La cuisine de Porquerolles, influencée par celle de la Côte d’Azur et de Marseille, est un bouquet de saveurs marines et méditerranéennes. Une mer cristalline, des journées ensoleillées, les pins maritimes : tout inspire les spécialités culinaires de l’île, une des trois Îles d’Or du golfe de Hyères, un bijou serti dans le bleu, où les automobiles n’ont pas droit de cité et où le « relax » est le mot d’ordre. En effet, sur l’île, il n’est possible de se déplacer qu’à pied ou en vélo : le silence qui règne parmi l’odorant maquis méditerranéen et les plages lumineuses ont fait de Porquerolles une destination privilégiée des poètes et intellectuels, de Georges Simenon à Paul Valéry. Les menus des restaurants proposeront de nombreux plats à base de poisson tout frais pêché, comme par exemple la typique bouillabaisse, mais aussi des plats du terroir comme la baguette à la tapenade ou la ratatouille pour n’en citer que deux.

"Outre le poisson, les ingrédients de la cuisine de Porquerolles comportent aussi des olives, de l’ail, des légumes frais, des câpres et de l’huile."

Le poisson – pour qui aime les saveurs uniques

Sur l’île de Porquerolles, le poisson triomphe à table. Outre le poisson pêché du matin qui peut être servi grillé ou en friture, le plat le plus célèbre est la bouillabaisse. Il s’agit d’une soupe à l’étouffée de poissons (rascasse, saint-pierre, grondin, vive araignée et daurade) aux origines très anciennes. Les historiens en retrouvent trace en 600 avant notre ère, lorsque les pêcheurs grecs avaient peuplé la région et préparaient des soupes avec les poissons invendus. Une fois ébouillantée, la chair des poissons est cuite à l’étouffée avec une sauce (la rouille) à base d’huile d’olive, safran et piment. Le plat de moules couplé à des pommes de terre frites est également très populaire sur l’île : un rapprochement qui n’est pas nécessairement sophistiqué, mais qui plaît beaucoup aux habitants. Les moules sont cuisinées au bouillon ou bien avec de l’ail et du vin blanc, puis servies dans une caquelon en terre cuite aux côtés d’un plat de frites croquantes à plonger dans la sauce des mollusques. L’ensemble s’arrose d’une bonne bouteille de rosé Côtes de Provence.

Les autres spécialités – pour qui privilégie les légumes

Outre le poisson, les ingrédients de la cuisine de Porquerolles comportent aussi des olives, de l’ail, des légumes frais, des câpres et de l’huile. Parmi les plats à ne pas manquer, voici par exemple la tapenade, une sauce à base d’olives, câpres et anchois à tartiner sur des tranches de baguette grillées, ou bien la sauce aïoli, une sorte de mayonnaise à l’ail. La ratatouille doit également être dégustée: il s’agit d’une garniture de courgettes, aubergines, poivrons, tomates et oignons revenus dans une poêle dans de l’huile d’olive, et qui sera idéale avec le poisson du jour.

porquerolles

Vins et liqueurs – pour découvrir de nouvelles saveurs

L’île de Porquerolles revendique pas moins de 200 hectares de vignobles : le vin produit ici est un Côtes de Provence, blanc et rosé. Le rosé de l’île est particulièrement apprécié au niveau international. Après une journée de plage, il sera intéressant d’approfondir la culture vinicole de l’île en visitant les deux caves historiques locales: le Domaine de l’Île (28 rue des Langoustiers) et La Courtade (route du Sémaphore). Elles utilisent encore exclusivement les cépages autochtones Mourvèdre et Rolle dans l’élevage de leurs vins.

Credits photo: Mondadori Portfolio/Age Fotostock