Cefalù est une petite ville située sur la côte tyrrhénienne de la Sicile, à environ 70 kilomètres de Palerme. Les témoignages attestent la naissance de la colonie à l'époque pré-hellénique, plus précisément à la fin du Ve siècle avant J.-C. 

Au cours de la domination grecque, au IVe siècle av. J.-C., le centre indigène prend le nom de Kephalaion, du grec « kefa » ou « kefalé », c’est-à-dire tête, probablement en référence à son promontoire. 

Avec ses roches imposantes, ses plages pittoresques d’eau transparente et ses architectures époustouflantes, Cefalù est une des plus fascinantes destinations de l’île. Elle compte environ 14.000 habitants mais, surtout pendant la période estivale, elle attire beaucoup de touristes italiens et étrangers. 

Ces derniers sont charmés par la beauté de la ville et la qualité des cafétérias et restaurants, boutiques et marchands d’art. La cuisine, dont les ingrédients principaux sont à kilomètre zéro, fait tout aussi partie du patrimoine local : ici, vous pourrez goûter la pêche du jour - le ragoût d’anchois est une des spécialités - la viande et aussi les légumes frais. 

Cefalù, qui fait partie du Parc des Madonie, est incluse dans le club des Bourgs les plus beaux d’Italie, l’association des petits centres italiens qui se distinguent par la grande importance artistique, culturelle et historique. Le noyau médiéval de la ville se trouve sous la forteresse qui, avec la cathédrale, domine le paysage urbain. 

Entre ses palais historiques, comme l’Osterio Magno, et ses ruines antiques, tels que le Temple de Diane, Cefalù vous éblouira.

Pourquoi visiter Cefalù

Le bourg de Cefalù est plein d’histoire : fondé en période pré-hellénique, conquis par les Grecs et ensuite par les Syracusains en 307 av. J.-C., elle est rebaptisée avec le nom latin de Cephaloedium. 

Ville hellénistique-romaine, elle possède une structure urbaine régulière, formée par des routes secondaires confluentes sur un axe principal et fermée en anneau par une route qui suit le périmètre de l’enceinte. 

En 1063, elle est assujettie par les Normands de Roger Ier : à cette période-là remontent plusieurs des monuments citadins, tels que l’Osterio Magno, l’église de San Giorgio et le cloître de la cathédrale et le Palais Maria. Bâtie au pied d’une falaise, ce petit port sicilien est l’une des étapes incontournables lors d’un séjour en Sicile, véritable joyau de l'île.

La cathédrale

Classée dans la liste du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO en 2015, la cathédrale de Cefalù remonte à l’époque arabe-normande. Érigée en 1131, elle est ordonnée par le roi normand Roger II de Sicile.

Selon la légende, l’édifice religieux a été construit après un vœu fait au saint Sauveur par Roger II après avoir échappé à une tempête sur la plage de la ville. Construite au sommet de la colline où s’érige la cité médiévale, la cathédrale de la ville est symbole de la puissance normande. 

La construction, en tuf, calcaire, marbre et granit, est précédée d’un parvis à grandes terrasses, qui à l’origine était un cimetière. La façade est flanquée de deux grandes tours normandes et parmi les décorations présentes à l’intérieur, vous pourrez admirer le Christ Pantocrator, des mosaïques datant de l’époque byzantine et des monuments funéraires.

Osterio Magno

L’Osterio Magno est un palais historique fortifié de Cefalù et l’un des bâtiments civils les plus importants de la ville, témoin de la succession des dominations étrangères dans la région sicilienne. 

Transmis pendant de nombreux siècles comme la Domus Regia de Roger II, l’Osterio Magno et le voisin Osterio Piccolo, qui n’existe plus, ont été édifiés au XIII siècle. Plusieurs salles à l’intérieur de l’Osterio Magno appartiennent à des époques différentes : elles témoignent de la volonté d’agrandissement continue qui a eu lieu au cours des années de la part des différents propriétaires. 

Selon la tradition, cette grande villa a été la première résidence du roi Roger II, avant d’entrer en possession de la noble famille de Vintimille. Aujourd’hui, le palais fortifié est utilisé comme espace d’exposition.

Temple de Diane

Le temple de Diane est une structure mégalithique qui se trouve sur la falaise au nord de Cefalù. La construction la plus ancienne du monument est la citerne, englobée à son intérieur, qui date du IXe siècle av. J.-C. ; les historiens pensent que cette zone était le siège d’un culte local dont les croyants étaient dévoués aux eaux. 

La citerne est partiellement creusée dans la roche et fermée avec une couverture de pierre calcaire de grandes dimensions. Le temple a été construit en deux périodes différentes : la citerne remonte au IXe siècle avant J.-C., alors que la partie restante date du Ve siècle avant J.-C. 

Pendant de nombreuses années, on n’était pas à connaissance de la fonction exacte du monument : la tradition locale l’a identifié comme le Temple de Diane, tandis que certains pensent que c’était le Palais des premiers rois de Kephaloidion, l’ancienne Cefalù. Cependant, c'était très probablement un sanctuaire-forteresse.

La forteresse

La forteresse de Cefalù, appelée en dialecte « u castieddu », est une falaise de 268 mètres d’altitude qui surmonte la ville. A la base de la forteresse, sur le côté nord, se développe le village historique de Cefalù.

La partie occidentale, en revanche, est caractérisée par les ruines d’une série de moulins et de conduites qui recueillaient l’eau descendant du versant. De ce côté vous pourrez emprunter le sentier qui permet de monter sur le rocher. Le périmètre de la forteresse est entouré par des murs crénelés, datant du Moyen Âge, et achevé au cours de la dernière partie du XVe siècle. 

Si vous aimez la randonnée, aventurez-vous par ce chemin escarpé, idéal pour faire une excursion à la découverte de l’histoire et de la nature. Depuis le sommet, vous pourrez admirer un panorama époustouflant, qui s’étend de Capo D’Orlando à Palerme. Visitez cette dernière ville avec nous ! 

Les plus belles plages à proximité

La ville sicilienne attire des touristes provenant du monde entier non seulement pour son patrimoine historique et culturel, mais aussi pour ses plages incontournables. Parmi ces dernières, les baies d’Aranciotto et celle des Settefrati se trouvent à l’ouest de la ville. 

A proximité du centre historique vous trouverez le Lido de Cefalù, l’un des centres balnéaires les mieux équipés de la zone, parfait pour les familles. La plage de Caldura est, en revanche, l’une des plus pittoresques de Cefalù.

Si vous aimez la vie nocturne, on vous conseille un détour à la plage de Pollina, où vous pourrez danser sur le sable doré après le coucher de soleil. La plage de Sant’Ambrogio alterne des zones sableuses à des parties de galets. 

Pour pratiquer vos sports nautiques préférés, dirigez-vous vers Capo Playa, parfait pour le surf, la planche à voile et le kitesurf.

Découvrez les croisières en Méditerranée avec Costa

En réservant une croisière avec Costa sur la Méditerranée, vous aurez l’opportunité de visiter la belle Cefalù. Avec ses trésors historiques à ne pas manquer, tels que le Temple de Diane, la forteresse, Osterio Magno et la cathédrale, cette ville mérite clairement une visite. 

Côté loisir et divertissement, les plages magnifiques, situées à proximité du centre-ville, s’adapteront à tous vos besoins. Toutefois, Cefalù n’est que l’une des destinations que Costa vous propose lors d’une croisière en Méditerranée. Qu’attendez-vous ? 

Visitez le site de Costa pour en découvrir plus et réservez tout de suite votre croisière inoubliable sur la mer Méditerranée !