Canaux sinueux, calli aux allures de labyrinthes, gondoles suspendues sur l’eau et dans le temps, îles raffinées et pittoresques, ponts et palais qui semblent tout droit sortis d’un conte : Venise est une œuvre d’art tout entière à découvrir.
Venise fut la première ville à découvrir le café et celle où naquirent les guides touristiques.

Ses records et son accueil

Rares sont ceux qui savent que Venise fut la première ville où arriva le café. Nous étions en 1570 et le mérite en revient à Prospero Alpini, médecin du consul Giorgio Emo, qui le découvrit en Égypte et décida de le ramener en Italie. La ville est depuis toujours un carrefour de cultures et de peuples, à commencer par les pèlerins qui depuis l’antiquité venaient à Venise pour vénérer les reliques des saints. Depuis le Moyen-âge, ils étaient accueillis par les Tolomazi, un groupe d’assistants qui les aidaient à trouver un hébergement et les guidaient à travers la ville.

Le plus important marché du monde

Le marché du Rialto, situé près du pont du même nom, fut fondé en 1097. Pendant la période de la République vénitienne, il s’agissait d’un des plus grands et des plus prestigieux au monde.  On y vendait de tout : épices, bijoux, alimentation, vêtements et animaux en provenance de l’Occident comme de l’Orient.

En quête des métiers uniques

Venise est aussi la patrie des métiers uniques, à commencer par les gondoliers. Monter sur ces embarcations exceptionnelles et se perdre à travers les canaux et les beautés artistiques de la ville est une véritable magie. Parmi les autres métiers purement vénitiens, il reste les « impiraresse », c’est-à-dire les femmes qui enfilaient les perles en verre colorées pour former de longues files qui deviendraient des bracelets ou des colliers. Et comment ne pas citer les « squeraioli », c’est-à-dire les maîtres charpentiers qui dirigeaient les équipes de charpentiers navals responsables de la flotte de Venise ?

Le rituel des canons et le vin

Que dire aussi du rituel de l’apéritif composé d’amuse-gueule ? Nous parlons de petits amuse-bouches, petites boulettes et tartines qui sont accompagnées d’un verre de vin, dénommé « ombre du vin ». Parmi les meilleurs amuse-gueule, nous trouvons les « sarde in saor » (sardines à l’aigre-doux), le « baccalà mantecato » (morue onctueuse) sur de la polenta ou du pain. Les vins de Venise sont le raboso (rouge) et le tocai (blanc).

Pour poursuivre votre découverte d’une Venise inédite, choisissez l’une de nos croisières avec le Costa Deliziosa et participez à une excursion Costa, pourquoi pas en gondole sur les traces de deux Vénitiens célèbres : l’explorateur Marco Polo et le compositeur Antonio Vivaldi. Nous vous attendons !