Pour les familles, les surfeurs, les romantiques, les explorateurs… huit plages pour tous les goûts, chacune unique en son genre, à découvrir en 2017 pour profiter de ce que la mer Méditerranée a de meilleur à offrir.

"Un lieu enchanteur et romantique comme peu d’autres en Méditerranée : une légende dont il existe de nombreuses versions raconte que les amants qui y nagent resteront à jamais unis. "

Cala Macarella – Minorque (Espagne)

Pour qui ? Pour les familles avec des enfants. Quand ? Au mois de juillet.

Le coin le plus caribéen d’une île où l’on ne compte déjà plus les plages de cartes postales. Située le long de la côte sud-ouest de l’île, Cala Macarella est une petite baie de sable d’un blanc éclatant, entourée d’un rideau de pins verts. Son eau est d’une transparence à peine croyable… Un spectacle qui ne laisse personne indifférent, ni les grands ni les petits. Les enfants s’amuseront en outre à escalader le petit promontoire qui mène jusqu’à la toute proche Cala Macarelleta, un autre petit bout du littoral tout aussi paradisiaque.

Ramla Bay – Gozo (Malte)

Pour qui ? Pour les amoureux de la mer et de la culture. Quand ? En septembre.

Tout le monde est d’accord pour décerner à ir-Ramla il-Hamra – la « plage de sable rose » – le prix de la plus belle plage de l’île de Gozo. C’est une longue étendue de sable couleur cuivre, au fond d’une vallée verte et préservée qui donne sur la mer… où les charmes de la nature se mêlent aux récits fascinants de la mythologie : en gravissant les hauteurs vers l’ouest, on rejoint la grotte de Calypso. D’après l’Odyssée, c’est là que la nymphe tombée éperdument amoureuse d’Ulysse retint le célèbre héros pendant sept longues années.

Banje – Dubrovnik (Croatie)

Pour qui ? Pour les sportifs. Quand ? Au mois de juillet.

Petite plage de galets particulièrement jolie et très appréciée des habitants de Dubrovnik, Banje se trouve à deux pas de la vieille ville, à seulement une dizaine de minutes à pied. Elle offre des eaux transparentes et une vue merveilleuse, avec les vieux murs de la célèbre cité croate d’un côté et, de l’autre, l’île verdoyante de Lokrum, que l’on peut facilement rejoindre et contourner en pédalo… Idéale pour une baignade rafraîchissante, Banje satisfait aussi ceux qui sont à la recherche des activités aquatiques les plus diverses, du kayak au flyboard, en passant par le parachute ascensionnel et le ski nautique.

Canal d'Amour – Corfou (Grèce)

Pour qui ? Pour les explorateurs romantiques. Quand ? Au mois d’août.

Un lieu enchanteur et romantique comme peu d’autres en Méditerranée : une légende dont il existe de nombreuses versions raconte que les amants qui y nagent resteront à jamais unis. Y plonger fonctionne vraiment comme un philtre d’amour ? C’est en tout cas une véritable œuvre d’art naturelle aux formes impressionnantes, sculptées par l’érosion de la mer et des vents, un dédale de roches et de petites anses à explorer. Tout au bout se trouve une petite plage où s’arrêter pour profiter du cadre exceptionnelle et partir, armé d’un masque et de palmes, à la découverte des grottes sous-marines.

Cala Regina – Cagliari (Italie)

Pour qui ? Pour les plongeurs et les amoureux de la pêche sous-marine. Quand ? En septembre.

Une des plages les plus intéressantes de la côte méridionale de la Sardaigne se trouve non loin de Cagliari, la capitale régionale. Sous le regard vigilent d’une vieille tour d’observation espagnole accrochée à la falaise, Cala Regina est une vaste étendue en demi-lune, de sable et de galets clairs, qui s’ouvre sur des eaux turquoise et s’achève en une succession de dunes jusqu’à se perdre dans le maquis méditerranéen. La mer, limpide et poissonneuse, devient très vite profonde : on n’a plus pied à quelques mètres seulement du rivage.

Cala d'Hort– Ibiza (Espagne)

Pour qui ? Pour les amoureux de la plongée avec masque, palmes et tuba. Quand ? En juin.

Peu fréquentée et cachée derrière une grande dune, Cala d’Hort réserve l’un des plus beaux panoramas d’Ibiza, avec au loin le profil des trois îlots d’Es Vedrá, et aussi l’un des plus mystérieux. La plage se trouve à l’intérieur d’une réserve naturelle dans la zone d’Es Cubells, à onze kilomètres de la petite ville de Sant Josep de sa Talaia. Sur le promontoire auquel elle s’adosse, on peut visiter la Tour du Pirate et une vieille carrière. Ceux qui aiment la plongée avec un simple masque et des palmes auront du mal à résister à ses eaux turquoise.

Plages du Prado – Marseille (France)

Pour qui ? Pour les sportifs. Quand ? Au mois d’août.

Marseille n’est peut-être pas très célèbre pour ses plages mais les occasions de s’y divertir au bord de la mer sont nombreuses. Les plages du Prado sont certainement les plus animées. Elles se trouvent dans la zone sud de la ville et offrent de multiples possibilités à tous ceux qui fréquentent le long littoral artificiel que l’on y trouve. Il s’agit en fait de six plages différentes et chacune a ses particularités. Les plus sportifs se rendent à la plage du Roucas Blanc pour le beach volley, à celle de Bonneveine pour le ski nautique et à l’escale Boreley pour la planche à voile, où les passionnés de windsurf peuvent fendre les eaux grâce au mistral qui y est souvent au rendez-vous.

Sferracavallo – Palerme (Italie)

Pour qui ? Pour les amateurs de bronzette automnale. Quand ? En octobre.

Le golfe de Sferracavallo, paisible et baigné de magnifiques eaux émeraude, offre une atmosphère bien différente de celle de la plage très fréquentée de Mondello, sur l’autre versant du cap Gallo. Pour s’y détendre, on a le choix entre la petite plage du bourg ou le littoral rocheux de la baie du Corail et de la pointe Barcarello, un récif corallien qui se prolonge dans la mer. Sferracavallo compte de nombreux restaurants où apprécier les extraordinaires spécialités locales à base de poisson et de fruits de mer, entre deux bains de soleil et jusqu’à la fin de l’automne.

Credits foto: MONDADORI PORTFOLIO/OLYCOM

1 of 8