Santorin : une mer d’un bleu merveilleux, un quotidien tranquille, une population joyeuse et une cuisine à base de poisson et de plats à la fois simples et savoureux… mais aussi la possibilité de faire des randonnées surprenantes. Les sentiers qui longent la côte, de jolis petits villages en monastères et vestiges antiques, passent par des plages inattendues et mènent jusqu’aux crêtes du volcan qui a rendu l’île célèbre dans le monde entier. En voilà trois à ne pas rater!

"Avec la roche d’un côté et la mer de l’autre, le parcours mène jusqu’aux villages de Finikia et d’Oia, où se trouve l’une des plus belles plages d’Europe (Armeni, Katharos). Les couchers de soleil y sont féériques et les petits restaurants typiques ne manquent pas, pour un dîner enchanteur."

Nord: Fira et Oia

Fira et Oia sont les localités les plus connues de Santorin. La première, le chef-lieu de l’île, s’étend sur une falaise à 250 mètres au-dessus de la mer, avec le blanc et le bleu ciel pour teintes dominantes. Oia, sur la pointe septentrionale, est le symbole de Santorin avec ses constructions blanches à coupole bleue, creusées dans la lave, et les escaliers très raides qui permettent d’y accéder. Long d’une dizaine de kilomètres, le sentier qui relie les deux villages est l’un des plus beaux de toute la Méditerranée. En partant de Fira, on suit une route qui mène à Firostefani, où l’on peut admirer l’église Saint-Gérasime et une série de très beaux moulins à vent. On continue vers les villages d’Imerovigli et de Skaros, dans un cadre des plus spectaculaires, non loin du cœur de la caldera de Santorin, la vaste baie de l’archipel d’origine volcanique. Il vaut alors la peine de faire un détour vers la petite église de Theoskepasti, qui se dresse à l’un des endroits les plus panoramiques de l’île. Avec la roche d’un côté et la mer de l’autre, le parcours mène jusqu’aux villages de Finikia et d’Oia, où se trouve l’une des plus belles plages d’Europe (Armeni, Katharos). Les couchers de soleil y sont féériques et les petits restaurants typiques ne manquent pas, pour un dîner enchanteur. Le retour à Fira peut se faire par un autre sentier, qui longe cette fois la côte orientale de l’île, là où l’on trouve les plages les plus fréquentées comme celles de Baxedes, de Koloumbos et de Vorvoulos.

Sud: Fira-Akrotiri

Akrotiri est le principal site archéologique de Santorin. Cette cité portuaire, qui date de l’Âge du bronze et fut détruite par l’éruption de 1628 av. J.-C., a été découverte en 1967. Nombreux sont ceux qui pensent que ses vestiges sont ceux de la cité mythique d’Atlantide. Pour la rejoindre depuis Fira (à 11 km de distance), on traverse dans un premier temps la campagne aride de Santorin, aux petites maisons blanches caractéristiques et à la végétation basse. Près de Pyrgos, on peut s’arrêter pour une dégustation des vins de l’île dans l’une des plus belles caves de Grèce, avec vue sur la caldera. Il s’agit de la cave Santo Wines (Pyrgos 84701), qui rassemble le meilleur de la production locale de Vinsanto et de vins blancs (Nykteri, Assyrtiko). En continuant vers le sud, on arrive au site d’Akrotiri. Après l’avoir visité, on peut rejoindre la plage rouge ou la plage blanche, dont les noms respectifs proviennent de la couleur des roches qui les entourent, ou faire un tour jusqu’aux petites églises des alentours, en particulier celles de Saint-Jean et de Saint-Nicolas, d’un blanc éclatant.

La Caldera: Thirassia

La baie de Santorin, la caldera, est le vieux cratère du volcan qui constituait le centre de l’île et qui se trouve aujourd’hui sous la mer, à 400 m de profondeur, suite à la terrible éruption qui date d’il y a plus de 3 000 ans. Cette conformation particulière a fait de l’île une destination touristique mondialement connue et mérite sans l’ombre d’un doute une visite pour en explorer les contours. On part en caïque de Fira et on longe la zone nord du bassin avant d’accoster sur l’île de Thirassia, aux villages de maisons blanches accrochées aux pentes. À partir du petit port de Korfos, on peut suivre un sentier avec vue à 360° sur la caldera, qui mène vers le nord, jusqu’à une belle plage de sable où des petits restaurants servent des plats de poisson. Toujours à partir de Korfos, un autre parcours conduit jusqu’à l’extrémité sud de Thirassia, à travers un paysage aride ponctué de maisons creusées dans la roche, avec une vision panoramique sur l’ensemble de la caldera.

Credits photo: Mondadori Portfolio/Age Fotostock