Célébrée par Aleksandr Puškin et par de nombreux écrivains, les Nuits Blanches de Saint-Pétersbourg ont inspiré aussi Fëdor Dostoevskij, qui a justement intitulé l’un de ses livres Belye Noči (Les nuits blanches). Du mois de mai au mois d’août, un phénomène particulier anime la ville russe : la lumière du Jour polaire illumine également les nuits, en créant une atmosphère magique et irréelle. Les splendides architectures prennent de nouveaux volumes et la Neva, le fleuve qui traverse Saint-Pétersbourg, se transforme en un serpent argenté qui reflète les faibles rayons du crépuscule. C’est le moment de fêter ces interminables journées avec des festivals, des banquets, des concerts.

"Avec la lumière du crépuscule qui se fond et se confond avec celle de l’aube, Saint-Pétersbourg se teint de merveilleuses nuances."

Le phénomène

Les nuits blanches ne sont pas un phénomène exclusif de Saint-Pétersbourg. Comme d’autres villes nordiques situées au-dessus du 66,5° parallèle, la ville russe accueille le phénomène du soleil de minuit. Pendant le passage du printemps à l’été, à ces latitudes l’inclinaison de l’axe terrestre par rapport à l’orbite de la Terre autour de son étoile fait en sorte que le soleil ne se couche jamais à l’horizon. Les journées les plus longues de l’année tombent entre le 20 et le 23 juin, où les journées durent plus de 18 heures.

Que voir

Avec la lumière du crépuscule qui se fond et se confond avec celle de l’aube, Saint-Pétersbourg se teint de merveilleuses nuances. C’est l’occasion idéale pour s’aventurer dans une promenade nocturne le long de la Perspective Nevski pour observer les couleurs de la Neva ou pour se rendre sur la plage de l’Ile aux Lièvres, au milieu du fleuve. Etape incontournable: le Musée de l’Ermitage qui, avec les musée de la ville, prolonge ses horaires d’ouverture pour l’occasion. Si vous voulez vous éloigner de la ville, vous pouvez visiter aussi les résidences d’été des Tsars, comme Peterhof et le magnifique Palais Catherine.

Où manger et boire un verre

Chez Koryushka (Petropavlovskaya Krepost, 3, Zayachiy Island), un restaurant situé près de la Forteresse Pierre-et-Paul, on peut savourer les plats typiques dans un environnement intime et convivial; des tables placées près des grandes baies vitrées, on a une vue splendide sur la Neva et sur toute la ville. Pour continuer la longue nuit, faites un saut au Daiquiri Bar (Gorokhovaya St, 49) pour un délicieux cocktail, ou au JFC Jazz Club (Shpalernaya St., 33) pour une expérience raffinée à l’enseigne de la musique jazz.