Des plages de sable blanc, des forêts luxuriantes, une capitale vibrante et riche en histoire : la république Dominicaine est une destination idéale toute l’année pour qui est en quête de farniente, de loisirs et d’un climat toujours agréable. Mais c’est également un pays aux nombreuses régions à découvrir en sortant des sentiers battus, juste pour le plaisir de se laisser surprendre. Voici 5 sites à voir pour comprendre l’île et en tirer le meilleur parti.

"Bahia de las Águilas est incontournable : une bande de sable blanc longue de 10 kilomètres, entourée de maquis vert et de dunes rouges, sous le regard des eaux immaculées où nagent des poissons des récifs coralliens et des tortues luth. Elle est considérée, et à juste titre, comme l’une des plus belles plages des Caraïbes."

À pied dans la Ciudad Colonial

Rares sont ses visiteurs, pourtant la vieille ville de Saint-Domingue, face à la mer et longeant les rives de l’Ozama, offre le frisson de la grande Histoire : elle fut en effet le premier peuplement européen dans les Amériques (1496) après la découverte de Christophe Colomb. Le site est inscrit au Patrimoine de l’humanité de l’Unesco et il convient de le parcourir à pied pour découvrir ses magnifiques bâtiments coloniaux (l’Alcazar de Colomb, la cathédrale Notre-Dame de l’Incarnation), les places harmonieuses, les ruelles silencieuses pavées de pierres, les petits établissements où boire un café ou un rhum. C’est un tout autre univers qui se dévoile par rapport au chaos de la métropole qui l’entoure.

Los Tres Ojos

Près du centre de la capitale, un curieux petit parc national offre sa rivière karstique et tout un ensemble de grottes. Il suffit de quelques pas sous terre pour sembler se retrouver au centre de la Terre. Les « trois yeux » correspondent à trois impressionnants lacs souterrains. L’un d’entre eux peut être traversé grâce à une plateforme flottante en bois tirée par des cordages.

Isla Saona

De longues plages blanches pour se promener ou faire du sport, des eaux cristallines riches en faune aquatique, des palmiers pour se reposer à l’ombre. L’île de Saona se trouve proche de la pointe au sud-est de l’île principale Hispaniola : c’est un paradis caribéen, loin des autres plages très fréquentées comme Punta Cana, Boca Chica, La Romana. C’est une des plus belles excursions à faire dans la république Dominicaine, ne serait-ce que sur une journée (on y arrive en prenant le bateau au village de Bayahibe, à deux heures de la capitale), en savourant la mer et la cuisine à base de poisson pêché sur l’instant.

Cordillera Central

Cela peut surprendre, mais le centre de l’île est considéré comme la Mecque de l’aventure par les amoureux des activités en plein air. Le cœur de la cordillère accueille le Pico Duarte (3 175 mètres), deux parcs nationaux et une suite de rivières : de quoi pratiquer rafting, canyoning, escalade, équitation et trekking, plongés dans la nature tropicale.

Bahoruco et Pedernales

La province de Bahoruco est baignée par une mer idéale pour qui est en quête de tranquillité ou de vagues pour le surf. Le littoral permet aussi de découvrir la vie des habitants, qui se retrouvent sur les sites où les torrents se déversent dans les eaux salées, pour plonger et s’amuser. La province de Pedernales s’ouvre plus à l’ouest, vers la frontière avec Haïti. Là, la visite de Bahia de las Águilas est incontournable : une bande de sable blanc longue de 10 kilomètres, entourée de maquis vert et de dunes rouges, sous le regard des eaux immaculées où nagent des poissons des récifs coralliens et des tortues luth. Elle est considérée, et à juste titre, comme l’une des plus belles plages des Caraïbes.

Credits photo: Age/Mondadori Portfolio