Une ville riche en histoire, en beautés naturelles, montagnes, mer et parcs, qui saura émouvoir vos palais avec ses truffes blanches d’Istrie, son vin rouge de l’île Hvar et son jambon dalmate. Split est une destination à découvrir, à commencer par son centre historique, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco
Après un tour de marché, vous pourrez flâner dans les petites boutiques et vous offrir une grappa typique, ou bien un vinyle en chocolat.

Le Palais de Dioclétien est un quartier

L’empereur Dioclétien décida d’abandonner son trône de Rome et de se retirer ici. Il fit construire un palais à son goût et surtout sans regarder à la dépense. La construction de l’édifice dura 10 ans et privilégia la lumineuse pierre blanche extraite des carrières de l’île de Brač, du marbre d’Italie et de Grèce ainsi que des colonnes et des sphinx venus d’Égypte. Il est également possible de visiter les caves, encore intactes et qui dévoilent les us et coutumes du palais, comme dans un voyage au cœur du passé. Cette forteresse militaire, résidence impériale et ville fortifiée, s’étend sur une superficie de 31 000 m². Elle s’est imposée au fil des siècles comme le centre névralgique de la ville : un quadrilatère qui abrite l’essence même de Split, un labyrinthe de rues grouillant de monde, de bars, boutiques et restaurants. Ses ruelles étroites cachent des passages et des cours parfois silencieuses et parfois animées par la musique des bars et des cafés, comme par les activités quotidiennes des habitants.

Un passé glorieux et un présent pétillant

Le site à ne pas manquer sera celui de la cathédrale Saint Domnius, patron de la ville. Elle fut bâtie sur les ruines d’un des plus anciens sanctuaires au monde, le mausolée de Dioclétien. Son histoire retrace, en ce début du troisième millénaire, le patrimoine de l’antiquité païenne, celui du Moyen-âge chrétien et celui de l’époque moderne. Vers la moitié du VIIe siècle, le mausolée de l’empereur, persécuteur des chrétiens, devint une cathédrale dans laquelle les places d’honneur furent réservées aux autels des reliques de saint Domnius et saint Anastase, martyrs exécutés dans la cité voisine de Solin.

S’imprégner des traditions et se faire plaisir

Split est une ville animée, où il est également possible de plonger dans les traditions locales. En visitant le marché par exemple, un lieu magique qui dévoilera les coutumes de sa population. Ici, au Pazar, les stands bariolés se marient aux senteurs des épices et des fruits, à l’ambiance de la street food, dans une découverte de couleurs et de nouvelles saveurs. Le marché est placé sur un site impressionnant : à quelques pas du palais de Dioclétien, près du rempart oriental, et il s’étend tout autour de l’église Saint Dominique. Les alentours proposent de nombreuses petites boutiques pour s’offrir un souvenir, en achetant du vin local ou de la grappa, notamment celle aux fruits et aux herbes. Les plus gourmets privilégieront le chocolat de la pâtisserie Nadalina : leur produit phare est le vinyle en chocolat.

1 of 3