qu’être enchantés. Par la beauté et la diversité des paysages et des nations que vous visiterez, mais aussi et surtout par certaines suggestions qui relient ces deux « cousines éloignées ». Tout d’abord, parce qu’elles portent le même surnom (« la Venise du Nord »), puis toutes deux font partie du « Patrimoine Unesco » : découvrez le reste dans cette lecture.
Des symboles, des stations de métro qui sont de véritables œuvres d’art, des beautés protégées par l’Unesco : tous ces éléments unissent Stockholm et Saint-Pétersbourg.

Un surnom en commun et des statues symboles

Saint-Pétersbourg est surnommée la « Venise du Nord » pour ses canaux, pour la beauté et l’élégance de ses palais. Un surnom qu’elle partage avec Stockholm, qui s’étend sur un archipel de 14 îles reliées par 57 ponts. Saint-Pétersbourg est jeune, raffinée et pleine de vie. Elle fut bâtie sur l’eau en 1703 par Pierre le Grand. La résidence des tsars russes revendique une statue symbole, le Cavalier de bronze : un monument dédié à Pierre le Grand, sur la place du Sénat. Stockholm n’en est pas moins fascinante. Elle offre une Vieille Ville magique, des parcs, du design et une aura internationale. À l’instar de la cité russe, elle arbore une statue historique, elle aussi équestre, qui en est devenue le symbole : Saint Georges et le dragon, conservée dans la cathédrale de la ville.

L’art, la beauté, les musées

L’art et la beauté sont d’autres aspects qui rapprochent les deux villes. Saint-Pétersbourg brille de ses palais et monuments, et son centre historique est inscrit au Patrimoine de l’Unesco. Parmi les centaines de merveilles, le Palais Catherine et le Palais d’Hiver. L’art est partout, même dans les stations du métro, de véritables musées en mouvement. L’emblème des différentes étapes historiques est en revanche le Musée de l’Ermitage. Son immense collection comprend plus de trois millions d’œuvres d’art. Un spectacle à visiter même le soir. L’été, Saint-Pétersbourg est célèbre pour ses « nuits blanches », qui proposent l’organisation de manifestations et festivals : de fin mai à mi juillet, le soleil ne se couche pratiquement jamais jusqu’à l’aube. À Stockholm, la magie et l’élégance des palais est une marque de fabrique, à commencer par le Palais Royal (Patrimoine Unesco), ou celui de la Bourse, siège du Musée Nobel et de l’Académie suédoise. Comme dans la cité russe, le métro est un lieu d’expérimentation et d’art. Les stations sont de véritables scénographies à admirer. Parmi les musées incontournables, le Skansen, plus ancien musée au monde avec ses maisons et ses fermes qui reproduisent la Suède en miniature. Une visite du Musée Abba est tout aussi indispensable, pour se déhancher sur les succès d’un groupe qui a vendu plus de 380 millions de disques à travers le monde. À essayer !

1 of 4