Majestueux fjords, anciens glaciers, aurores boréales éclairent les ciels d’hiver. Mais la Norvège ne se limite pas à une mosaïque de paysages enchantés : elle est aussi une terre accueillante, habitée par un peuple d’une chaleur insoupçonnée, qui parvient à maintenir sa bonne humeur même durant la saison la plus froide et sombre de l’année. En effet, l’hiver et ses rares heures quotidiennes de soleil n’effraie aucunement les Norvégiens : au contraire, il représente le moment idéal pour se rassembler devant une cheminée, siroter un varm sjokolade (un chocolat chaud) et regarder un bon film. Il est aussi l’occasion de visiter les fjords, patiner sur la glace ou sortir en raquettes plongés dans une atmosphère exaltante. Le secret du bonheur norvégien ? Contrebalancer l’obscurité par la chaleur familiale et l’immersion dans la nature.

"Koselig signifie aussi prendre soin des autres : les grand-mères tricotent des chaussettes à offrir à leur famille, des soirées conviviales sont organisées autour de la cheminée et des activités de groupe dans la nature sont programmées. "

Cuisine

Avec le peu de lumière à disposition, la durée des repas s’allonge et les Norvégiens préparent d’abondants stearinlys-middag (dîners aux chandelles). De longues préparations et de longues séances à table, à l’image de petites fêtes quotidiennes où chacun joue sa part en préparant des plats ou en dressant la table, avant de passer au repas qui sera accompagné d’anecdotes et de conversations à bâtons rompus. Les plats à base de viande ne manquent jamais, comme le ribbe (poitrine de porc rôtie avec du chou et des pommes de terre) et le pinnekjøtt (côtelettes d’agneau séchées), ou de poisson comme le lutefisk (morue séchée au four). Les repas se terminent toujours par un café et des desserts : les plus typiques sont le multekrem, à base de mûres arctiques et de crème fouettée, et les biscuits épicés småkaker, dont les pepperkaker au gingembre.

Activités en plein air…

De fait, le froid ne frappe pas partout de la même façon en Norvège. Si au nord le thermomètre descend jusqu’à -40°, les zones des fjords et du littoral affichent un climat plus tempéré sous l’influence du courant du golfe. Il est habituel en hiver de s’évader en organisant des excursions sur les fjords enneigés, ou partir skier sur les pistes de Geilo, Voss ou Trysil, ou encore se promener en traîneaux tirés par des chiens ou se promener en ville. À Bergen par exemple, la perle des fjords, les habitants se promènent le long du quai pour admirer les façades colorées des maisons typiques en bois. Ils prennent le funiculaire Fløibanen qui mène au belvédère panoramique du mont Fløyen et poursuivent leur sortie par un trekking le long des sentiers qui pénètrent au cœur de la nature.

… et à l’intérieur

Le froid est une excellente occasion pour passer l’après-midi bien au chaud dans un des nombreux établissements de la ville et papoter. Les Norvégiens adorent le café et la consommation de ce breuvage augmente proportionnellement à la chute des températures. Pour garder leur clientèle bien au chaud à l’intérieur, les bars se transforment en de jolis salons accueillants où passer plusieurs heures agréables en famille ou entre amis, devant une boisson fumante et un pepperkaker. À Bergen, le Krok og Krinkel Bokcafè (Lille Øvregaten 14, Bergen) propose une bibliothèque à consulter, aux côtés d’un assortiment de gâteaux épicés. C’est un petit bijou qui dévoilera l’esprit norvégien en hiver. C’est la même chose pour les restaurants, qui s’instaurent lieux de repos : des canapés et tables basses devant la cheminée, des coussins pour s’asseoir par terre en cercle, des livres et des jeux de société mis à disposition sur les étagères, des couvertures en veux-tu en voilà, et un éventail de gâteaux, plats et boissons proposés en permanence aux groupes : l’ensemble crée une atmosphère qui n’existe nulle part ailleurs.