Pas moins de 342 plages italiennes ont reçu le Pavillon bleu 2017, récompense décernée chaque année par la Fondation pour l’éducation à l’environnement (FEE) pour la propreté des eaux et la gestion durable de l’environnement. En voici huit parmi les plus belles, toutes proches des escales Costa… toutes capables d’enchanter les sens.

"Les cabines élégantes, les embarcadères et les passerelles géométriques vous feront revivre le charme de la Belle époque et les heures où les stars du cinéma envahissent la lagune."

Plage de Camogli (Gênes, Ligure)

Nouveau Pavillon bleu cette année, le front de mer de Camogli est un bijou, au cœur d’une des petites villes parmi les plus belles et les plus caractéristiques de la partie orientale de la Riviera ligure. Les maisons typiques, aux façades colorées de chaudes tonalités, donnent sur la plage de galets gris, en forme de demi-lune, qui finit au pied de la très belle basilique Santa Maria Assunta.

Punta Carena, Anacapri (Naples, Campanie)

Intime et à l’écart, cette petite crique est baignée d’une mer vert émeraude, belle comme peut l’être le littoral de Capri. La roche abrupte crée une petite baie et, plus haut, caché au milieu des genêts, on devine un vieux fortin et un petit belvédère d’où admirer les merveilleux faraglioni, célèbres aiguilles de pierre, à quelques encablures du rivage.

Cala San Vito, Polignano a Mare (Bari, Pouilles)

Si vous aimez l’incomparable mariage italien entre l’art et la nature, vous en trouverez un magnifique exemple dans cette petite baie, à 3 km au nord de Polignano, dans la région de Bari. Une vieille abbaye bénédictine et une tour de garde dominent ses eaux cristallines aux fonds sablonneux et rocheux.

Mari Pintau, Quartu Sant’Elena (Cagliari, Sardaigne)

Parmi les plus belles plages de Sardaigne, Mari Pintau se dévoile comme une œuvre d’art aux yeux des amoureux de la beauté. Son nom est révélateur. En sarde, il signifie en effet « mer peinte » et tire son origine des roches que l’on y trouve, qui semblent avoir été esquissées par un peintre.

Plage de Cammarelle, Sapri (Salerne, Campanie)

De fins galets, des eaux d’un bleu intense, de petits bateaux colorés et les promontoires du Cilento, parmi les terres les plus enchanteresses du sud de l’Italie… Voilà le cadre ! Cammarelle est la plage qui se trouve sur le versant nord de Sapri. Si vous aimez la plongée, vous pourrez y découvrir une riche faune marine avec un simple masque et un tuba.

Lido di Venezia (Venise, Vénétie)

À quelques minutes seulement de la place Saint-Marc en vaporetto, une grande plage de sable, tranquille. Les cabines élégantes, les embarcadères et les passerelles géométriques vous feront revivre le charme de la Belle époque et les heures où les stars du cinéma envahissent la lagune.

Bonassola, côté est et côté ouest (La Spezia, Ligure)

Bijou de la partie orientale de la Riviera ligure, la plage de Bonassola est l’une des plus vastes de la région. Entourée de collines couvertes de pins, elle est pour la première fois distinguée du Pavillon bleu. Les rochers dominent du côté oriental alors que, du côté occidental, le sable mêlé à de petits cailloux est parfait pour les familles avec enfants. Proche des Cinque Terre, c’est une baie aux eaux limpides, sûre et protégée, où l’on trouve à la fois des établissements balnéaires et des portions de plage à accès libre.

Tor Caldara, Anzio (Rome, Latium)

La vieille forêt qui recouvrait toute la côte est une réserve naturelle WWF au beau milieu de la ville d’Anzio, avec ses falaises de tuf jaune et blanc qui entourent une partie de la plage. S’y dresse une tour de garde, basse et circulaire, érigée au XVIe siècle contre les incursions des pirates.

Credits foto: Shutterstock

1 of 8