À chaque destination sa tradition maritime. Vous vous en apercevrez au fil des sites que vous visiterez au cours de vos croisières : les mythes, légendes et coutumes anciennes animent toujours de nombreux lieux de mer à travers le monde entier. Et ces mythes ont souvent donné naissance à des petits porte-bonheur particuliers et originaux, à ramener chez soi en souvenir !

"Pourquoi la mer est-elle salée ? Au cours de votre périple sur les canaux de Stockholm, vous ne pourrez qu’évoquer une ancienne légende…"

Malte, le regard d’Osiris

À Malte, si vous observez bien les « luzzu », ces barques bariolées de pêcheurs, vous remarquerez… qu’elles vous regardent elles aussi. Leur proue arbore les yeux dessinés d’Osiris, l’ancienne divinité égyptienne. Un symbole magique qui selon la légende fut apporté sur cette île par les Phéniciens il y a deux mille ans. Les pêcheurs de Malte l’utilisent toujours, persuadés que la déesse continue à les protéger en mer. Vous aussi, vous pouvez faire confiance à l’œil d’Osiris : choisissez votre amulette dans une des pittoresques boutiques de l'île.

En France, les bateaux ne sont « baptisés » que le 15 août

Lors de votre visite à Honfleur, cette splendide petite ville de Normandie, vous observerez les nombreux bateaux à quai dans son petit port et vous pourrez vérifier auprès d’un « vieux loup de mer » local cette curieuse tradition française. Chez les marins, changer le nom d’un bateau équivaut à en changer l’âme, et son nouveau nom doit absolument être communiqué aux dieux marins pour qu’ils l’approuvent. Pour le faire correctement, le rituel en France est unique : le changement de nom ne peut se faire que le 15 août, et le bateau doit naviguer au près (en remontant le vent), en traçant un parcours en zigzag et jouer des virées. Vérifiez !

Pourquoi la mer est-elle salée ?

Au cours de votre périple sur les canaux de Stockholm, vous ne pourrez qu’évoquer cette ancienne légende. On raconte qu’autrefois, le roi de Suède offrit au roi du Danemark deux géantes pour utiliser des meules magiques capables de produire toute chose. Un jour, les géantes se lassèrent et, fatiguées et en colère parce que le roi ne leur permettait jamais de se reposer, elles s’allièrent avec les ennemis. Ceux-ci attaquèrent le Danemark et les enlevèrent sur un bateau. À bord, les géantes durent produire du sel avec leurs meules : elles en produisirent tellement que le bateau coula. On raconte qu’aujourd’hui encore, elles continuent à en moudre au fond de la mer, parce que personne ne leur a dit de s’arrêter… Et voilà pourquoi la mer est salée !

1 of 2

Credits Photo: Shutterstock